Exclusif !
2013 Ferrari Pro Volare X1 électrique
Elle décoiffe les tifosis !
GatsbyOnline a pu s’inviter à la présentation de la première Ferrari accessible à tous, une machine faite sur mesure pour les garçons coiffeurs tifosis… et qui décoiffe !
Ferrari n’invite plus jamais quiconque à un rapport (même sexuel) avec le boss de GatsbyOnline !
Aucune Ferrari de presse ne m’est plus réservée depuis l’affaire Favre 250 GTO…, j’ai donc été ravi d’avoir la chance de pouvoir prendre en main la toute dernière Ferrari Pro Volare X1 électrique, une merveille de technicité, disposant d’un couple élevé du moteur, qui émet 2.000 watts de puissance !
La machine livrable exclusivement en rouge-Ferrari, est réalisée en acier léger avec des lames en titane conçues pour obtenir des coupes de premier prix…
Un bouton « turbo » permet d’augmenter immédiatement la vitesse de 15% !

Les plus fortunés, chanceux d’un destin incontrolable, se prennent finalement de passion pour une Ferraillerie d’occasion (généralement une ancienne 308 GTB, voire une 308 Bertone qui ont vécu de meilleurs moments)… et ce faute de moyens pour une California neuve, même à crédit…

C’est une machine qui a été pensée à destination des garçons coiffeurs tifosis, des beaufs et des geeks collectionneurs de tout ce qui est certifié Ferrari…, une faune hétéroclite qui, après avoir rempli les étagères de leur chambre de Ferrari miniatures, finissent par acheter une Fiat ou une Alfa Romeo qu’ils badgent du célèbre logo symbolisant un cheval cabré…

Et bien, allelouia, la Ferrari Pro Volare X1 électrique a été créée tout spécialement pour eux…

Les plus acharnés qui ne sont pas exclus du marché du travail, ou qui, commerçants n’ont pas (encore) fait faillite…, pour accéder à leur rêve avant de mourir pour de bon…, vont épuiser toutes leurs ressources dans une succession compulsive d’achats (ratés) et de vente (hypothétiques) de diverses Ferrari bon-marché (gag !), au fur et à mesure qu’ils gravissent l’échelle sociale (en cause d’un travail acharné ou, pire, d’escroqueries)…, de la 308 (la Ferrari type du garçon coiffeur), à la 512 (la Ferrari classieuse du commerçant arrivé)…, tout en espérant qu’un jour ils découvrent par le hasard d’un jour de chance, la Modéna accidentée d’un play-boy sur le retour, vendue pour le prix d’une caisse de saucisson…, voire une Enzo (le Graal) abandonnée brûlée dans le parking souterrain d’un immeuble HLM de banlieue, qu’ils obtiendraient en contrepartie d’une dose d’héroïne !


En quelque sorte, il s’agit d’une tondeuse à cheveux.
Construite par BaByliss Pro au Japon, selon les plans réalisés par les ingénieurs Ferrari, elle est la tondeuse la plus rapide du monde.
Ce rasoir rouge Ferrari, dispose d’un réel moteur Ferrari !
Ce petit moteur électrique a été conçu en partenariat avec BaByliss via le programme « Défi Ferrari client », une unité qui est chargée de développer des programmes commerciaux avec différentes sociétés : « Babyliss en commercialisant notre idée d’une tondeuse à cheveux Ferrari, va avoir le même succès phénoménal dont jouit Ferrari sur les pistes du monde entier »…, tel fut le message destiné aux japonais de BaByliss, habitués à couper les cheveux en quatre… 

Je n’étais pas vraiment à l’aise dans la manipulation de cette machine puissante, il me fallait quelqu’un (d’autre) qui avait l’expérience de tondre ses clients pour agir en tant que pilote d’essai.
Avec un tel produit impressionnant dans mes mains, j’ai ressenti évidemment le besoin de l’utiliser sur la tête du client cible : le garçon coiffeur tifosi…
C’est alors que j’ai contacté Domenico Spadaro, spécialiste des enfumages-clients tournant autour des voitures classiques italiennes, il devait être parfait pour tester la Ferrari-BaByliss Pro Volare X1.

Domenico Spadaro n’avait aucune expérience avec la coupe de cheveux.
Le choix de la victime fut tout trouvé en la personne de Raffaëlli, l’apprenti garçon coiffeur de son voisin Antonioni Gulio Baglione, coiffeur réputé dans le milieu et lui même propriétaire d’une Fiat-Ferrari 500 Abarth SS Sportivo…, un modèle unique totalement inconnu du public (et de chez Ferrari)…
La tête de Raffaëlli est allée quasi d’elle même sur le billot improvisé… et Domenico y est allé de main de Maestro, sans parvenir à couper les oreilles et les sourcils (choses qui ne repoussent pas) de Raffaëlli qui, je le précise, réalise aussi des articles automobiles idiots dans le magazine Jalopnik, pour boucler ses fins de mois…
Domenico Spadaro, en finale, a tenté de réaliser le logo Ferrari à l’arrière de la tête de Raffaëlli (pour se la payer), mais ce fut moins bien réussi. 
Raffaëlli a regardé le résultat (stupéfiant), comme s’il avait un morceau de son cerveau enlevé.

Posséder ce chef-d’œuvre est une chance unique, car c’est certainement un miracle de pouvoir acquérir le moteur Ferrari le plus abordable qu’on ne trouvera jamais.
Après avoir vu cette coupe de cheveux absolument fantastique, il est certain que même les novices-tiffosis voudront commander une Ferrari-BaByliss Pro Volare X1, en vente dans toutes les concessions Ferrari sérieuses…, ainsi que chez tous les coiffeurs-tifosis… pour la modique somme de seulement 199 €uros.
Une véritable pièce de collection qui devrait faire forte impression sur une étagère ou dans une vitrine d’exposition de miniatures automobiles Ferrari, ainsi que négligemment posée sur le tableau de bord…
Un gage de la classe de son propriétaire !

www.GatsbyOnline.com