W-Lykan-Hypersport…

Une hyper-danseuse de 3,4 millions US$ réservée aux rois du pétrole !
C’est au bar de l’hôtel Burj-Al-Arab auquel je me trouvais invité en tant que « MrX » chargé de trouver des fonds importants et mirifiques destinés à restaurer le Bunker souterrain situé sous la place royale de Bruxelles…, que j’ai pu collecter toutes les informations qui forment et déforment cet article exclusif et explosif…
Je venais de quitter ma chambrette, abandonnant lâchement la jeune femme qui avait meublé ma nuit torride (elle pose ci-dessus sur ma photo-souvenir dans l’escalier de la suite), j’étais confortablement installé au bar de l’hôtel, en attente de l’arrivée d’un ami local, lorsqu’un inconnu m’a mystérieusement abordé…

– Ne seriez-vous pas le MrX qui vient ici chaque semaine voir Son Altesse le Sheikh Maktoum Bin Hamad Al Sharqi ?
– Vous devez faire erreur, voyons, je suis simplement l’éditeur de GatsbyOnline, un site-web déjanté !
– Vous êtes journaliste ?
– Editeur, c’est mieux…
– Vous êtes l’homme que je cherche, figurez-vous que…
Et de se lancer dans un long monologue dont j’ai réalisé le résumé ci-après.
Accrochez-vous, c’est fumant !

Après des mois d’études financières spéculatives, incluant la réalisation de teasers (des dessins hyperréalistes) destinés à titiller l’égomanie automobilistique d’une flopée d’hyper-maniaques milliardaires sélectionnés au Moyen-Orient…, quelques hyper-affairistes, regroupés au sein d’une société dénommée W-Motors, basée au Liban et dirigée par Ralph R.Debbas…, ont fait fabriquer « pour de vrai », une  W-Lykan-Hypersport destinée à être exposée dans des shows automobiles et présentée à la presse pour des mini-essais…
La Lykan Hypersport est une sorte d’hyper VW-Porsche-Bugatti-Veyron « arabique » ou « arabisée », proposée au prix d’hyper-base de 3,4 millions de US Dollars…, qui ne sera construite qu’à 7 hyper-exemplaires numérotés réservés à l’hyper crème du pot-pourri des hyper-fortunes colossales édifiées grâce au pétrole et aux habituelles hypers compromissions constantes avec les USA….

Le tremplin de W Motors s’est déroulé à Beyrouth, au Liban, et le lieu choisi reflétait la vision d’exclusivité et de luxe de Ralph Debbas depuis le début : le Sursock Palace…, la haute société libanaise ainsi que de nombreux invités VIP étrangers ont assisté à cet événement (sur invitation seulement) pour voir quelques-uns des premiers sketchs de la  Lykan HyperSport et pour avoir un aperçu de ce que W Motors a été jusqu’aujourd’hui…
Beau programme…, hyper fort !

W-Motors a émergé vers le milieu de l’année dernière (l’année exacte n’est pas précisée)…, on pourrait croire qu’en réalité c’est une société qui ne vient de nulle part, qui n’est nulle part et n’ira vraisemblablement nulle part…, mais en hyper-réalité, c’est une société qui vient d’être créée au Liban
Son but avoué est de construire 7 hyper W-Lykan-Hypersport…, son but inavoué (je revendique être l’Hercule Poirot du web en matière d’enquêtes)…, est de faire hyper rapidement un hyper-max de dollars…, l’hyper cerveau de cette affaire s’affiche comme un hyper-entrepreneur « Libanais »… dont le nom semble plus celui d’un Américano-israélien voguant dans un sous-marin atomique sous faux-drapeau, qu’issu du pays des cèdres : Ralph R.Debbas…, l’homme qui m’a abordé au bar de l’hôtel…

– « C’est la première de la série, je suis venu ici après le Quatar Motorshow ou elle a fait sensation depuis le 29 janvier »…
Il m’a attiré dans le parking et là…, j’ai vu !
– « Vous m’en direz tant… Et… On peut aller faire une balade »…
– « Assurément, venez »…
– « Pas trop longtemps, voyez-vous j’ai un ami qui »…

Et nous voilà parti…,  je continue…, tout se met-il en place dans votre tête ?
Ce bonhomme, inconnu de toutes et tous jusqu’à présent, s’est acoquiné avec le célèbre patron allemand propriétaire de Magna Steyr et de Ruf-Porsche, pour réaliser une hyper voiture sportive, c’est du moins ce qu’il prétend et ce qu’on peut lire dans le luxueux catalogue !

« Les sept W-Lykan-Hypersport seront livrées avec l’édition spéciale d’une montre Cyrus Klepcys d’une valeur de 200,000 US$ »… m’a dit, souverain, avec un sourire glacé, Ralph R. Debbas en fonçant vers le centre ville.
– « Vous m’en direz tant, ce doit être politique, non ?… Je n’aurais pas cru que mon mini-trip à Dubaï allait inclure une mini conférence de presse en tête-à-tête au départ du bar de l’hôtel Burj-Al-Arab de Dubaï auquel je me trouvais récemment invité en tant que « MrX » chargé de trouver des fonds importants et mirifiques destinés à restaurer le Bunker souterrain situé sous la place royale de Bruxelles »…  (Lire ICI et ICI)…
– « Il y a de ça, oui »…
– « Vous décrivez votre voiture comme hyper-grandiose »…
– « En effet, elle est basée sur une Ruf-Porsche existante, équipée d’un flat-six de 750 chevaux et 1000 Nm »…
– « Waouwww ! Quoique j’ai connu Ruf surtout comme un artisan du tuning »…
– « Elle est capable de réaliser le 0 à 100km/h en 2,8 secondes avec une vitesse de pointe de 385 km/h »…
– « C’est un bijou incrusté de diamants »…
– « Les phares sont sertis de diamants pour une meilleure efficacité »…
– « Tant qu’à faire, pourquoi pas plus » ?
– « La voiture est construite entièrement en fibres de carbone, et dispose d’un affichage « instrumental holographique »…
– « Vous ne faires pas les choses à moitié »…
« Chaque client pourra choisir une pierre précieuse placée délicatement au centre du volant… tandis qu’en option la voiture pourra être munie de toute la quincaillerie habituelle en plaqué or ou platine »…

De retour au bar de l’hôtel, après moults papotages sur le pourquoi du comment, sirotant mon sixième Mojito, j’étais scié…, je tenais là un scoop hyper-phénoménal qui allait changer la face du monde…, avec un rictus, qui je l’avoue, m’a fait peur…, il m’a dit, sous le sceau d’une indéfectible amitié future, que si je publiais l’intégralité de la farde de presse qu’il venait de glisser devant mes yeux médusés et hagards (un document luxueux comportant un DVD, un mini-parapluie qui avait dû embellir un « Safari-Cocktail » dans une vie antérieure… et divers papiers)… je pourrais garder les deux billets de 100 dollars qui en ressortaient…
Il a ajouté, en me commandant un septième Mojito, que les membres du très select club « Qatar Arabian Business » … aimeraient que les voitures soient fabriquées au Qatar, puisqu’elles sont toutes destinées à une poignée et demi de milliardaires arabes, même si des demandes sont arrivées entre les mains de Ralph R.Debbas venant de Russie, de Chine et des États-Unis, ce qui a amené celui-ci à ajouter en me regardant aux fonds des yeux :

« La production de l’Hypersport est actuellement programmée pour se réaliser dans la ville italienne de Turin, mais il se pourrait qu’en fonction de l’aide financière très généreuse du Qatar, de l’Arabie Saoudite et autres pays arabes pétroliers, qu’elle soit immédiatement délocalisée soit à Dubaï, à Abu Dhabi ou Doha ».
Un simple calcul enfantin, tout en vidant le septième Mojito d’une seule aspiration par les deux pailles, m’a démontré instantanément qu’en réalité, tout ce toutim devait être une opération de grande filouterie…
Ralph R.Debbas, dans cette euphorie largement alcoolisée en sus d’autres substances hautement vénéneuses…, a alors prétendu que la W-Lykan-Hypersport était le produit final obtenu par une équipe de plus de 100 ingénieurs qui avaient besoin immédiatement d’une dizaine de millions de dollars en investissements de démarrage pour obtenir que la production soit effective…

Soit que par chance, les clients fantomatiques finissent par se concrétiser et s’avèrent des idiots d’acquérir une Porsche kitée Ruf recarrossée en mini palais roulant (ou roulable) des mille et une nuits, en quel cas, 7 voitures vendues chacune 3,4 millions de dollars égalent 23,8 millions de dollars…, en contrepartie de Porscheries turbo-bobo-basiques, kitées Ruf et recarrossées en plastique recouvert de feuilles autocollantes carbonées…, avec un diamant pour faire tout autant diversion que la montre…
Soit que l’affaire se limite à empocher une dizaine de millions de dollars direct de divers investisseurs, au moyen  d’une Porsche kitée Ruf recarrossée, présentée au Qatar Motorshow de fin janvier 2013 et sans nul doute dans d’autres shows au Moyen-Orient… ensuite lâchement abandonnée (ou disparue) sous prétexte que les clients fantomatiques ne se concrétisent pas…

J’adorais cette histoire, je me souviens avoir eu une érection…
Je lui ai répondu :
« Savez-vous que le Burj-Al-Arab est déjà passé à la postérité. Il est reconnu comme l’un des plus… euhhhhh, si ce n’est l’hôtel le plus luxueux au monde. L’édifice est d’ores-et-déjà l’un des monuments les plus photographiés au monde. L’architecture majestueuse, dont la forme rappelle une immense voile, est reconnue comme le symbole de Dubaï. L’hôtel de luxe, exclusivement composé de suites, offre ce que le monde a de plus beau à offrir. Le service est à la hauteur de la majestuosité de l’édifice : réception privée à chaque étage, brigade de majordomes hautement qualifiés… Vous pouvez être assuré d’un service haut de gamme et complètement personnalisé. Unique en son genre, l’hôtel Burj Al Arab est situé sur Jumeirah Beach Road, à 15 km du centre-ville et à 25 km de l’aéroport. Il est considéré comme l’un des monuments les plus emblématiques de l’émirat de Dubaï. Ses lignes pures dessinent une voile gonflée par le vent… Vous devriez, comme vient de le faire Aston-Martin, déposer votre Hyper Lycam sur la piste d’hélicoptère du sommet »…
– « Excellente idée, je vais m’en inspirer »…

Je me suis levé, il avait l’air hagard, abasourdi, hébété… et me suis hâté vers mon ami, le Prince Suleiman Hussein al Bagaraqi, qui venait d’arriver avec « Son Altesse le Sheikh Maktoum Bin Hamad Al Sharqi », tenant une valisette qui devait contenir quelques richesses…
Ralph R.Debbas m’a suivi en courant pour me dire alors que je m’agenouillais aux pieds du Sheikh, prèt à baiser ses babouches tout en carressant la valisette… et il a hurlé :
– « Publiez un article dythyrambique sur ma voiture et vous recevrez le dernier et huitième exemplaire de la série limitée des sept Lycam-Hypersport, croyez-moi sur parole »…

A ces mots, le Sheikh a émis un grognement qui englobait cette phrase :
– « Lycam dites-vous ? J’ai promis mon soutien et mon appréciation pour tout ce qui est fait pour la construction de la communauté à travers le sport ».
– « De la vision originale de Son Altesse Sheikh Maktoum, les compétitions ont gagné en popularité au niveau que l’année dernière les Championnats du Maktoum ont été classés au deuxième rang des  tournois sportifs Ramadan dans les Emirats »…, a alors enchainé mon ami le Prince Suleiman Hussein al Bagaraqi…, « le Ramadan à Fujairah a attiré des joueurs internationaux, nationaux et locaux et le nombre total de 1154 participants a été atteint, attirant un grand nombre de gens qui regardent les sports avec environ 32.000 spectateurs présents tout au long des 20 jours. Cette année, les organisateurs prévoient un plus grand nombre d’événements sportifs et des expositions. Cette année, les gens seront capables de marcher d’un événement à l’autre plutôt que de devoir se rendre dans leurs voitures. La liste actuelle des sports et des expositions comprend les éléments suivants : le football (soccer), volley-ball (hommes et femmes), tennis, basket-ball (hommes et femmes), les échecs, le souque à la corde, le cricket, les jeux interactifs, motocross, course d’accélération dans le sable, salon de l’automobile (voitures classique et modifiées), des jeux, tennis de table, tir au taekwondo, boxe exposition, squash, natation. Outre les nombreux sportifs émiriens, le but du Ramadan MKC est d’attirer les gens à Fujairah et les Emirats Arabes Unis à partir d’un nombre croissant de nationalités ».
« Tenez mon brave ami, ceci est pour vos oeuvres, là-bas dans ce grand pays qu’est la France »… a dit en finale Son Altesse le Sheikh Maktoum Bin Hamad Al Sharqi…

Et il laissé choir la valisette dans mes mains…, j’avais plus qu’assez pour acquérir une Lykan-Hypersport…, l’occasion fait le larron… et j’ai planté là Sheikh Maktoum et me suis précipité vers le parking.
Trop tard, j’ai vu la voiture partir en trombe dans un nuage de fumée en faisant hurler ses pneus…, puis, je me suis mis à réfléchir : W Motors est la première marque automobile arabe et c’est une très bonne nouvelle, mais, vont-ils équiper enfin le Moyen Orient d’un constructeur auto qui va faire la fierté de toute cette région du globe : exporter leur savoir faire en Europe et faire la nique à VW un jour ?

Non…, ils adorent les Lamborghini Murcielago, les Bugatti Veyron, les Ferrari 458, alors renouveler les vieilles Toyota de leurs concitoyens n’est pas vraiment leur priorité, non, ce qui les branche c’est le luxe.
Une Supercar pour supers riches : la Lykan hypersport, la plus luxueuse, la plus rapide et la plus exclusive…, lA PLUS TOUT… et en fait elle est ridicule du coup…, car on ne sent rien derrière cette auto…, du vide, pas d’âme, pas de regard…, l’arrière pourrait être un prototype Audi, l’avant celui du SUV Lamborghini et les flancs aiguisés de l’Aventadore…, cette auto ne me parle pas, ne me raconte rien.

Et pourtant il y a du lourd derrière ce projet : le Studio Torino est aux manettes pour le design, la DA a été assurée par Anthony Jannarely et la motorisation confiée à l’allemand Ruf…, l’engin est propulsé par un moteur Porsche suralimenté pour atteindre 750ch (bam DTC) : de 0 à 100 en… 2,8 secondes…, no comment…. et du coup c’est cool, les Arabes se disent : « On se fait nos propres voitures maintenant et on se les achète… à nous même ».
Enfin, « on fait nos propres voitures », c’est vite dit : avec des ingénieurs, des designers et un motoriste européen… et au site corporate de préciser : W-MOTORS IS THE FIRST ARAB COACH BUILDER OF HIGH PERFORMANCE LUXURY CARS BASED IN THE MIDDLE EAST.

In the Middle East ?
Ok…, mais où exactement ?
Qui est derrière ce projet ?
Silence.
Mais pourquoi ce silence ?
C’est quoi le projet ?
C’est quoi l’histoire ?
Je sais ce que vous allez me répondre : Le prince, il parle pas à toi…
Premier propriétaire : Prince Hamad Jawaan, fils de l’émir du Qatar Hamad Ben Khalifa Al Thani.
Merci papa !

Les Émirats arabes unis (EAU) sont un État fédéral regroupant sept émirats mitoyens, Abou Dabi, Ajman, Charjah, Dubaï, Fujaïrah, Ras el Khaïmah et Oumm al Qaïwaïn, situés au Moyen-Orient entre le golfe Persique et le golfe d’Oman.
Les Émirats arabes unis sont l’un des plus importants producteurs et exportateurs de pétrole et sont membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, les principales réserves gazières et pétrolières se trouvent dans l’émirat d’Abou Dabi, par ailleurs capitale politique du pays tandis que l’émirat de Dubaï, capitale économique du pays, s’est tourné depuis quelques années vers de nouvelles ressources tels que les ports francs, les nouvelles technologies mais surtout le tourisme de luxe.

La forme tronquée du nom, Émirats, est couramment utilisée pour désigner le pays.
Elle peut néanmoins, sans majuscule (émirats), désigner l’ensemble des États de la péninsule arabique ayant cet intitulé (c’est-à-dire, outre les Émirats arabes unis, le Koweït, le Qatar, Bahreïn (même si ce pays est devenu un royaume en 2002) et, éventuellement et par assimilation, le sultanat d’Oman.