Voilà, voilà…, il manque quelques paragraphes, mais l’opiniatreté de diverses personnes à m’envoyer des articles et commentaires, a fini par me pousser à débuter un résumé de la situation du monde en ce vendredi 12 août 2011…
La première question est : 
QUIS, QUID, UBI, QUIBUS AUXILIIS, CUR, QUOMODO, QUANDO ?
La seconde question, en finale, est : Comment peut-on traduire en « vraie » justice des chefs d’États traitres à leur nation, coupables de crimes contre l’humanité tels les deux portes-serviettes des USA : Nicolas Sarkozy et James Caméron… ainsi que les aigles de cet abominable Nouvel Ordre Mondial : Georges W.Bush… et actuellement Barak Obama ?
 
Entendez-vous dans nos campagnes, mugir ces féroces soldats ? 
Ils viennent jusque dans vos bras, égorger vos fils, vos compagnes !

 
Tout va bien en Afghanistan. Tout va bien en Irak. Tout va bien en Libye…
Tout va même de mieux en mieux.
Si des soldats se font tuer, si des civils, parfaitement innocents et « protégés » par l’OTAN sont massacrés par les bombardements de l’OTAN, ce n’est pas grave, ils meurent pour que leur pays soit gouverné démocratiquement… par une bande de prévaricateurs, corrompus, trempant dans les trafics de drogue, trafics d’aides alimentaires, trafics d’armes, trafics de pétrole !
Comment une telle évidence ne transporterait-elle pas d’enthousiasme tous les amoureux de la démocratie ?
Tout va bien ! En Afghanistan, les barons de la drogue, amis du président Karzaï, massacrent les soldats français (qui n’ont strictement rien à faire dans ce pays qui n’a jamais attaqué aucun pays d’Europe ni même les USA), qu’à cela ne tienne,  Nicolas Sarkozy en parfait porte-serviette des USA, leur fera de belles funérailles…, la mine confite en fausse dévotion, parlant de service rendu à la patrie, du sens de l’honneur, etc.etc… !
 
Balivernes !
L’Occident est en Afghanistan, en Irak et en Libye parce que le sous-sol de ces pays regorgent de richesses, parfois jamais exploitées comme en Afghanistan… et rien d’autre !
Et si tout le monde s’y est rué sans se faire prier en commençant par l’Afghanistan, c’est parce que MM. Dick Cheney, Donald Rumsfeld et leur homme de paille, G.W. Bush ont réussi à faire avaler à tous ces Occidentaux, le concept « original » d’une guerre anti-Al-Quaïda présentée comme une guerre contre le terrorisme, un « nécessaire coup de pied dans la fourmilière ».
En clair, on ne sait rien de l’ennemi à frapper mais on tape et après on regarde ce qui se passe.
Quand ce type de raisonnement est tenu par ce bon gros balourd sympathique d’Obélix, on rigole parce qu’on sait que c’est « pour de rire », précisément.
Quand ce type de raisonnement est tenu par des gouvernants cupides (mais loin d’être stupides) capables de faire gober au monde entier la fable des armes de destruction massive de Saddam Hussein en Irak) et que nombre de nos gouvernants européens entonnent le même discours mensonger, on ne peut qu’être emplis d’effroi et de colère car, là, on joue avec la vie des gens.
Ce furent les mêmes mensonges pour la Libye…
Le 14 juillet 2011, France Inter a rendu compte du rapport mi-annuel de la Mission d’assistance de l’ONU en Afghanistan :
Le nombre de victimes civiles afghanes a augmenté de 15% au premier semestre de cette année, ont indiqué les Nations Unies dans leur rapport mi-annuel paru jeudi à Kaboul.
La MANUA (la Mission d’assistance de l’ONU en Afghanistan) a enregistré la mort de 1.462 civils au cours des six premiers mois de 2011, une augmentation de 15% par rapport à la même période de 2010, indique le rapport.
Les tendances majeures qui ont conduit à l’augmentation du nombre de victimes civiles, selon le rapport, ont été multipliées suite à la généralisation des engins explosifs, à l’intensification des frappes « ciblées », à l’augmentation des combats au sol et à la hausse des bombardements aériens, car les forces commandées par l’OTAN recourent souvent aux frappes aériennes.
 
Après de tels résultats, pas de quoi bomber le torse…
Bombarder des civils sous prétexte de leur apporter la démocratie, quelle belle idée !
D’après vous, si vous étiez Afghan vivant en Afghanistan, si vous étiez Irakiens, vivant en Irak, si vous étiez Libyens, vivant en Libye…, auriez-vous réellement le sentiment que de tels soldats sont là pour vous protéger ?
Ne serait-ce la même chose si des militaires envahissaient la France et/ou la Belgique, prétextant respectivement venir en aide aux Corses et aux Bretons… et aider les insurgés Flamand à éradiquer la « vermine » wallonne…
Se faire haïr de ceux qu’on est supposé protéger, voilà une stratégie à laquelle il nous est demandé de souscrire ; à nos soldats de mourir et aux civils Afghans, Irakiens, Libyens, de remercier les bombes occidentales qui les tuent.
Pour se consoler, ils peuvent toujours chanter ces vers de « La Marseillaise » :
Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras.
Égorger vos fils, vos compagnes !
Et, s’il vous plaît, par pitié, qu’on ne vienne pas nous chanter la complainte du féroce taliban islamiste, du terroriste Irakien et de l’infâme dictateur Libyen égorgeur de femmes et d’enfants… !
Le nombre de talibans en Afghanistan est évalué, par les experts de l’OTAN, à 25.000 tout au plus, disséminés sur un territoire d’une superficie comparable à la France mais peuplé de plus ou moins 20 millions d’habitants.
En réalité, il ne s’agit que de citoyens qui s’insurgent parce que leur pays est attaqué par les USA et l’Europe qui viennent y voler leurs ressources énergétiques en terrorisant les populations civiles !
Refuser de se demander pourquoi et comment moins de 1% du peuple Afghan, du peuple Irakien et du peuple Libyen peut, non seulement terroriser tous les autres pays du monde… et tenir tête aux armées les plus puissantes et les mieux équipées du monde, ne revient-il pas à se boucher les yeux soi-même ?
Et si nos grands stratèges refusent de poser la question, c’est sans doute parce que ce qui les conduit à nous imposer cette guerre recouvre des intérêts n’ayant rien à voir avec le bonheur des enfants, des femmes et des hommes vivant dans ces pays.
De toute éternité, les hommes de pouvoir ont contrôlé l’information, censurant les vérités qui mettaient en péril leur domination…
Autrefois, on bâillonnait les messagers, ensuite on a bâillonné la presse, maintenant on contrôle la presse et on dirige les journalistes…
Dans un univers médiatique à prolifération incontrôlée, la censure brutale attire l’attention et multiplie l’impact de l’information qu’on veut cacher…, aujourd’hui, le vacarme est devenu le meilleur allié des nouveaux censeurs.
Des professionnels aguerris ont pour mission de faire en sorte que le citoyen n’entende pas ce qu’il est en train d’écouter…
On ne censure plus, on « gère la perception » du public.
Une véritable industrie est née, avec ses stratèges : les « spin doctors » comme on les appelle dans les pays anglo-saxons…, leur raison sociale : nous vendre une certaine vérité (la leur), la vérité du plus fort.

Les techniques de manipulation de l’information quotidiennement employées s’attaquent à toute la chaîne de l’information.
D’abord cacher la vérité, mais si la vérité apparaît quand-même, contrôler les sources et faire pression sur les médiateurs capables de la relayer, les menacer, les terroriser, les séduire, les acheter.
Si la vérité est diffusée par les médias, contrôler l’impact sur l’opinion et tout mettre en œuvre pour qu’elle ne soif pas entendue… et surtout qu’elle ne crée pas une émotion populaire.
Discréditer les porteurs de vérité est également d’importance…

Que ce soient les militaires (américains en Irak, en Afghanistan ou français en Côte-d’Ivoire, en Libye mais aussi en Afghanistan), que ce soient les financiers et les industriels (l’industrie pharmaceutique est une mine d’or dans ce domaine, tout autant que l’industrie des armes), que ce soient les politiques (les staffs de George Bush, puis de Barak Obama et Nicolas Sarkozy sont de redoutables experts), tous emploient les mêmes méthodes fondées sur une conviction simple : le citoyen, comme le consommateur, est manipulable pour peu qu’on sache appuyer sur les bons boutons.

En tant que témoin privilégié et surtout victime, de ce scandaleux et permanent dévoiement de la démocratie, j’estime qu’il devient important de nous poser la question contenue dans l’Hexamètre mnémotechnique de Quintilien :
QUIS, QUID, UBI, QUIBUS AUXILIIS, CUR, QUOMODO, QUANDO ?
(Qui ? quoi ? avec quels moyens ? pourquoi ? comment ? quand ?)
Et…il nous faut réfléchir : Comment peut-on traduire en « vraie » justice des chefs d’États traitres à leur nation, coupables de crimes contre l’humanité tels les deux portes-serviettes des USA : Nicolas Sarkozy et James Caméron… ainsi que les aigles de cet abominable Nouvel Ordre Mondial qu’à été Georges W.Bush et actuellement Barak Obama ?
Dans toute société moderne, la complexité de la vie, la bureaucratisation et la spécialisation qui en résultent atténuent le sens de la responsabilité personnelle de ceux qui sont chargés de mettre en œuvre la politique des gouvernements.
Au sein de tout collectif, le groupe des pairs exerce de formidables pressions sur le comportement de l’individu… et lui impose des normes éthiques.
L’âme est de la nature d’un miroir planocylindrique ; un « Dieu » tout puissant a fait le côté plat de ce miroir et ensuite le démon a fait l’autre côté qui a une forme cylindrique…
Le côté plat représente les objets au naturel et tels qu’ils sont véritablement ; mais le côté cylindrique doit nécessairement, selon les règles de la catoptrique, représenter les vrais objets faux et les faux objets vrais.
Que le cylindre étant beaucoup plus grand et plus large, reçoit et assemble sur sa surface une plus grande quantité de rayons visuels : que par conséquent tout l’art et le succès du mensonge politique dépend du côté cylindrique de l’âme.
Après avoir bien considéré la vaste étendue de la surface cylindrique de l’âme et le grand penchant qu’ont tous les hommes de ces derniers temps à croire les mensonges, je suis persuadé que le mensonge le plus efficace pour combattre et détruire un mensonge, est de lui opposer un autre mensonge…
Le penchant de l’âme vers la malice est un effet de l’amour-propre ou du plaisir et de la satisfaction secrète que nous avons de trouver les hommes plus méchants, plus lâches, plus méprisables et plus malheureux que nous-mêmes : et la passion qui nous entraîne vers le merveilleux, procède de l’inactivité de l’âme ou de son incapacité à être mue par les choses vulgaires ou communes et y prendre le moindre plaisir.
Le mensonge politique est l’art de convaincre le peuple, l’art de lui faire accroire des faussetés.
Les mensonges de promesse que font les grands, les personnes riches et puissantes, les Seigneurs, ceux qui sont en place, se connaissent à la manière : ils vous mettent la main sur l’épaule, ils vous embrassent, ils vous serrent, ils sourient, ils se plient en vous saluant ; ce sont autant de marques qui doivent vous faire connaître qu’ils vous trompent et qu’ils vous en imposent.
Vous reconnaîtrez de même leurs mensonges en matière de faits, aux serments excessifs qu’ils vous font à plusieurs reprises.
Barak Obama, le pire… qui cite Dieu et affirme, entre-autres propagandes, que les USA seront toujours en notation AAA…, alors que ce grand machin déglingué qu’est l’Amérique, à été rétrogradé sévèrement…, alors que le gouvernement US ne sait plus payer ni couvrir certains salaires et les retraites de ceux qui ont cotisé toute leur vie…, alors que l’ensemble abyssal des billets financiers non couverts et non couvrables est de 114.500 milliards de US$, dans lesquels se situent les 14.000 milliards de la dette américaine…, alors que l’Amérique est en guerre contre le monde, anéantissant des peuples entier, détruisant des pays, tuant sans remord des millions d’hommes, de  femmes et d’enfants, détruisant les tissus sociaux, bafouant de nombreuses règles de droit international, s’arrangeant pour échapper à toutes poursuites pour des faits bien plus graves pour lesquels ils poussent à traduire en « justice »…, alors que les USA s’ingénient à détruire toutes les économies planétaire…, ruinant même leurs alliés dans des combines financières de gangsters sans scrupules…, alors qu’ils mettent leur véto à l’ONU pour tout ce qui pourrait les gêner et ramener leur enfant « prodigue » dans les voies de la raison, empêchant ainsi un holocauste nucléaire mondial…
Nicolas Sarkozy aussi… soubrette de Georges W.Bush, porte-serviette de Barak Obama, qui a contribué à vendre l’Europe aux USA, à nous rendre toutes et tous esclaves d’un Nouvel Ordre Mondial, à rendre la France vassal de l’Amérique, bref… traitre à la république, conduisant la France à la ruine et à la haine des pays Arabes, pleurnichant sur la mort de centaines de soldats Français envoyés dans des « missions » inutiles, consistant à bombarder des populations civiles, à détruire les infrastructures de leur pays et à leur voler leurs ressources énergétiques…   
Lequel des deux, est-il le plus habile est le plus versé dans l’art du mensonge politique ?
J’avoue que c’est quelquefois l’un, quelquefois l’autre, dont les mensonges politiques sont mieux reçus et trouvent plus de créances, mais je reconnais toujours qu’ils ont, l’un et l’autre, de grands génies parmi eux. J’attribue les mauvais succès des uns et des autres à la trop grande quantité de mauvaises marchandises qu’ils veulent débiter tout à la fois : ce n’est pas le meilleur moyen d’en faire accroire au peuple que de vouloir lui en faire avaler beaucoup d’un coup…, quand il y a trop de vers à l’hameçon, il est difficile d’attraper des goujons.
Leur règle, doit être d’inventer chaque jour un mensonge, quelquefois deux et dans le choix de ces mensonges, il leur faut avoir égard et faire attention au temps qu’il fait et à la saison où l’on est : les mensonges pour épouvanter et imprimer la terreur font des merveilles et produisent de grands effets dans les mois de septembre, novembre et de décembre, mais ils ne font pas si bien et n’ont pas tant d’efficacité en mai et en juin, à moins que les vents d’Est ne règnent alors.

 
www.GatsbyOnline.com    
www.ChromesFlammes.com       
www.LesAutomobilesExtraordinaires.com         
www.CollectionCar.com