Toyota lance l’iQ laux États-Unis sous le label Scion, une filiale du constructeur s’adressant aux jeunes.
Son préparateur Five Axis en a concocté une version bodybuildée.

Entre la Toyota iQ et cette version, les nuances sont ténues, la Scion iQ est en tenue « sportswear » du plus bel effet pour s’attirer la sympathie des plus jeunes.

La différence

Five Axis a doté la puce nippone de bas de caisse spécifiques, de nouveaux boucliers et de feux diurnes à LED.
Le préparateur Five Axis
Cette iQ branchée revêt aussi une livrée de carrosserie « Titanium ».

On trouve des suspensions retravaillées et un freinage renforcé.
Sous sa robe
Enfin, des jantes de 18 pouces montées sur des pneumatiques Yokohama S Drive lui offrent une assise plus confortable.
L’habitacle reçoit quant à lui une sellerie cuir ainsi que des tapis de sol et garnitures de portes spécifiques.
Il est bien loin le temps des paquebots de la route.
Mon dernier paquebot fut une Thunderbird Cabriolet de 1964 qui m’a coûté la peau des fesses (ou un pont d’or)…, un paquebot avec lequel je m’imaginais voguer avec bonheur sur les routes d’Europe de long en large, en tous sens, en direction du septième ciel…
Las…, même après cinq années de restauration complète, châssis démonté, moteur et boîte refaits, carrosserie sablée, chromes neufs, intérieur aussi de même que la capote et tout ce qui est imaginable…, l’engin n’était toujours pas fiable, la route vers le septième ciel était pavée de bonnes intentions mais m’a mené à l’enfer.
Qui plus est, question agrément de conduite et mythe du Rock’and’roll, ce fut crin-crin, fausses notes et vapeurs…
Mon porte-feuille plein le matin était plat en fin de journée, la nuit suivant ce délire était peuplée de cauchemars avec l’appréhension du matin qui allait me déchanter…
Je l’ai vendue.
Liquidée serait un mot plus adéquat.
Tant payer pour en avoir si peu, à vrai dire, pour n’en rien avoir, ça m’a cassé ce qui me restait du rêve américain, fort craquelé depuis les mensonges du 11 septembre 2001…, explosé depuis les dérives/délires guerriers Bushiens d’Afghanistan, d’Irak, continués par Obama…, anéanti avec leur soutien inconditionnel aux barbarismes Israéliens de Gaza et du Liban peu avant…
Tout ça pour en arriver à détruire l’économie mondiale, pour casser définitivement toute l’imagination positive du monde…
C’est un signe que dans ce glissement des valeurs, l’automobile américaine a fait faillite…

C’est sous la marque Scion que l’iQ sera diffusée aux USA, et le constructeur a décidé de la présenter au public américain au Salon de New York sous la forme d’un concept personnalisé a l’extrême, dans la lignée de l’approche marketing qui a si bien réussi à la première génération de l’xB.C’est le préparateur américain partenaire habituel de Toyota Five Axis qui a été chargé du traitement de choc de la version 1,3l de l’iQ qui sera celle proposée outre Atlantique.
Alors que les dinosaures automobiles américains se sont éteints dans la douleur, le bitume des cités US s’est peuplé peu à peu de toutes petites voitures et, Smart pour commencer, ensuite Mini, suivi de Fiat (avec la 500) qui a racheté Chrysler dans la foulée (tout f… le camp), c’est Toyota qui a décidé de joindre le mouvement avec sa minuscule iQ.
Les visiteurs du salon, qui contrairement aux Japonais et aux Européens ne connaissaient pas encore la puce de Toyota, ont été impressionnés par les caractéristiques marquantes de la voiture : sa taille, son agencement intérieur, son style.

Le 1,3l est in-touché mais l’expérience devrait être sensiblement différente de la voiture de série : l’auto est montée sur des roues de 18 pouces via des suspensions développées par le spécialiste japonais TEIN et un échappement spécifique en inox modifie le chant de l’iQ.
Pour moi, européen déjà habitués à voir la voiture dans les rues, c’est la préparation de Five Axis que j’ai remarqué.
La voiture étant destinée à séduire la génération MP3, la console accueille un combiné audio-vidéo navigation dont la densité de technologie est inversement proportionnelle à la discrétion ainsi que des inserts colorés, de l’aluminium et des éclairages pour un intérieur festif à défaut d’être reposant.
Le positionnement de l’iQ pour le marché choisi par Toyota est assez différent de ce qu’il est en Europe ou au Japon.
Plutôt que de jouer la carte du chic urbain techno typique de la Mini, ou du déjanté snob de la Smart, ou de pasticher l’écolo-bobo frugal et environnemental choisi par Fiat pour sa 500…, Toyota a décidé de mettre en avant l’iQ comme base ludique destinée aux habitués du SEMA Show…
Scion a dévoilé, à l’occasion du Salon international de l’auto de New York, une version concept spéciale de la voiture micro sous-compacte iQ, conçue pour répondre aux besoins des jeunes gens urbains branchés.
Le concept iQ de Scion est un nouveau véhicule urbain révolutionnaire d’un peu plus de 3 mètres en longueur qui peut recevoir trois personnes et leurs bagages.
Au moment où de plus en plus de centres urbains bénéficient d’une revitalisation qui leur apporte une pertinence, une énergie et une créativité nouvelles, les jeunes qui s’y installent pour participer à cette nouvelle urbanité cherchent une voiture qui répond à leurs besoins tout en soulevant vivement leurs émotions.Le concept iQ de Scion est la réponse intelligente à ce besoin de transport urbain efficace et à forte valeur émotive.
Pour les jeunes, la proximité du travail, du divertissement et de la culture contribue à rendre les centres urbains suprêmement attractifs.
Leur véhicule doit pouvoir naviguer dans les rues étroites et congestionnées, se stationner dans les endroits serrés et consommer très peu de carburant, tout en séduisant par sa fonctionnalité et son design.Le concept iQ de Scion inverse les principes traditionnels de la conception automobile.

Le concept iQ, avec ses caractéristiques novatrices et son design urbain irrésistible, est tout le contraire de cela.
Traditionnellement, les petites voitures ont été vues comme des véhicules réduits à leur plus simple expression.
Les jeunes acheteurs branchés sont avant-gardistes, créatifs et novateurs, et ils trouveront dans la iQ de quoi satisfaire leur style de vie.« Alors que nous préparons le lancement de la marque Scion au Canada, nous sommes convaincus que le concept IQ de Scion reflète les futures possibilités de notre gamme de véhicules », m’a déclaré Larry Hutchinson, directeur, Toyota Canada Inc, « Le marché des petits véhicules est en plein essor auprès des jeunes acheteurs en quête de leur première voiture, et les véhicules urbains branchés comme la iQ de Scion ont tous les atouts pour séduire le groupe d’acheteurs qui recherchent un véhicule auquel ils peuvent s’identifier »…

Le studio Five Axis, de Huntington Beach en Californie, a été chargé de hausser la iQ à un niveau supérieur en lui apportant des modifications intérieures et extérieures vibrantes qui font ressortir son potentiel de personnalisation.Grâce à son empattement ultra-court, cette trois portes à hayon peut manœuvrer avec dextérité dans la circulation urbaine.
La iQ de production est actuellement en vente au Japon et en Europe.
Dans le même ordre d’idées, une longueur totale de 3223,26 mm (126,9 pouces), une largeur totale de 1813,56 mm (71,4 pouces) et des porte-à-faux avant et arrière courts, permettent de stationner la iQ dans les espaces urbains les plus minuscules.
Le différentiel monté à l’avant et la crémaillère repositionnée diminuent la longueur de l’avant.
En outre, la iQ est équipée d’un réservoir plat monté sous le plancher, ce qui a permis de raccourcir le porte-à-faux arrière.

Les roues personnalisées de 18 pouces au fini nickelé et les pneus larges, remplissent les passages de roues, ce qui ajoute encore à l’impression de stabilité confiante qu’elle dégage.
En poussant vers les coins les roues du petit concept audacieux qu’est la iQ, les concepteurs lui ont donné une posture bien campée.
La prise d’air avant « custom » ainsi que les phares aérodynamiques à DEL de la iQ laissent voir que la voiture est prête pour la circulation urbaine.Le concept de voiture micro sous-compacte iQ de Scion représente l’avenir du transport, la iQ pourrait même atteindre le statut d’icône, comme la xB.
Son style attirera l’attention… et, elle sera très facile à personnaliser.« Le concept IQ de Scion est tout à fait enthousiasmant », m’a déclaré Hutchinson, « Son design et son côté chic urbain sont des signes forts de la place qu’occupera la marque Scion lors de son lancement au Canada et aux USA ».

Des lignes s’élancent depuis les larges phares au fini sombre, glissent sur les montants avant, passent sur le toit et entourent l’arrière pour mettre en évidence la beauté géométrique du concept.
Le profil de la iQ est défini par une ceinture de caisse prononcée et haut placée.
Les rétroviseurs extérieurs avec clignotants intégrés accentuent le design net de la iQ.Le traitement de l’arrière témoigne de la modernité du style du véhicule.
Des lignes trapézoïdales courent vers les roues, depuis le hayon jusqu’au substantiel diffuseur arrière, pour créer une présence affirmée.
La sortie d’échappement de forme trapézoïdale montée au centre ajoute à l’originalité du véhicule, tandis que les grands feux arrière au fini mat aident à le garder visible.

Les concepteurs ont porté une attention minutieuse aux détails et ont ajouté partout des touches de modernité telles que les poignées de portière éclairées, un projecteur pivotant monté au-dessus du tableau de bord, un logo iQ éclairé sur le côté passager du tableau de bord et des panneaux intérieurs teintés nickel et aluminium brut.
L’intérieur de la iQ fusionne la fonction, le style et le divertissement.
Les panneaux de portières et l’assise des sièges recouverts d’un tissu iridescent vert et gris à motif nid d’abeilles s’allient à la peinture extérieure custom pour produire une impression équilibrée de fraîcheur et de sophistication.
Les traversins de sièges sont recouverts d’un polyuréthane noir mat de type « plongée sous-marine », qui est également utilisé, avec des surpiqûres vert vif pour la doublure du plafond, le tout créant une finition des plus contemporaines.

Il suffit d’appuyer sur un bouton pour que l’écran articulé révèle le centre nerveux du système de divertissement.
La iQ est équipée d’un écran à cristaux liquides de 10 pouces monté au-dessus du groupe d’instruments, qui sert de console principale pour le système de divertissement et d’interface de navigation.
On peut également regarder des films sur cet écran lorsque le véhicule est arrêté.
Lorsqu’il ne sert pas, l’écran se replie sur le tableau de bord et présente un couvercle translucide qui émet des motifs lumineux colorés pour rendre l’intérieur encore plus unique.Quelques touches rapides sur le panneau noir situé sous le centre de divertissement, ou sur les commandes au volant, commandent au système audio de choisir des chansons dans une sonothèque.
Le groupe central comprend également trois molettes qui commandent le système de contrôle de la température à deux zones.
Le conducteur et le passager avant ont chacun une molette qui affiche et commande la température et le mode de ventilation qu’ils désirent.
L’utilisation de la molette centrale commande les mêmes réglages pour les deux occupants.

Cet écran permet au conducteur d’afficher le compteur kilométrique, la vitesse moyenne, la température et le témoin de conduite écologique, qui s’allume pendant la conduite éconergétique pour aider le conducteur à maximiser l’économie de carburant.Une unité de climatisation compacte de conception nouvelle montée derrière le bloc central contribue à l’aménagement d’un confortable dégagement aux jambes à l’avant.
Le tableau de bord comprend un indicateur de vitesse, des témoins d’avertissement et un écran multifonctions.
La iQ emploie un « sac à gants », fabriqué du même tissu texturé en nid d’abeilles qui recouvre les sièges, que l’on peut laisser en place pour y mettre des objets ou enlever facilement pour accroître le dégagement aux jambes.

Les dossiers de sièges ultra minces ajoutent au dégagement aux jambes à l’arrière.
À l’arrière, la iQ peut recevoir un adulte derrière le siège du passager, et un enfant, un petit paquet ou un animal favori derrière le conducteur.
Les dossiers de sièges arrière sont divisés 50/50 et se rabattent pour ajouter à la capacité utilitaire.
De plus, le coussin de siège arrière se relève pour révéler un petit espace plat que l’on peut utiliser pour ranger baladeurs de poche, petits livres, appareils photo numériques ou ordinateur portatif.La iQ ne manque de rien au plan sécurité, avec son système de contrôle de la stabilité du véhicule (VSC), son système de freins antiblocage (ABS), son répartiteur électronique de force de freinage (EBD), son dispositif d’assistance au freinage (BA) et son système SRS à neuf coussins gonflables, dont le premier coussin gonflable en rideau arrière au monde.
Il y a aussi des coussins gonflables avant côtés conducteur et passager, des coussins gonflables latéraux montés dans les sièges avant, un coussin gonflable de protection des genoux côté conducteur et un coussin gonflable monté dans le coussin de siège côté passager. 
Moteur 4 cylindres de 1,3 litre avec VVT-i Traction avantPuissance 93 ch Couple 89 lb-pi 
 Longueur totale : 3m223 / 126,9 poucesLargeur totale : 1m813 / 71,4 pouces (rétroviseurs extérieurs non compris)
                           2m014 / 79,3 pouces (rétroviseurs extérieurs compris)Hauteur totale : 1m445 / 56,9 pouces (antenne non comprise)
                           1m587 / 62,5 (antenne comprise)Empattement :1m998 / 78,7 poucesNombre de places : 3 1 Échappement custom en acier inoxydable Five AxisRoues custom Five Axis AD S6:F au fini nickelé, prototypées par MetalF : 18×8,5 ET03Pneus : Yokohama S.drive 2,5/40R18Suspension : TEIN Super Street à ressorts hélicoïdaux sur amortisseursÉlargissement de la carrosserie par Five AxisGarnitures nickel brûléPhares et feux arrière à traitement custom
 
Prix (estimation 2012) – 20.000 US$

www.LesAutomobilesExtraordinaires.com      
www.GatsbyOnline.com