2013 Marchi Mobile EleMMent Palazzo
Design Luigi Colani…
Ne vous laissez pas abuser par son nom : EleMMent Palazzo…, par la personnalité de son réalisateur : Luigi Colani…, par la société qui construit cet engin : Marchi Mobile…
Car c’est une véritable bénédiction, une authentique, sincère et jouissive œuvre comme on n’en avait pas vu depuis des temps immémoriaux…, c’est (de loin) la plus gigantesque folie roulante à ce jour.
L’avènement d’un poids lourd politiquement incorrect, est la preuve que l’irrespect frondeur est plus que jamais nécessaire dans un paysage automobile mondial balisé dans ses écarts… et, cerise sur le gâteau, c’est le témoignage vibrant des progrès accomplis par Luigi Colani en termes de création déjantée.
Diverses cruelles vérités émergent toutefois au fin fond du comment et du pourquoi de cet engin, qui, dans l’esprit de Luigi Colani, devrait envahir les routes et autoroutes du monde entier… 
C’est le nouveau parangon d’un goût irrévérencieux assumé, dont les réfractaires usuels de l’idée d’indépendance totale qu’il implique, ne retiendront malheureusement que les travers stylistiques.
Ce serait nier la grande force humoristique d’un homme s’appuyant sur plusieurs énergies à la fois, sans pour autant brouiller son appréciation.
Avec un coût ridicule (quoique tout est relatif) de 2.450.000 euros, malgré une multitude de bénévoles venus mettre la main à la pâte des quatre coins du monde (Luigi Colani n’ose pas avancer le chiffre des personnes venues contribuer à la réalisation de l’EleMMent Palazzo) dans des conditions salariales à faire rougir les pontes du MEDEF…, cet engin absurde offre des graines de déraison à moudre aux fans d’extrêmes…
Sur cette trame extraordinaire à en pleurer, GatsbyOnline s’est laissé subjuguer par cette inventivité ahurissante en termes de délire, en fonction d’une logique de la surenchère !
Alors que Luigi Colani multiplie ses créations qui font se shooter tous les irréductibles (ingestion de cocaïne directement dans le crane, conduite extrême en position couchée, mutilation volontaire à l’aide d’un gaufrier high-tech, saillies diverses sous les acclamations des badauds…), il va à présent devoir justifier tous les possibles et imaginables…, ce qui devrait s’avérer bien pratique en termes narratifs… et me permettre de me livrer à une relecture ouvertement gonzo de son EleMMent Palazzo…, selon un credo tout ce qu’il y a de plus basique.
N’ayant à me soucier que d’un seul impératif dramatique (recharger mon énergie), je vais me laisser aller, donnant libre cours aux aspects les plus foutraques.
Autant j’ai cru vraiment que Luigi Colani était un designer hors-pair, respectant au minimum un fil conducteur, autant je vois ce camion en totale roue libre, en une application littérale des techniques du style gonzo, tel qu’il a été dévoyé : une plongée sans recul au cœur de la folie autoroutière, avec un bonheur irresponsable.
Si la réalisation peine sous certains angles, à se mettre au diapason de son rythme hystérique, elle verse dans le plus pur free-style, qui pourrait passer pour du baroque si on n’était pas dans un tel génie, assumé, certes, mais tout de même bien au delà des normes. 
Malgré quelques défauts, EleMMent Palazzo se pose comme une intelligente aberration fièrement revendiquée par son créateur, qui semble ne rien tant aimer que repousser les limites, pour le plaisir pervers de ses admirateurs en mal d’œuvres si ce n’est subversives, du moins frondeuses dans leurs excès.

La frontière est infime pour qualifier ce véhicule original baptisé EleMMent Palazzo…
Rêve ou réalité ?
Ce véhicule de 12 m de long est issu de l’imagination plus que débordante de Luigi Colani, le célèbre et talentueux designer…
Il a été mis en chantier par Marchi Mobile, un constructeur autrichien spécialisé dans les projets fous de grand luxe.

On peine à user du mot tant il paraît à des années-lumière des modèles que nous connaissons.
Le EleMMent Palazzo sera, en fonction des clients, un véhicule de promotion, une navette VIP ou plus classiquement un camping-car.
Bref, quel que soit l’usage de ce EleMMent Palazzo, chacun de ses futurs propriétaires est sûr d’avoir une longueur d’avance.
Ce pur chef d’œuvre, dans sa version camping-car, comprend deux étages, mesure plus de 11 mètres de long et 4 mètres de haut.
Il dispose d’une cabine de pilotage des plus confortables, d’une chambre hyper spacieuse, d’un salon équipé d’un écran 40 pouces et d’une cuisine super-équipée transformable en bar !

Cet énorme bijou de technologie, à la croisée du Nautilus et du TGV, avoisine les 40m2 d’espace (l’habitacle est extensible sur rails), pèse 20 tonnes, est motorisé par un V8 ou un V12 Mercedes de plus de 500 chevaux… et, pour le posséder, il vous faudra débourser la modique somme d’environs 2,5 millions d’euros, ce qui en fait le camping-car le plus cher du monde.
Au niveau des équipements, c’est également le top du top, puisque les heureux propriétaires pourront bénéficier entre autre, d’Internet, d’une TV satellite et de caméras de surveillance.
Le Marchi Mobile EleMMent Palazzo, ne passe pas inaperçu lorsqu’il circule sur les routes, même dans ses versions « utilitaires »…

  
 

Pour créer, il a recours à un stratagème qu’il n’emploie que trop peu souvent : le soliloque.

Luigi Colani est un type formidable pour tout le monde ; son entourage ne fait qu’encenser des qualités fondamentales auxquelles il ne demeure pas insensible.

Après avoir longuement soliloqué sur les troubles métaphysiques d’une telle situation, parfois en présence de son chien (son confident privilégié), il a sauté le pas et est parti à la rencontre de lui-même…
Il se livre ainsi à de récurrentes auto-psychanalyses et autres divagations souvent non-sensiques, qui assurent à elles seules un bon quota de son potentiel hallucinatoire.
Lutz Colani, dit Luigi Colani (né le 2 août 1928 à Berlin) est un designer allemand d’ascendance italienne par son père et polonaise par sa mère.
Après des études de sculpture et peinture aux Beaux-arts de Berlin, Luigi Colani étudie l’aérodynamique à la Sorbonne à Paris de 1949 à 1952.

Il travaille également pour l’aviation pour des constructeurs tels que Rokwell ou Boeing en sculptant des avions polymorphes équipés d’hélices expérimentales.
Des années 1950 à aujourd’hui il repense l’aérodynamique des automobiles pour des constructeurs comme Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Volkswagen, Ferrari, Lada, BMW etc.
En 1971, il a abandonné son prénom de Lutz et utilisé celui de Luigi.
Dans les années 1960 il s’est lançé dans le design mobilier, créant de nombreux meubles, des lunettes, des vêtements…

En 1968 et au début de 1969, Luigi Colani travaille comme designer pour Kusch+Co, pendant cette période, il crèe des sièges dont le caractère unique de leurs formes organiques suscite autant de fascination de nos jours qu’à l’époque. et, dans les années 1970, il élargit son action dans plusieurs domaines comme des stylos, des trains, des aéronefs, des coques de télévision, des camions et des cuisines complètes (Poggenpohl).

Il a également recréé l’idée même du piano à queue, à la demande de l’entreprise Schimmel.
Il est l’inventeur du bio-design, et connu surtout pour avoir réalisé l’appareil photo Canon modèle T-90, premier appareil réellement ergonomique et conçu autour de l’interface homme-objet.
L’étendue de sa créativité et de son art, l’a qualifié de « Léonard de Vinci du XXe siècle » au Japon.

Son travail s’oriente autour de l’homme et de son rapport optimal et efficace à l’objet et à son interaction avec son environnement, les formes sont inspirées de la perfection de la nature elle-même et sont loin d’un effet de style, c’est de conception utile dont son œuvre fait preuve.
Conservant son aspect prospectif, le design de Colani rejette la dimension post-industrielle pour se concentrer sur l’unique progression de la forme : c’est le « design voltairien » tel que défini par l’essayiste français Philippe Pernodet.
Aujourd’hui il dirige « Colani Design Germany » et collabore avec plusieurs marques, comme Volvo et Mercedes.
Pour en savoir plus :
http://www.gatsbyonline.com/main.aspx?page=text&id=776&cat=auto  1976 Luigi Colani Aiglon…
http://www.gatsbyonline.com/main.aspx?page=text&id=784&cat=auto  À vendre, 70’Luigi Colani Lamborghini Miura LeMans…
www.GatsbyOnline.com