Après la vente aux enchères de la collection,
le PDG d’Heuliez fâché contre Artcurial…
PAR BENOÎT FAUCONNIER
Trois jours après la vente aux enchères de la collection Heuliez, pendant Le Mans Classic, François de Gaillard, le PDG d’Heuliez, est revenu sur ce qui a motivé la vente, et surtout ses conséquences.
Ce n’est faire offense à personne que de dire que cette vente a été un échec : les sommes rapportées à Heuliez (moins de 600.000 € tous frais déduits), sont loin de celles escomptées pour consolider l’entreprise spécialisée dans la sous-traitance industrielle.
Pourquoi les voitures n’ont pas attiré les acheteurs ?
Dans un communiqué, François de Gaillard s’en prend à Artcurial, mandaté pour vendre les voitures.

François de Gaillard et Vincent Thibaudeau
Communiqué de la Société Heuliez SAS…
”Nous partageons  la frustration des Deux-Sévriens présents lors de la vente, sur la manière avec laquelle la société Artcurial a géré ce processus de vente.
Comme cela a déjà été communiqué dès janvier 2012, la société a alerté les autorités sur la question de la collection et tenté de trouver avec eux des solutions.
De nombreux contacts à cette époque ont été établis avec Messieurs Fulachier (Région), Grellier (député),  Brosseau (maire de Cerizay), Amiot (Président de la Communauté de Commune). Tous ont cherché mais regretté qu’il ne puisse avoir de solution publique et, par voie de conséquence, approuvaient la vente, la priorité étant pour tous l’emploi et le patrimoine de demain.
L’action qui a été lancée il y a quinze jours, bien que très tardive, a reçu le soutien d’Heuliez, la société étant présente à la table ronde et ayant donné elle-même les bons contacts chez Artcurial à Mr Grellier.
Comme vous l’imaginez, l’entreprise, les partenaires sociaux, les salariés et la direction auraient bien sûr préféré conserver ce patrimoine.
La réussite du véhicule électrique en général, mais plus précisément que ce soit Eco&Mobilité ou Mia, dont Heuliez a été et est le sous-traitant, aurait permis de conserver ce patrimoine, ce qui était bien évidemment le projet de départ.
Les réalités de ces deux clients d’Heuliez nous ont obligé à procéder autrement.
Cela posé, nous continuerons, aux côtés de Mia, de nous battre avec nos moyens, pour la réussite du véhicule électrique et nous sommes déterminés nous aussi à ce que leur projet soit couronné de succès, convaincu qu’il le sera.
A ce jour, seul BGI, repreneur d’Heuliez SAS,  a respecté (et largement dépassé même) ses engagements (charge de travail dépassant les 10 M€ en 2012, soit presque le double de ce qui était prévu).
Il semble clair que la maison Artcurial, pourtant réputée, a été soudainement incompétente dans la gestion de cette vente, jusqu’à leur communiqué de presse où ils annoncent fièrement une croissance de cette vente par rapport à celle de 2010 alors que, ramené aux nombres de lots vendus, le prix moyen a chuté de 48 % (139 véhicules en 2012 contre 56 en 2010).
Heuliez SAS ne compte pas en rester là, dans son intérêt, et a prévu de les voir pour leur demander de rendre des comptes.
La direction souhaite que l’entreprise, la région et les associations parlent d’une même voix face aux dysfonctionnement d’une maison de vente qui a privilégié des Ferrari…, à la créativité d’Heuliez.
Les équipes d’Heuliez travaillent d’arrache-pied pour compenser le démarrage plus lent du véhicule électrique sans chercher de coupable à cette situation et sans semer de zizanie à l’intérieur de notre Région, concentré sur la priorité de l’emploi dans un environnement particulièrement violent“…
La direction d’Heuliez SASVincent Dabin, le président de l’association Deux-Sèvres auto mémoire, qui a fait le déplacement au Mans, a lui aussi déploré le manque de soin accordé aux voitures de la collection Heuliez.
Les voitures étaient mal présentées. Il y en avait six à l’abri : la Peugeot VLV, la Macarena, le Taxi H4, la Porsche Murène, la SM Espace et la WM. Les autres étaient dehors, sous la pluie, les vitres ouvertes ou mal fermées. Et il a plu des trombes d’eau”…
Il raconte aussi que : “Des voitures étaient occupées par des visiteurs plus ou moins respectueux“…
Vincent Dabin, président de Deux-Sèvres auto mémoire.                    Vincent Thibaudeau et la Citroën Scarabée d’or.
Des coupures de courant n’ont pas aidé non plus la vente, tout comme le calendrier de la journée : la vente Heuliez était la dernière, le 7 juillet, à partir de 18 h, quatre heures après le démarrage des enchères.
Comment interpréter l’insuccès des voitures de la collection Heuliez ?
Ont-elles été surestimées ?
Pas pour Vincent Thibaudeau, effaré par certains prix de vente, dont celui de la WM P88 numéro 51 : “Ce n’est pas normal qu’une voiture aussi mythique soit vendue aussi peu cher”…

La collection est restée très longtemps à l’abri des regards.
Artcurial a-t-il suffisamment communiqué sur les voitures Heuliez ?
Peu de gens en connaissaient l’existence.
Les Heuliez, déjà discrètes, sont donc tombées dans un oubli relatif.
Bien qu’uniques et originaux, les prototypes et études de style proposés, étaient basés sur des véhicules qui ne déplacent pas encore les foules : Renault Fuego, Citroën XM, Citroën BX, Peugeot 405, Renault Super 5…
De quoi donner raison à Vincent Dabin : “Les voitures prises une par une ne sont pas toujours en bon état. C’est l’ensemble de la collection qui a de la valeur“…
Du point de vue des acheteurs et des collectionneurs, l’achat de concept cars, pas toujours fonctionnels (certains sans moteur, sans direction), n’a pas autant d’attrait que des voitures roulantes, ou déjà immatriculées.
Un obstacle qu’Artcurial avait abordé, sur son site Internet :
Heuliez est un constructeur automobile. A ce titre, les prototypes bénéficient d’une plaque constructeur et d’un numéro d’identification. Tous les véhicules de la Collection Heuliez seront vendus avec une attestation constructeur. En vue d’immatriculer ces véhicules nous avons reçu de la FFVE les informations suivantes : Pour les véhicules réalisés il y a plus de trente ans, une attestation de la FFVE pourra être obtenue et ainsi, une fois le contrôle technique passé, les véhicules pourront être immatriculés avec une carte grise de collection. Pour les véhicules réalisés il y a moins de 30 ans, une réception à titre isolé auprès de la DREAL sera nécessaire ainsi qu’un contrôle technique afin d’obtenir une carte grise normale“…
D’où la crainte de Vincent Thibaudeau, regrettant par ailleurs que des prix de réserve n’aient pas été fixés : que des voitures non roulantes finissent négligées par leurs nouveaux propriétaires : “Ca me fait penser à la BX Coupé, vendue lors d’une précédente vente. Elle est en train de pourrir sous une bâche dans le nord de la France” …
Impossible, maintenant, de savoir précisément ce qu’il adviendra de la plupart des voitures Heuliez.
http://thisisnotamethod.wordpress.com/ Lot        Année Véhicule                                                                                           Adjugé à :
2001980 TALBOT 1100 VF2 WIND – no reserve  8 340 € Vendu2011970 – CITROEN M35 – no reserve 14 892 € Vendu2021987 PEUGEOT 405 COUPE USA – no reserve  8 340 € Vendu2031967 SIMCA 1100 PROTOTYPE FOURGON COMMERCIAL – no reserve  4 765 € Vendu2041986 RENAULT 25 V6 TURBO LIMOUSINE – no reserve 16 679 € Vendu2051982 RENAULT FUEGO CABRIOLET USA – no reserve 10 722 € Vendu2061994 CITROEN ZX CABRIOLET VENT DOUEST – no reserve 14 296 € Vendu2071988 CITROEN AX VAN EVASION – no reserve  4 275 € Vendu2081988 CITROEN BX BREAK 19 TRD Surélevé – no reserve  7 148 € Vendu2091968 SIMCA 1501 COACH SPECIAL – no reserve 10 127 € Vendu2101986 CITROEN BX BREAK DE CHASSE DYANA – no reserve 10 127 € Vendu2111941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE – no reserve 17 870 € Vendu2121980 PEUGEOT 604 Ti LIMOUSINE – no reserve 16 679 € Vendu2131969 PORSCHE 914-6 MURENE – no reserve 42 889 € Vendu2142007 DACIA LOGAN MCV EDELWEISS – no reserve 10 722 € Vendu2151992 CITROEN XM V6 TURBO LIMOUSINE PALACE – no reserve 14 296 € Vendu2161986 CITROEN BX 4 TC – no reserve 32 167 € Vendu2171971 CITROEN SM ESPACE – no reserve109 605 € Vendu2181957 FORD FAIRLANE 500 SKYLINER – no reserve 16 679 € Vendu2191988 PEUGEOT 309 BREAK – no reserve  7 148 € Vendu220UMM-Heuliez VLH 4×4 – no reserve  7 148 € Vendu2211971 CITROEN VLH M7 4×4 – no reserve  8 120 € Vendu2221990 CITROEN CONCEPT-CAR SCARABEE DOR – no reserve  7 148 € Vendu2231996 CITROEN XANTIA BREAK 4×4 BUFFALO – no reserve 11 914 € Vendu2241984 MERCEDES BENZ 500 SEL LIMOUSINE – no reserve 11 914 € Vendu2252002 MERCEDES BENZ CLK RETRACTOP 10 – no reserve 19 657 € Vendu2261998 MERCEDES BENZ G INTRUDER – no reserve 42 889 € Vendu2271986-1987 HEULIEZ ATLANTIC STARS & STRIPES – no reserve  2 383 € Vendu2281995 CITROEN XM LIMOUSINE – no reserve  2 383 € Vendu2292006 PEUGEOT 407 PHAETON MACARENA – no reserve 25 019 € Vendu2301972 PEUGEOT 204 TAXI H4 – no reserve 19 657 € Vendu2311985 RENAULT SUPER VAN CINQ – no reserve  5 957 € Vendu2321979 PEUGEOT 504 LOISIRS – no reserve  8 340 € Vendu2331989 PEUGEOT CONCEPT CAR 4×4 AGADES – no reserve 17 870 € Vendu2342000 BMW SERIE 3 2000 CABRIOLET RETRACTOP 2 – no reserve 10 127 € Vendu2351994 RENAULT SAFRANE V6 TURBO IE LONG COURS – no reserve 22 636 € Vendu2361992 HEULIEZ RAFFICA – Sans titre de circulation – no reserve  3 574 € Vendu2371998 RENAULT ESPACE TEKSI – no reserve  3 480 € Vendu2381988 WM P88 N°51 DES 24 HEURES DU MANS 1988 – no reserve119 136 € Vendu239WR SP2 1990 MAQUETTE DE SOUFFLERIE – no reserve  6 552 € Vendu240WR SP2 1990 MAQUETTE D’EXPOSITION – no reserve  2 978 € Vendu
www.GatsbyOnline.com