Peu importe si l’on aime ou si l’on reste froid envers elle, une chose est certaine : elle ne laisse personne indifférent.
Ses lignes tout à fait spectaculaires attirent l’attention de quiconque, jeune ou vieux.
Lorsqu’on l’observe, on remarque que celle-ci a vraiment tourné la page sur l’ancienne qui avait des touches rétro, la vedette de cet article affiche des lignes nettement futuristes, modernes et inhabituelles. Personnellement, elle m’a fait chavirer à plusieurs égards.

Mais quand on prend le résultat dans son ensemble, c’est vraiment réussi et loin d’être anodin, même après quelques heures d’observation.
Oui elle est plutôt bizarre sous certains angles… et étrange aussi.
On dirait un coup de foudre… ou presque.
Cas particulier : la salope gothique qui est à son volant…
Voilà qui va être une autre paire de manches… et il va falloir mettre les formes pour oser espérer découvrir la couleur de ses poils pubiens.
Toutefois, disons le de suite : lorsque la citadelle sera prise, toutes les fantaisies (anales) seront permises ! 
Avant tout il convient de ne jamais oublier sa gothitude innée : elle est « dark » jusqu’au bout de tes ongles soigneusement vernis, perpétuellement blasée, au dessus de tout.
Rien de honteux, tant que sa poitrine est honorable !

Cette chienne qui semble n’avoir aucun humour, s’exprime de façon très laconique, une sorte de pince-sans-rire dark-folkeuse notoirement refoulée.
Ce qui lui plait ? : le cinema Strange, Punish Yourself, Sopor Aeternus, Nightwish, Nine Inch Nails et autres nègreries trendies, à un tel point que cette buveuse de sperme roule exclusivement en Roadster Z4 première série…, déplorant l’abatardissement de la nouvelle génération, au risque de passer pour une mange-pénis androgyne.
Toutefois, malgré ses tatouages, autant la pénétrer qu’un un sac poubelle ! 
Ce n’est pas seulement simpliste mais dépourvu de style.
C’est dommage de trouver une telle aberration dans une voiture si mignonne !

Il faut avouer qu’encore de nos jours, la conduite d’une BMW est une expérience qui se distingue des autres manufacturiers… et la Z4 est loin de faire exception.
Pour ce qui est du reste, c’est à dire la BMW Z4, disons que les sièges méritent une très bonne note de par leur support et leur confort.
Lorsque l’on démarre son moteur de 6 cylindres en ligne, on remarque une sonorité rauque qui devient de plus en plus intéressante à mesure que les révolutions augmentent et que les 225 chevaux sont libérés.
Sans être une bombe, les performances en accélérations sont très bonnes, avec un 0-100km/h effectué tout juste sous la barre des 6 secondes.
Le moteur en ligne est vraiment doux et livre sa puissance d’une façon remarquablement linéaire. Heureusement que les freins ABS sont très puissants afin de ralentir vos ardeurs (sexuelles) avec des distances relativement courtes.
www.GatsbyOnline.com        
www.ChromesFlammes.com         
www.LesAutomobilesExtraordinaires.com       
www.CollectionCar.com