Rat-Roddeur libre toujours tu chériras…

La Hollande, c’est la terre promise des Hot-Roddeurs déviants, la patrie du sérieux débridé et de l’humour-tulipe de fond de jardin, c’est un pays ou les non-hollandais viennent y « tourister » comme des gamins devant les vitrines chatoyantes de marchands de bonbons dont les étals dégorgent leurs sucreries multicolores où ils peuvent allègrement se servir en payant sans discuter pour avoir leur dose quotidienne et indispensable de bétises qui ne provoquent pas de caries, mais, à la rigueur, peuvent à la longue occasionner des dommages cérébraux irréversibles ou une vie sociale en constante régression…

Qu’on me spermette en cette fin d’année 2018 d’effectuer un petit coming out…, oui, je l’avoue, je suis très orienté vers le post-nuke 80’s…, que celui qui n’a jamais rigolé devant une voiturette de golf tunée avec du papier alu et quatre tuyaux de PVC évoluant dans un terrain vague me jette la première pierre…, mais mon orientation se débride en fait réellement vers le Rat-Rodding…, ce n’est donc pas, je le confesse, sans une certaine partialité que je vous présente ce chef-d’œuvre du genre, oeuvre assez génialissime de mon ami Marcel Van Staveren, de l’enseigne Von-Klit Speedshop, qui donne toutes ses lettres de noblesse à cette orientation quasi Steam-Punk du Rat-Rodding.

Marcel a un sacré bagage derrière lui, une sacrée signature pour des créations de fou furieux…, son nom en logo, est là haut, incontournable pour les amateurs de digressions esthétiques… d’ailleurs, il affiche un rythme de sortie d’engins assez impressionnant, avec en moyenne un Rod par mois…, pourtant l’exposition médiatique dont bénéficie cet artiste est presque anémique…, alors qu’il brasse large avec un plaisir sadique et assumé dans une attitude frondeuse, indisciplinée, moqueuse, critique, passionnée…

Je donne le ton dès le début, un nuage de fumée s’élève dans les cieux lors d’un Burn-out en bonne et due forme…, l’image se fige, le Rat-Rod apparait, disparaît re-apparait… et… rien…, l’image reste inexplicablement bloquée sur cette nuée noirâtre et rougeoyante pendant qu’une zizique jouant du synthé à fond continue de marteler silencieusement l’intérieur de chaque moi-profond des « ceusses » regardant alternativement photos et texte en poussant des gémissements anticipatifs de crainte pour ce qui pourrait s’ensuivre : « De quoi ça parle c’t’article ? »

Le script pré-écrit à déraison de quelques lignes chaque soir, maintenant que j’en suis arrivé au bout, bat tous les records de raccourcis et de simplicité, sans pour autant avoir été torché vite fait bien fait par un pauvre scénariste (mon nègre) à qui j’aurais  téléphoné chaque nuit à 3 heures du matin en lui demandant ce texte pour le lendemain 6 heures sans faute… et, ce forçat à la tronche de cake dont la moitié de visage serait perpétuellement recouverte d’une plaque de métal rafistolée (vous ne saurez même pas pourquoi plus tard), habitant quelque part dans l’incontournable abri des forces du Mal…, de jeter, en cette suite téléphonée, trois lignes dans son petit cahier en beuglant : « voilà le travail, chef ! »…, ne me restant ensuite qu’à accomplir de véritables contorsions littéraires pour tisser une histoire plus ou moins crédible.

L’avantage d’un reportage chroniquant un Rat-Rod, c’est que les nananas-plantes décoratives peuvent (et doivent) être franchement cheapos… et  paraître encore plus pauvres que dans les pubs DACIA, les décors étant « naturellements » (Nutellamenthe pour rester chocolat) glauques, propices à l’arrivée de hordes déchaînées venues tout spécialement violer les corps sexuel des blondasses et brunettes aux gros seins pendouillants qui peuvent bien jouir toutes seules, personne n’en ayant rien à branler…

Marcel Van Staveren est l’homme de science qui a créé le p’tit Hot-Rod B’32 bleu matté avec flammes que je vous ai déjà présenté, car je lui ai acheté dans un moment d’égarement incertain, quoiqu’il mérite à lui seul un prochain détour dans une chronique déjantée avec photos locales réalisées au sud (devant Sénéquier)…, comme tout savant es-Hot & Rat-Rod’s, qui se respecte, il travaille (il oeuvre) dans un loft-garage près d’Eindhoven, où fument des alambics de toutes sortes… et il est même parvenu à découvrir des solutions complexes à des problèmes simples, par plaisir…

On (et moi également) ne nous expliquera jamais comment il est arrivé là, ni ici, ni même d’ailleurs comment les choses en sont arrivées à ce point de non retour halluciné…, non…, aucun préambule (ni sex-bulle) expliquant quoique ce soit sur ses motivations et réflexions, aucun dialogue explicatif vous narrant ce que vous avez loupé jusqu’à ce que vous lisiez ceci…, ne sera publié…, rien !

Autant l’écrire tout de suite, le Rat-Rod qui est ici présenté est véritablement du pain béni pour les Rat-Roddeurs pervertis…, pas un élément, pas un détail qui n’apporte son quota d’absurdités géniales, d’effets ratés voulus, de maladresses utopiques…, une machine pré-destinée à un psychopathe de la mécanique, du genre pervers masochiste, qui, les soirs de pleine lune, hurle son bonheur…, une occasion masturbatoire de savourer égoïstement son Rat-Rod.

Ecrire que la présentation de cet extraordinaire et jouissif Rat-Rod est au top du top, pourrait friser le pléonasme, j’en suis en effet réduit à cabotiner sardoniquement pour remplir du vide, afin que mes textes soient peut-être lus par des internautes dont certain(e)s sont aussi charismatiques que des ficus…, plus déprimé(e)s par la nature anémique de la vision de ce que sera le futur, qu’ils et elles se sont choisis en votant pour des demeurés associés en bande désorganisée…, que par l’ambiance de mort et de désolation qui ne peine pas à ressortir de chaque journal télévisé…, le fond du fond du post-nuke en quelque sorte.

Il me faut aussi dire/écrire un mot sur les « bons voeux », d’autant plus insupportables que le « nouvel-an » ne comporte qu’un seul thème repassé en boucle à l’infini chaque année, malgré que d’évidence il n’y a pas matière fécale à réjouissances…, les débiteurs de voeux nous rabattant les oreilles avec les pires clichés imaginables quand ils ne nous les estourbissent pas en nous faisant grincer les dents.

J’en viens donc directement à la finale de cette affaire qui vaut largement le raccourci…, un concentré de bonheur transcendé dans une gerbe (sic !) de mots étincellant : l’humanité Hot-Roddiène est en péril grââââââve… !

Vous pourrez toutefois, avec moaaaaa en personne, continuer à vivre de nouvelles aventures épiques…, vous aurez encore droit à diverses incohérences esthétiques destinées à vous hypnotiser plus sûrement qu’au moyen de n’importe quel feu d’artifice visuel non-tiré un minuit de réveillon en cause de menaces terrorisantes…, dans le vide intersidéral planté artificiellement devant vos yeux d’ahuri(e)s…

Et pourtant vous ne décrochez pas…, vous plongez « connement » après un vote crétin, dans une béatitude heureuse, en vous remémorant ces lointaines batailles de l’enfance gagnées au péril de votre vie sur le terrain vague local, armé de votre bonne vieille mitraillette en bois de chêne véritable, le nirvana « étron-ique »

J’ai en effet lu un billet de (mauvaise) humeur que je vous publie : Il faut que les pro du milieu « Custom/Hot-Rod/Kit-Car » et les propriétaires de véhicules anciens non strictement d’origine, se réveillent un peu au niveau des nouvelles lois européennes visant à éradiquer tout ce qui n’est vert que de chez vert…. Par exemple en Belgique, le nouveau CT va interdire tout ce qui n’est pas d’origine, car le seul organisme (FBVA-Fédération Belge des Véhicules Anciens) qui a discuté avec le gouvernement n’a pas tenu compte des propriétaires de véhicules modifiés vu qu’eux ne sont que des vieux ploucs roulant en bagnoles toutalement d’origine… Mais même avec ces pourparlers, le gouvernement n’en a fait qu’a sa tête avec trois règlements différents suivants les 3 régions du pays (Wallonie-Flandre-Bruxelles (pour cette dernière pas encore de texte passé). Résultat, passage obligatoire au CT pour tous les véhicules déjà immatriculés et étant déjà passé au CT lors de leur immatriculation, passage de 6V en 12V interdit, montage de freins à disques non d’origine interdit ! Enfin bref la liste est très longue… En gros, toute modif est interdite ! A la limite le ministère pourrait accepter les pièces avec homologation TUV…, mais pour tout ce qui est ricain c’est déjà foutu ! (sans doute en réaction européenne en cause de la grande gueule de Trump qui castagne ses alliés et aussi tout le monde). Simple exemple, ma Buick ne passera jamais: compressseur Procharger, 4 freins à disques au lieu des tambours, suspension rabaissée, triangles de suspensions tubulaires, trop basse, etc… Fuck l’Europe !!!
David Macbuick

Ca fait des années que j’explique que l’Europe va « bouffer » toutes les libertés au nom du consumérisme…, il y a 34 ans j’avais proposé que les éditeurs des magazines Custom/Hot-Rods/répliques/Kit-Cars et autres du même style, crèent une Fédération pour défendre les libertés individuelles en matière de véhicules spéciaux et transformés…, mais ils ont préféré continuer la gué-guerre qui sévissait alors consistant à diviser pour règner… qui renait un peu dans quelques pages dont « Facebook Rétro Custom » maintenant que Chromes&Flammes revient avec le double de leur tirage…

Ils pleurent les grands loustics de cette époque qui ont pris leur retraite comme ou sont partis en quête de fortune sans jamais la découvrir, mais s’en battent les couilles des pleurs que versent les beaufs ahuris…

J’avais reçu il y a un an les projets Européens en cette matière…,  et les avait publié dans www.GatsbyOnline.com… et personne n’a bronché, l’hébétude chronique des grandes gueules a fait que personne ne s’est inquiété…, il n’y a que des plus malins comme Jimmy Merzlic qui ont compris que malheureusement, le Hot-Rodding et le Customizing allaient terminer « en couilles »… et vendu en conséquence…, quant à mo, je reviens un peu tard, certes, pour assister à ce désastre, m’étonnant que certains persistent à écrire que ça n’arrivera jamais…

Ahhhh oui ?… Voyez ce que les gouvernements font pour dynamiter le secteur des autos diesel en se f… totalement que ca ruine certains qui en ont acheté…, voyez les interdictions d’usage de voitures anciennes à Paris et autres grandes villes… et que font « ceusses » qui traficotent dans ce milieu ? Y a-t-il des clubs qui défendent « la masse » des gnous ?… Qui se fédèrent pour réellement représenter les citoyens ?…

Rien du tout…, c’est mort…, pour m’insulter, là, il y en a…, mais pour être constructifs, là, ils sont absents…, tous pourris…, exemple vécu…, j’achète un p’tit Rod bleu en Hollande pour 18.000 chez le génie dont je cause ci-avant…, j’y fais pour 10.000 de frais pour le rendre « roulable »…, je circule avec le bestiau durant 4 mois dans le sud, je réalise une demi douzaine de reportages… et je finis par en être fatigué et en avoir marre de la réaction des gens et de la nullité des concentres ou je vais à son bord…

Je le vend 20.000 à Jimmy Merzlic (12.000 de perte) qui y fait encore pour 10.000 de frais pour tenter d’atteindre la perfection… et il va le « reprendre en mains » pour en faire un bijou…, tatatatata…, deux ans à attendre… et PERSONNE ne lui achète…, c’est mort…, mort de mort…, aussi cède t’il (12.000 de perte) a une offre de 18.000 venant de l’agence de pub Renault/Nissan qui cherche un Rod pour valoriser une de leur auto…

Il va être massacré et ridiculisé dans une pub ciné/TV/Vidéo, mon ancien p’tit Rod…, c’est en fait tout le milieu Custom et Hot-Rod que Renault/Nissan décrédibilise et ridiculise, vous tous compris…, on en est là…, pensez-y en continuant à croire que diverses grandes gueules travaillent pour votre bien…, comme on dit vulgairement, c’est ainsi qu’on l’a bien profond et pour toujours… et c’est bien triste…

L’adresse, les coordonnées :
Von Klit Speedshop
Marcel Van Staveren
de Vlies 29 – 5814Aj Veulen – Netherlands – 00 31 625 37 65 33
marcelvanstaveren@ziggo.nl
www.vonklitspeedshop.com