Cher et incalculable Client 2(*)…
Deuxième partie…
(*) Ce titre est inspiré des albums de BD « Achile Talon »…

Jamais plus je ne croirai au hasard !
 
Puisque voilà, le destin (toujours surabondant) m’enrichit aujourd’hui, en ce radieux jour de pluie maussade, de votre sommité, comme vous vous apprêtez à me faire l’aumône de votre contribution.
Si !
Croyez à mon instinct foudroyant.
C’est une vocation !
Et je m’étonne déjà que votre porte-monnaie ne bondisse pas encore fiévreusement, là, sous votre veste, au rythme des battements de votre cordiale générosité.
Car je vous parle d’une affaire !
Avec de prospères sanglots irrépréhensibles.
Ô, divine faveur, fils prodigue dont je me réjouis déjà comme un père inassouvi !
Que vous prodiguerai-je là, dans mon garage magnifique ?
Je perçois comme un titillement intérieur de la fibre marchande qui me murmure sournoisement que ma réputation est en jeu.
Abondamment.
Pour un client avisé et opulent comme vous, adjugé, je vous l’emballe, je ne recule devant aucun sacrifice et vous ne l’aurez pas volé : ce sera au moins plus coûteux que l’appeau d’Éphèse !
Si, si, je l’affirme !
Retenez-vous seulement de succomber à ma proposition, les mains crispées sur votre portefeuille dodu, et vous en serez rongé par d’inavouables remords que vous aurez signé de votre propre main pour le restant, improbable en l’occurrence, de vos chéquiers.
Alors !
Ne vous payez pas d’austères desseins, pas aujourd’hui ni jamais, car je vous offre, modestement, la discrétion étant ma devise, de boire le jus glouton de la fontaine spirituelle à son volant, ce qui vous donnera aussi fière allure que mon compte en banque en retour !
Vous ne pouvez quand même pas objecter au destin qui vous a élu !
Ça vous coûtera ce que ça vous coûtera, mais l’esprit demande, ici et là, de menus sacrifices dont la vertu est de faire promptement sentir à l’érudit la noblesse incommensurable du bénéfice à proportion de la fatalité irrécupérable de ses pertes.
Connaissez-moi, mieux, pour faire des affaires, sachez que la pensée virtuose de Monsieur Pascal, mon vénéré maître en morale et aptitudes diverses, est mon arrière-pensée.
Une pensée intelligemment spontanée, sans détour aventureux, car je vous sais, pardi, brave et honnête.
Cher client…
Oui, c’est l’âme allègre et une larme pondérée au coin d’un oeil intéressé que je vous demande, solennellement, de payer votre tribut à l’édifice pyramidal du commerce et, subsidiairement, de ma fortune personnelle.
Discrétion, disions-nous ?…
Mais, de quelle automobile extraordinaire, suis-je occupé de vous causer, vous demandez-vous, avec cet air angoissé qui caractérise très précisément les ceusses qui peinent à se délester de leurs euros ?
Figurez-vous que j’ai reçu une visite providentielle, récemment.
Un collectionneur.
Un apôtre de la pièce rare.
Un cavalier de la bonne affaire.
Un héraut du bonheur commerçant.
Un faux-ami, quoi, qui s’est fait membre du club des automobiles extraordinaires. 
Il vend une automobile extraordinaire, exemplaire unique, dédicacée d’un gribouilli sur le couvercle de la boîte à gants par son concepteur à destination, sans nul doute, mais le doute est permis, d’un rhéteur tombé dans l’oubli et intime incertain du premier…, ce qui ne facilite assurément pas la compréhension concernant l’origine de cette affaire d’or, mais qu’importe !
Fi de questions inutiles, l’histoire que je puis vous narrer revétant plus d’importance que la réalité, croyez-moi, aucune réalité ne dépasse une histoire bien pensée, c’est là l’intérèt ! 
Mon émérite fournisseur, affirme avoir subtilement évité à cette précieuse chose, l’abandon entre les mains vilaines d’une très proche calamité, sans en fournir de précisions supplémentaires.
Ce qui m’a obligé de coller facétieusement (sachons vivre!), au prix de mon article, un supplément modique pour défaut d’origine approuvé.
Mais là, illumination, clairvoyance et discernement !
Vous allez rire : j’ai pensé à vous !
Heureuse coïncidence pourtant, que de constater la ressemblance de cette voiture avec une autre, tout en écartant (la science automobile, contrairement à ma poésie naturelle, n’étant qu’une discipline purement expérimentale), tout vain rapprochement hâtif, car l’oeil de l’expertise jette un brouillard généalogique sur tout clin d’oeil que j’eusse pu surprendre entre cette automobile et une autre.
C’est dire la disproportion de l’homme !
Je m’avoue donc déontologiquement vaincu par les limites budgétaires de l’expertise scientifique, mais ce ne sera que pour mieux m’en remettre à vous, confiant de découvrir que vous, en échange, que je salue respectueusement au passage, cher client, vous avez les moyens colossaux de prouver que cet ancêtre hypothétique vous appartient réellement, de même que, par voie de conséquence, cet exemplaire numéroté de mes Pensées-voyez-le-prix-au-dos-s.v.p.!
Prestement à vous et fidèle à votre signature, à droite, là, avec la date, à gauche vous libellez: et zou, l’automobile sera vôtre.
Vous remerciant déjà et d’avance de votre achat, je vous présente mes plus chaleureuses pensées, mon indéfectible amitié, mes plus sincères condoléances, mes voeux de prompt rétablissement, ainsi qu’un joyeux Noël et de bonnes Pâques, sans oublier d’heureuses vacances et une excellente santé.
Votre ami et confident, votre garagiste préféré qui pense à vous en toutes circonstances, particulièrement à cette circonstance actuelle.
Merci encore, mes amitiés à vos proches, passez une bonne soirée, une bonne nuit, un joyeux réveil et une journée prolifique…
Post Scriptum : Ci joint deux photos de l’auguste automobile extraordinaire que vous venez d’acheter, avec une (trop) brève description technico-technologique…, avouez, cher client, inestimable et vénéré, que cette extraordinaire automobile est une affaire en or, et du massif !

Elle a été vendue neuve en Belgique par l’Importateur Ets Mannès en 1975 et a toujours entretenue chez celui-ci.
L’AMC-Rambler Matador-Coupé « X » 1975 présentée ici totalise seulement 93.974 Kms réels (avec certification) et n’a eu que 2 propriétaires.
La voiture est dans un état remarquable, jamais accidentée, pas de tôles ressoudées, d’origine limpide… et son intérieur est totalement d’origine et en état neuf.
A titre d’annecdote, les films plastiques de protection se trouvent encore sur diverses pièces chromées, dont les baguettes latérales…
Le moteur d’origine, un antique 4L2 6 cylindres en ligne de 110 chevaux anémiques et poussifs (les pôôôôvres) a été remplacé avantageusement et professionnellement par un somptueux et extraordinaire V8 5L9 360ci de 325cv, entièrement révisé…, secondé par une boîte automatique Powerglide, un shifter B&M neuf, des suspensions neuves et jantes Nascar d’époque, ainsi qu’un échappement neuf avec sorties G&D latérales…
En sus de tout cela, ne regardant pas à la dépense…, un entretien complet vient d’être effectué par son propriétaire Hollandais (c’est dire le soin apporté), avec remplacement neuf de toute une série de pièces ; pompe de direction assistée, freins, silent-blocs, joints divers, filtres, bougies, allumage, radiateur d’eau grande capacité en aluminium, radiateur d’huile, flexibles aéroquip, etc.etc…
Un kit d’époque « X » a été amoureusement placé sur ce véhicule qui correspondait ainsi à la prestigieuse et rarissime version « X » qui remporta dans les années ’70 le titre convoité de « Voiture de l’année » déçerné par le magazine américain « Road&track »…
Excusez de cette multi-foison d’éléments positifs…, mais rien que de décrire cette affaire plus lourde qu’un lingot d’or, je salive par avance de vous voir heureux d’acquérir ce véritable Graal automobile, cette rareté intemporelle, disons-le tout net, sans ambages…: de cette oeuvre d’art !
Le tout a coûté une somme stratosphériquement inimaginable, astronomique supérieure au prix demandé, qui semble dès-lors plus une aumône et un viatique qu’une véritable transaction…

Date : 01/06/08 23:36:25
  De : Borisss
A : sw252640@swing.be
Sujet : AMC Matador
Commentaires/Questions:Bonsoir,Pas du tout l’intention de vous faire perdre votre temps car cette auto est hors budget pour moi mais elle est maintenant en fond d’écran de mon Mac tellement elle est belle et inconnue de moi-même.Félicitation !Bien à vous,Un passioné de belles autos
———————————————————————————————————-

Le 25/01/08 12:15, < sw252640@swing.be > a écrit :
 Tout cela me fait une belle jambe, mais merci malgré tout…Venez donc sur www.GatsbyOnline.com Ci-annexé  une photo grand format pour votre fond d’écranL’histoire des AMC Matador est sur mon site, section automobile !

———————————————————————————————————-

De : Borisss
Date : 01/25/08 12:00:25
A : sw252640@swing.be
Sujet : AMC Matador
Bonjour Monsieur,
Je vous avais écris il y a quelques temps au sujet de ce magnifique véhicule qui n’était pas à la portée de ma bourse.
Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il hante mes nuits mais nous n’en sommes pas loin…
Ayant vidé un peu les endroits où je stocke des pièces et des anciennes, le rêve prend peu à peu forme au gré des ventes.
Bien à vous,
———————————————————————————————————-
Le 25/01/08 12:15, < sw252640@swing.be > a écrit :

Si vous êtes interessé par cette voiture, faites-moi une offre, je la transmettrai au propriétaire, membre du club Les Automobiles Extraordinaires dont je vous invite à vous faire membre.
———————————————————————————————————-
De : Borisss
Date : 25/01/2008 12:46:34
A : de sw252640@swing.be
Sujet : Re: Réf. : AMC Matador
 
Re,
On va peut-être s’en sortir…
Pouvez-vous m’envoyer le numéro de châssis complet, ce sera plus simple.
Merci,
———————————————————————————————————-
Le 25/01/08 13:07, < sw252640@swing.be > a écrit :
Je joins quelques photos, dont la plaquette d’identification rivetée dans le compartiment moteur.

———————————————————————————————————-
De : Borisss
Date : 25/01/2008 13:49:25
A : sw252640@swing.be
Sujet : Re: Réf. : Re: Réf. : AMC Matador
 
Bonjour,
Je n’ai pas encore vendu tout mon stock de pièces détachées ni mes anciennes, je ne pense donc pas pouvoir concrétiser mon rêve d’acheter cette magnifique Matador.
———————————————————————————————————-
Le 25/01/08 18:31, « de Bruyne Patrice » <sw252640@swing.be> a écrit :
C’est donc un rêve qui se termine pour vous…
Désolé…

———————————————————————————————————-
De : Borisss
Date : 25/01/2008 20:22:49
A : sw252640@swing.be
Sujet : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : AMC Matador
 
Vraiment dommage, car elle est magnifique mais le budget de la voiture doit être conséquent, sauf si je l’équipe au GPL/LPG…
Mon banquier risque de ne pas apprécier.
Bonne chance car très honnêtement à ce budget là, j’espère que son propriétaire tombera sur un collectionneur.
Bien à vous,
———————————————————————————————————-
Le 25/01/08 20:48, « de Bruyne Patrice » < sw252640@swing.be > a écrit :
Vous n’avez même pas vu ni examiné la voiture….
Bien à vous !

———————————————————————————————————-
De : Borisss
Date : 25/01/2008 21:10:07
A : sw252640@swing.be
Sujet : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : AMC Matador
Je trouve bien dommage de vendre un si bel objet…
———————————————————————————————————-
Le 30/01/08 2:37, < sw252640@swing.be > a écrit :
Ohhhhhh, à quoi bon !
———————————————————————————————————-
De : Borisss
Date : 30/01/2008 3:40:07
A : sw252640@swing.be
Sujet : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : AMC Matador
Cela me semble être une sage décision, sauf si vous acceptez de me la vendre à demi-prix, là je pense que je m’en sortirai.
———————————————————————————————————-
Le 30/01/08 4:36, < sw252640@swing.be > a écrit :

Les voitures m’ennuient…

L’origine 100% se paie…, or, vous voulez l’origine au prix de l’épave, comme si vous alliez chez le boucher en exigeant une Côte-à-l’os de Boeuf Irlandais au prix d’une basse-côte de porc…
Il faut regarder les résultats de vente de voitures similaires, pour « sentir » que ma matador « X » ou pas « X » n’est pas chère…, d’autant qu’aux USA, cette notion « d’origine » se paye soit très très cher, soit n’a aucune importance en regard de la qualité du travail…
Faut pas pousser !

———————————————————————————————————-
De : Borisss
Date : 30/01/2008 6:14:59
A : de Bruyne Patrice <mailto:sw252640@swing.be>
Sujet : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : AMC Matador
Pour tout vous avouer, je n’en suis pas encore au stade de l’ennui mais j’adhère en partie à votre état d’esprit actuel.
Ma mère n’a rien trouvé de mieux que d’épouser en seconde noce un ancien pilote devenu concessionnaire et passionné de belles autos.
Ce qui devait arriver arriva, de job’s d’étudiant dans son garage à l’apprentissage du créneau avec une Vandenplas (si tu sais garer ça, tu gareras n’importe quoi, Amen) me voilà donc avec le nez dans la graisse et les mains dans le cambouis depuis l’âge de 12 ans.
Des belles voitures, j’en ai conduit, j’en ai vu passer, j’en ai réparé mais aucune ne m’avais jamais appartenu jusqu’à l’achat d’une Karmann Ghia Type 34 en relativement bon état.
Pour la petite histoire, elle appartenait à la comptable de Dieteren et sa date de première immatriculation était le 29 Juin 1965, difficile à oublier quand on est venu au monde le …
Si,si, je le jure.
Bref, je la restaure, je la bichonne et un dimanche un gars m’arrête au feu rouge, me demande si elle est à vendre, je réponds JAMAIS et trois jours plus tard je l’échange pour un montant 10 fois supérieur à ce que je l’avais acheté quelques années plus tôt.
Voici donc le point de départ de mon aventure avec les anciennes voitures.
Vingt ans plus tard, le nez et les mains toujours aussi noires, je continue à aimer ça.
Loin, très loin des bijoux que vous avez, ou avez eu la chance de possédez, je continue mon petit bonhomme de chemin.
Pourquoi que des originales ?!?
Franchement, par habitude, n’étant pas vraiment fortuné, je ne peux pas me permettre de perdre de l’argent sur mes achats et donc je me “couvre” en investissant sur des originaux ou très rarement sur des répliques.
J’ai eu quelques “coups de chance” mais de toutes manières le but est de restaurer, rouler, profiter et de revendre avec quelques bénéfices.
Pour en revenir à la Matador, si vous vous souvenez bien, mon premier E-mail était très clair, je vous félicitais de posséder une aussi magnifique voiture tout en vous annonçant clairement que je n’avais pas le budget, vous m’avez d’ailleurs répondu que “cela vous faisait une belle jambe” et gentiment envoyé une photo haute définition que je me suis empressé de mettre en fond d’écran sur mon Mac.
Ce n’est que plus tard que je me suis documenté un peu sur cette voiture que je ne connaissais pas et que, quelques ventes aidant, l’idée de l’acquérir a commencé à germer dans mon esprit.
Vous admettrez, je l’espère, qu’à aucun moment je n’ai revêtu la djellaba et le turban afin de me transformer en marchand de tapis.
Pour en terminer car il n’est même plus tard, il est déjà tôt…, je souhaite vraiment que cette auto remporte un franc succès, car elle est incontestablement magnifique.
Bien à vous,
Il change le vin en ivresse
Tourne en ridicule la messe.
D’une noix fait une noyée
Avec des pêches des péchés
Pour un parterre d’insomniaques
Il rend la nuit dionysiaque.
C’est un fou, c’est un charlatan
Mais c’est un prophète épatant !
———————————————————————————————————-
Le 30/01/08 11:23, < sw252640@swing.be > a écrit :
Merci pour votre poème bien à propos !
Il y a une euphorie dans ces folies et ça fait quelque part peur…
Concernant votre avant dernière phrase, jamais aucune personne s’habillant outre Méditerranée en djelabah et outre océan Indien avec un turban, ne se voit dans le circuit des ventes aux enchères d’automobiles anciennes…, je n’y vois que des gens de race blanche…
Venez papoter avec moi, je ne mord ni ne frappe…, vous me trouverez facilement, il y aura la Matador et quelques autres…
Bien à vous…
———————————————————————————————————-
De : Borisss
Date : 30/01/2008 12:55:14
A : sw252640@swing.be
Sujet : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : AMC Matador
Aucun échange, fut-il futile, n’est stérile.
L’expression des idées n’est pas encore taxée dans nos contrées, quoique, certains l’ont payé cher et dans des devises dont le cours est à la baisse, comme l’honneur ou pire…, la vie.
En admettant qu’un être suprême nous a créé et doté de cette terre par un matin pluvieux de déprime, car il n’avait vraiment rien d’autre à faire, il ne lui reste aujourd’hui plus qu’à s’investir dans les produits pharmaceutiques et l’armement afin de s’assurer richesse !
Nous voilà, pauvres noctambules incompris, avares de sommeil afin de ne pas perdre un instant de cette vie qui nous est si chère, à nous conter nos déboires et à partager quelques pans de nos vies respectives entre inconnus.
Commençons dès à présent à comptabiliser nos points d’intérêts et nos lieux communs.
Riches de ces découvertes, promettons-nous de nous rencontrer un jour au gré du hasard afin de partager notre magot autour d’un verre.
Bien à vous,
———————————————————————————————————-
Le 30/01/08 13:20, < sw252640@swing.be > a écrit :
A votre santé par avance…
—————————————————————————————————————————————————-
www.GatsbyOnline.com