Randy Simmons, désinvolte, d’une chiquenaude enlève un peu de poussière de l’aile de son Hudson Pick-up 1947, plisse ses yeux du soleil de midi et lâche : « Tu sais, Pat…, je suis fatigué de construire des voitures qui ne font qu’une chose ». C’est en réalité toute une déclaration, puisque le véhicule en question est un Léviathan des routes poussiéreuses, une bête de 12 mètres de long destinée à crapahuter sur les routes de de montagne de Californie du Sud, les plus précaires imaginables aux USA…
Randy a commencé à construire des voitures destinées à aller d’une côte à l’autre (Atlantique/Pacifique), avec sa famille, il y a vingt ans.
Simmons sortait de l’adolescence et toute sa famille était coude à coude sous l’autorité du grand-père, du père et du frère aîné, travaillant à la restauration de Ford, Chevys, Hudson et autres, des années ’50.
Randy Simmons ne se contentait pas de travailler sous ordres, il élaborait aussi, avec un grand savoir, divers projets extrapolés des restaurations, du travail sur mesure.
Deux ans plus tôt, Randy s’était retrouvé aider un ami dans son ranch familial où il tentait de redonner vie à une minable carcasse d’Hudson qu’il avait vu se languir sur une colline voisine lors d’une visite précédente.
« Elle était là depuis un certain temps », me dit Randy, « j’ai demandé à mon ami ce qu’il avait l’intention de faire avec elle et il m’a répondu qu’il ne savait pas s’il allait en faire une voiture de course, ou simplement me la donner »…
Randy n’a pas posé cette même question une seconde fois…, il est retourné la semaine suivante avec une dépanneuse pour transporter l’horrible Hudson au large de la colline… et, de retour à son atelier, sans attendre une minute de plus, il s’est attelé à la tâche d’une restauration dans les règles de l’art.
Quelques jours après le sauvetage, une tempête a frappé le ranch et les collines de l’ancienne Hudson… le terrain s’est affaissé… et il aurait détruit l’Hudson si elle ne s’était pas trouvé un bienfaiteur !
Comme on peut s’y attendre d’une automobile qui avait été abandonnée pendant de nombreuses décennies, il y avait beaucoup de travail à y faire, mais il y avait aussi de bonnes nouvelles : la plupart des garnitures inoxydable avaient été soigneusement démontées et mises en place dans l’habitacle… qui lui était dans un état irrécupérable, il n’y avait d’ailleurs pas d’intérieur, pas de moteur et aucune transmission…
Elle était difficilement restaurable…, mais elle était parfaite pour en faire une voiture de course.

Sa décision a été de construire une voiture de course polyvalente qu’il pourrait utiliser pour les courses de record de vitesse à El Mirage et Bonneville…, les courses sur route ouvertes d’événements tels que le Wendover-100… et les courses de cotes, telle celle de Pikes Peak.
Considérant sa taille de 12 mètres et son agencement, l’itinéraire le plus évident pour l’Hudson aurait été le drag-racing, mais Randy n’avait pas envie de marcher dans l’évidence simplificatrice et la facilité.
Après avoir décidé de son but et de celui de son Hudson, Randy s’est mis à assembler toutes les pièces pour y parvenir.
La clé de l’installation entière est un moteur de 7.300cc turbo diesel Powerstroke, extrait d’un Ford F-250.
La transmission a été assemblée par ATS Performance Diesel (garantie pour 1000 chevaux) et, jusqu’à présent, Randy n’a eu aucun problème.
La puissance est transmise à un pont Ford de 9 pouces Nascar-floater-rearend… et la suspension a été fabriquée sur-mesure par Randy et se compose d’une triangulation à quatre bras à l’arrière avec de gros freins à disques à six pistons.
Malgré tous ces efforts, la vieille Hudson s’est avérée être incontrôlable durant les cycles d’essai de ses débuts… 
« Selon les règles SCTA, pour un véhicule de ce type de pré-1949, je ne pouvais pas modifier le look général, simplement lui donner l’air cool avec une peinture et des roues personnalisées », m’explique Randy.
Naturellement, lorsque vous utilisez un moteur diesel et un très gros turbo, le refroidissement est fondamental.
Le Powerstroke Ford F-250 prenant toute la place sous le capot, Randy a monté l’intercooler dans la benne arrière, avec toute la tuyauterie nécessaire et une grande sortie d’échappement de cinq pouces.
Et quand « les choses » sont vraiment très chaudes, il y a un système de DEI de CO², qui pulvérise du dioxyde de carbone liquide dans tout l’intercooler, réfrigérant l’air comprimé à 50-60 degrés Fahrenheit, avant qu’il ne passe dans le moteur.
Actuellement, ainsi que construire des voitures pour lui et pour ses nombreux clients satisfaits dans le cadre de la boutique de l’Xtreme Motorsports Inc, situé à Azuza, en Californie, Randy a aussi une activité « off-shoot » qu’il appelle robotique Integrated Technology (RIT).
En effet, Randy conçoit et fabrique des appareils de thérapie pour les personnes souffrant de paralysie, comme les victimes d’AVC et de celles atteintes de lésions médullaires.
Les équipements révolutionnaires de Randy, emploient une combinaison de mouvements passifs incluant la stimulation électro, réhabilitant les muscles et favorisant de nouveaux mouvement, là où auparavant il y avait peu ou aucun !

Ayant terminé sa deuxième année à la Washington State University, Michael-Ryan et ses amis partirent pour un week-end de fête sur les berges d’un lac voisin.
Michael Ryan Pattison était quart-arrière étoile de football américain à l’école secondaire et avait le rêve de devenir pro dans le foot.
Malheureusement, Michael sans s’inquiéter de ce qui constituait le fond du lac près des berges, il a sauté tête la première dans l’eau… et a frappé un rocher !
Il s’est cassé le cou, le laissant paralysé des épaules jusqu’aux pieds.
« Michael vit dans la région de Seattle », m’explique Randy, « et se rend habituellement en Californie pour la chirurgie sur son cou. Un ami commun qui savait que je cherchais un tétraplégique pour m’aider à tester un nouveau projet de matériel médical de réadaptation, m’a présenté à Michael-Ryan. Ma nouvelle thérapie lui a permis de récupérer une meilleure mobilité et, dans le même temps, nous avons réalisé beaucoup de choses en commun. Michael Ryan Pattison dirige maintenant une fondation qui aide les personnes souffrant d’autres lésions de la moelle épinière et… en plus, il aime les voitures et les courses. Malheureusement, suite à son accident, il croyait qu’il ne pourrait jamais plus conduire une voiture… et encore moins participer à une course. Je lui ai dit que ce n’était pas vrai », sourit Randy…

Michael Ryan Pattison est ainsi devenu le co-pilote de Randy à Pikes Peak et dans d’autres courses sur route.
Lorsque Randy Simmons a commencé à reconstruire son Hudson, il a conçu l’armature du côté passager afin qu’elle permette au siège de pivoter et de pouvoir sortir…, grâce à un mini-ascenseur sur mesure assurant que le navigateur handicapé parvienne en toute sécurité à bord.
Mais l’ambition ne s’arrête pas là, Randy a également conçu un contrôleur qui dirige la direction et l’accélérateur.
Cela signifie que MIchael Ryan Pattison et Randy Simmons, seront à Bonneville avec leur Hudson Pick-up, où Pattison va devenir le premier quadriplégique à conduire en course… essayant d’y établir un record.
« J’ai vu beaucoup de personnes qui ont un accident, beaucoup se blessent », confirme Randy dans un moment de réflexion, « c’est une question de sécurité quand je participe à des courses »
À vrai dire, si Michael-Ryan Pattison passe juste les 50 mph…, il obtiendra le record, mais étant le sportif qu’il est, Pattison aura quelque chose de beaucoup plus grand à l’esprit quand il arrivera sur la ligne de départ.
« Michael est un jeune mec et il a un grand égo », rit Randy, « il veut aller à la vitesse maximale de cette Hudson adaptée pour lui et qui est de 230 mph »…
Pourtant, il y a encore quelques ajustements à faire !
Randy Simmons est un ingénieur engagé, sympathique et très qualifié.
Creusez un peu plus et il est une inspiration pour tous par ses exploits avec Michael Ryan Pattison et leur sensationnelle Hudson Super 6 de 1947.
Pour plus d’informations sur les travaux de Simmons et Pattison, avec mises à jour sur leurs aventures, connectez-vous à www.acureiscoming.com  ou composez le + USA (206) 799-9646.
 
www.GatsbyOnline.com     
www.ChromesFlammes.com         
www.CollectionCar.com