Ferraillerie 250 GTO : 70 millions d’emmerdes…

Même pas rouge !!!
Les gens de pouvoir, les consuméristes et les merdias…, refuseront toujours d’admettre qu’il mentent : préfèrant expliquer qu’il n’y a pas de faits objectifs, qu’il n’y a que des opinions…
La vérité n’est qu’une interprétation…, il n’y a pas de faits, juste des opinions et des interprétations du réel qui dépendent du bord politique de chacun… ou, si on est vendeur ou acheteur…, militaire ou poète…, pervers ou fleur-bleue.

70% des déclarations, affirmations, commentaires, expertises… etc.etc. sont fausses ou partiellement fausses, mais comme le public, les beaufs, les moutons, les citoyens lambda croient ces mensonges, la distinction entre le vrai et le faux n’a plus vraiment d’importance.
Ce qui est intéressant à constater, ce sont les gens qui disent que les faits sont des faits…, alors que ce ne sont pas vraiment des faits…, chacun a une façon…, c’est un peu comme des évaluations ou voir le verre à moitié plein ou à moitié vide…, chacun a sa façon d’interpréter et de dire que c’est la vérité ou pas.

Malheureusement, les faits, ça n’existe plus…, nous sommes dans une ère de post-vérité, une période pendant laquelle les faits objectifs influencent moins l’opinion publique que les appels à l’émotion et les croyances personnelles.
Dans certains endroits, c’est la vérité…, dans d’autres c’est que mensonges… pour s’en sortir, on fait comme s’il s’agissait simplement de différences de points de vue…

L’histoire est toujours écrite par les vainqueurs… et le peuple croit les vainqueurs… et au plus la vérité est déformée, modifiée, tordue, renversée, inventée, au plus les gens y ajoutent de l’intérêt, de la crédulité… en sus d’autres distortions et mensonges…
A voir et constater le dégré zéro des masses lobotomisées, rien ne sert de tenter de rétablir les vérités, on vous assènera que vous mentez, que vous n’avez rien compris, que vous êtes manipulateur…

Et si cela va dans les enracinements émotionnels et religieux, là, c’est la totale…, remettez en cause l’existence des chambres à gaz et vous serez damné, poursuivi, haï, vilipendé, détruit… par des gens qui n’en connaissent rien d’autre que ce qu’on leur a lobotomisé comme étant une « vérité vraie » (preuve qu’il y a des vérités fausses)…, pareil que ce que nos ancêtres vivaient du temps de l’inquisition ou ne pas croire en Jésus et la Vierge Marie, était passible du bûcher après d’épouvantables tortures et mutilations…
Donc, on n’ose plus objecter, on n’ose plus rire…

L’humour de Desproges serait quasi impossible en 2016/2017, voyez Dieudonné poursuivi par les foudres d’un Valls, alors qu’on a obligé officiellement des écoliers à dire qu’ils étaient des « Charlie’s », uniquement parce que Valls est, de ses dires « indéfectiblement Juif », alors que quelques années plus avant, il plantait des arbustes pour la cause Palestinienne…, nous sommes manoeuvrés, lobotomisés, conditionnés…
Les mensonges de Valls et Hollande, pour une grande partie de la population, c’était la vérité…., quand il disaient qu’ils étaient la planche de salut de la Franchouille, les franchouillards y croyaient, des millions de gens étaient leurs supporters, les gens étaient convaincus qu’il y avait des faits qui confirmaient leurs affirmations, ceux qui remettaient tout en cause, étaient haïs…, c’étaient des propagandistes, limite « complotistes » mais assurément « conspirationistes »…, qui diffusaient des mensonges et que ce n’était pas confirmé par les faits…

Les faits ?
Qu’est-ce qu’on nous a « bassiné » avec Kadhafi, puis avec Assad et la Syrie, avec les figures angéliques de BHL et Hollande portant « LA » vérité vraie… quitte a entrer presque en conflit nucléaire pour remercier les « Yankee » des « dons » par milliards en comptes secrets leur destiné…, en fait de faits…, c’est pour s’approprier leurs richesses, aucune population ne fait le poids…

Les faits ?
Qu’est-ce qu’on nous bassine avec les oeuvres d’art, des « machins » peints (ou sculptés) par des pôvres hères qui vivaient miséreux et ont « crevé » dans la merde…, des « conneries » dont personne ne voulait de leur vivant… et qui ont pris ensuite des valeurs totalement indécentes dont ils (et elles) n’ont jamais profité…

Les Tournesols de VanGogh, une toile en échange d’une livre de viande…, maintenant plus de 170 millions d’euros…, pourquoi ? C’était la même merde du vivant de VanGogh, quel est le miracle qui fait que la toile passe à un coéficient de 1 à 10.000.000 ?
Et les « ceusses » qui font les files en musées, qui n’y « connassent » rien…, faut voir dans quoi ils vivent, leurs goûts, leurs meubles, leurs photos, ils ne savent pas peindre, qu’est-ce que ça va leur changer d’avoir vu une toile de VanGogh ?

Rien…
C’est comme les T’shirts VonDutch, une escroquerie, le gars n’en a jamais rien su… et concernant Picasso, la masse pense direct à Citroën…

En fait de faits…, « on « dit que l’ART, c’est purement spéculatif…, mensonge pour les gogos…, c’est plus subtil…, c’est l’art de l’arnaque des valeurs, le même style que la valeur du papier monnaie…, ce n’est que du papier imprimé, mais on croit que ça vaut des fortunes parce qu’on nous le bassine…, il n’y a même plus de garantie or, il n’y a d’ailleurs plus d’or, la monnaie n’est plus basée sur l’or, mais sur la confiance…

En fait de fait, c’est basé sur la peur…, la peur de tout perdre si on n’y croit plus…, plus personne n’y croit, mais comme il n’y a rien d’autre, ça continue…

Du coup, on crèe de la valeur sur du papier, comme sur rien…, il faut y croire… et comme tout le monde y croit, c’est évangile…

Les faits ?

Qu’est-ce qu’on nous bassine avec les bagnoles de plus de 30/40 millions d’euros, strictement rien ne justifie de tels montants, si ce n’est une arnaque…, la précédente, c’était « La Bardinon », une merde totale à conduire, ridicule bétise, aucun intérêt, inutilisable en toutes circonstances…, mais 30 millions et plus…

Faut être pitre ou gogo, je sais plus…

10 ans plus tôt, Bardinon l’avait eue pour l’équivalent de 5.000 euros, personne n’en voulait… alors qu’une Bugatti Royale valait 10 millions venant d’un échange après guerre avec des frigos !!!

Le monde est fou…

Pas vraiment, car c’est comme pour le papier monnaie, il faut que les gens croient que ça vaut tant pour que ça les vaille…

Un fou a réussi avec un urinoir, il a dit que c’était une oeuvre d’art… et maintenant l’urinoir de Duchamps vaut plus d’un million d’euros…

Les faits ?

Qu’est-ce qu’on nous emmerde grâve avec la Ferrari 250GTO, c’est une vraie casserole, inconfortable au possible, même pas 300 chevaux, apocalyptique à conduire, un cauchemar… et voilà qu’une même pas rouge, une toute bleue, est annoncée 40 millions d’euros…

Vous croyez que c’est mythique parce qu’on vous a bassiné/lobotomisé que c’était une voiture mythique, alors que c’est une ferraillerie comme les autres…

Venez, on va faire une p’tit balade…

La Ferrari 250 GTO était, dans sa version d’origine, une berlinette de compétition, une voiture qui a marqué son époque, qui a ridiculisé toutes ses concurrentes, une voiture au volant de laquelle un pilote peu talentueux se transformait en volti­geur, une voiture qui aux mains des plus grands était imbattable.

C’est le mythe, 99% d’entre-vous n’en ont jamais vu une… et 99,999999% ne l’ont jamais conduite, même les journaleux…

Malgré tout vous croyez que c’est le St-Graal de l’auto, alors que c’est une ferraillerie !

Quelques grands noms qui l’ont rendue célè­bre… : Lucien Blanchi, Olivier Gendebien, Paul Frère, Bernard Consten, Jean Guichet, Jo Schiesser, René Trautman et Maurice Trintignant, mais aussi Bandini, Scarfiotti, Graham et Stirling Moss, David Piper, John Surtees, Hill Masten Gregory, Phil Hill, Roger Penske et Richie Ginther… et tant d’autres partout dans le monde.

Rien que d’écrire ça, c’est évangile, critiquer la bête c’est pire que blasphémer…

C’était une voiture éclectique, puisqu’elle gagna aussi bien le Tour de France que les 12 Heures de Reims, les 24 Heures du Mans, les 12 Heures de Sebring, la Targa Florio, le Tourist Trophy et le Grand Prix de Spa-Francorchamps…, bref une histoire…

Sauf que la 250GTO était une arnaque, pas vraiment homologuée malgré le « O » de « Omologato »… et que beaucoup d’autres voitures ont battu…

Trente neuf Ferrari 250 GTO ont été construites entre 1962 et 1964, elles sont toutes répertoriées par leur numéro de châssis et l’on sait exactement où chacune d’entre elles se trouve aujourd’hui grâce à la « bible » de Jess Pourret…, mythe encore puisqu’aucune n’est 100% authentique, entre les totalement bidouillées, les reconstruites et les fausses déclarées authentiques par l’usine en contre-partie de valisettes de dollars…

La voiture est BELLE, belle comme c’est pas possible, plus beau que ça… on meurt, ou alors c’est une ancienne Aston-Martin Zagato, une Lamborghini Miura ou une Ac cobra 427 !

A force de l’écrire elle est encore plus belle…, c’est comme Marylin, fallait vivre avec elle pour partir ailleurs…

Elle avait été dessinée par PininFarina et réalisée par Scaglietti.

Juste au-dessus de la bouche d’air de refroidis­sement du radiateur, se trouve la caractéristique qui identifie la GTO des autres modèles GT : les trois ouvertures à volet.

Elles servaient à procurer une ventilation supplémentaire selon les circuits et les conditions de température.

Vous y croyez ?

Les phares sont carénés en plexi, les deux ouïes d’extraction d’air chaud servent respectivement pour les freins et le compartiment-moteur… et la li­gne générale est toute en galbes, gracieuse et sensuelle mais terriblement efficace et aérodyna­mique.

Vous y croyez aussi ?

C’est, par exemple, le premier coupé/com­pétition à avoir été équipé d’un becquet arrière… et la légende dit qu’il fut imaginé par Richie Ginther, à ce moment-là pilote d’essai chez Ferrari, alors qu’il testait la voiture.

Des problèmes de stabilité à haute vitesse créaient un flottement du train arrière, et, se sou­venant de son expérience d’aviateur, il demanda aux mécanos de découper une feuille d’alumi­nium et de la fixer à l’aide de rivets… et le problè­me fut solutionné !

Plus gag on meurt…, mais c’est la légende…

Lorsque les premières Ferrari à becquet apparu­rent sur les circuits, les concurrents qui posaient des questions quand à l’utilité de la chose se voyaient répondre : « Oh, c’est pour empêcher les fumées d’échappement de rentrer dansl’habita­cle, ça se produisait parfois dans des freinages serrés ! »…

Toutes les vitres sont en plexi, sauf le pare-brise qui est en Triplex (eh oui,déjà)… et la carrosserie est en aluminium.

 

Voilà, c’est fini…, si vous en voulez, c’est 70 millions d’Euros…

Pour en faire quoi ?

Rien, la montrer…

La compiler avec d’autres… 10, 50, 100 et plus, pour qui, pour quoi ?

Tout le monde s’en f…

Un musée de vanité…, ouaissss…, cool, y aura personne, déficit… et comme à la fin, tout le monde meurt, c’est pour le fisc et les héritiers, tout bonheur pour les commissaires-priseurs, et les taxes…

Et ça repart pour un tour, re-conneries, re-collection et re-musée…

Avec un pneu de chance, elle crame en sortant de restauration, mais il y aura toujours un plus con pour la « sauver », et ça repart, ça ne finit jamais…, un cauchemar !

Pffffffffffffffff !