Les Protocoles, la suite…
Chapitre 07…
Un livre assurement sulfureux et contenant un énorme secret…

* Brûlé en autodafé au Parlement Européen par Marek Siwiec, Vice-Président d’origine Polonaise…, puis interdit de vente au Parlement Européen par le Président Hans-Gert Poettering, qui a simultanément brûlé une bougie lors de la fête de la paix Israélienne co-organisée par Frédérique Goldberg (ex-Ries), oubliant sans nul doute les martyrs palestiniens de Chabra et Chatilla (3.500 femmes, enfants et vieillards assassinés !!!) ainsi que les massacres de Deir Yassin (254 hommes, femmes et enfants assassinés) et de Qibya 70 hommes, femmes et enfants assassinés), sans compter les autres….
* Interdit dans bons nombres de pays dits « démocratiques » d’obédiences occidentales asservis au dieu Dollar dont les symboles maçoniques indiquent l’avènement du nouvel ordre mondial…
* Cloué au pilori au Parlement Belge par la Vice-Première et ex-ministre de la Justice Laurette Onkelinkx (dont l’ex époux était au centre d’une sordide histoire de drogue), à la demande de Claude Marinower VLD d’obédience Juive et grand ami du président Israélien Moshe Katsav inculpé et condamné à des peines de prison fermes pour viol sur ses secrétaires et diverses escroqueries…
* Villipendé et ses auteurs publiquement diffamés dans le monde entier par divers sites-web Juifs, dont celui de feu Simon Wiesenthal, entre la description d’un graffiti a demi effacé à l’arrière de la porte des toilettes de l’école N° 71 et les propos d’un étudiant Juif affirmant qu’un condisciple de classe l’a traité de « Juif »…

Tout cela, ça fait assurément beaucoup…
Beaucoup trop !

Que contient donc ce livre pour être autant critiqué, brûlé en autodafé, interdit et retiré de force des circuits de vente ?
Il contient le lien entre différentes faits, entre différentes histoires, entre différentes personnes…
De Pearl Harbour aux attentats de New-York, Madrid, Londres, jusqu’à la troisième guerre mondiale et atomique qui commencera en Iran, en passant par la « stratégie de la peur » des attentats en Italie, en Belgique, en France, en Allemagne et ailleurs…
Toutes choses résumées dans les précédents chapitres…
Le 12 septembre 2001, le Conseil de sécurité de l’O.N.U. a adopté une résolution appelant tous les États à travailler d’urgence de concert pour amener devant la justice les commanditaires, les organisateurs et les auteurs de l’attaque qui avait eut lieu la veille contre les États-Unis.
En dépit de centaines d’incarcérations (selon le ministre de la justice américain John Ashcroft il s’agit de la plus grosse enquête criminelle de l’histoire des États-Unis), pas un seul individu n’a été reconnu coupable de ce crime sans précédent et de nombreuses questions troublantes restent sans réponse à ce jour !
Si l’on en croit de récents sondages d’opinion, un nombre croissant d’Américains et d’Européens suspectent le gouvernement Bush de dissimuler ses défaillances, voire même sa complicité dans ce crime.L’attaque du 11 septembre 2001 est bien évidemment un acte criminel.
Dans tous les pays, il existe des procédures bien établies pour enquêter sur de tels actes.
Les enquêteurs enregistrent et examinent tous les témoignages qui peuvent aider à élucider le crime, accumulent indices et preuves, établissent l’identité des suspects et émettent des hypothèses en ce qui concerne le mobile des auteurs du délit.
Dans le cas qui nous intéresse, toutes ces procédures ont été transgressées ou ignorées par les autorités américaines.
Le jour même où eut lieu cette attaque et avant même qu’aucun élément de preuve n’ait été collecté, les officiels américains, ont, comme l’a exprimé l’Associated Press, commencé à tisser la trame d’une histoire impliquant Osama ben Laden dans la pire attaque terroriste qu’aient jamais connue les États-Unis au cours de l’histoire.
Le sénateur républicain Orrin Hatch de la Commission judicaire du Sénat déclara en ce 11 septembre que les services de renseignements américains ont intercepté des renseignements impliquant des personnes liées à ben Laden ayant reconnu que quelques cibles furent atteintes.
Quelques jours plus tard fut présenté au monde la version plus ou moins définitive du scénario du crime, à savoir qu’un certain nombre de terroristes arabes se seraient emparés de quatre avions de ligne armés de couteaux et les auraient pilotés contre les cibles qu’on sait.
Dans les trois jours qui suivirent, une liste définitive des kamikazes Arabes auteurs prétendus du détournement était rendue publique par le F.B.I.
Peu après les événements, les agences de presse ont signalé qu’un exemplaire du Coran et un manuel de pilotage en arabe avaient été trouvés dans une voiture de location à l’aéroport de Boston, qu’un autre exemplaire du Coran avait aussi été laissé dans un bar fréquenté par les prétendus pirates de l’air…, qu’un testament en arabe fait par Mohammed Atta avait été trouvé dans un sac qui n’avait pas été embarqué dans l’avion détourné où il est censé s’être trouvé et… qu’un passeport ayant appartenu à l’un des pirates avait été retrouvé intact près du World Trade Center avant l’écroulement des tours.
Aucune explication n’a été fournie pour expliquer comment ce document a pu chuter de sa poche, échapper à la fournaise et tomber miraculeusement préservé à un endroit bien en évidence en l’espace de quelques minutes !
Toutes ces déclarations ont eu dans l’ensemble pour conséquence d’affermir dans le public l’idée que les Arabes étaient les responsables de ce crime.Rétrospectivement, à la lumière des lenteurs apparentes du F.B.I., de la C.I.A. et des autres organismes fédéraux à prévoir les événements et à prendre des mesures en conséquence (comme cela a été prétendu par la commission d’enquête du Sénat et divers commentateurs), on est en droit de s’étonner que le F.B.I. et la presse aient pu se révéler tout d’un coup si efficaces ce jour-là ou encore de se demander si l’information publiée n’aurait pas été plutôt préparée d’avance.En dépit de la célérité inhabituelle mise à identifier les auteurs du crime et à accuser leur maître à penser des grottes d’Afghanistan, le patron du F.B.I., Robert Mueller, a déclaré le 19 avril 2002 : « Au cours de notre enquête, nous n’avons pas découvert le moindre bout de papier, que ce soit ici, aux États-Unis, ou bien dans la mine de renseignements trouvée en Afghanistan ou n’importe où ailleurs, où quoique ce soit ayant un rapport avec la conspiration du 11 septembre 2001 ait pu être décelé ».
Le président George Bush, qui le lendemain de l’attaque accusait sans ambages Osama ben Laden d’en être le cerveau, déclara à un certain Kelly, journaliste, le 13 mars 2002 lors d’une conférence de presse : « Je ne sais pas où il se trouve. Vous savez, Kelly, je n’ai pas beaucoup de temps à lui consacrer ; pour être honnête avec vous…, je ne dirais pas nécessairement qu’il est au cœur d’un quelconque commandement… Je répéterai ce que j’ai déjà dit. Vraiment, je ne me soucie pas à ce point-là de lui ».
Le ministre de la justice, John Ashcroft, qui, le 12 septembre 2001, prétendit qu’au moins cinquante personnes sur le territoire des États-Unis étaient directement impliquées dans la préparation du crime, n’a fait inculper personne suite à ses déclarations.
Il a ensuite déclaré être dans l’impossibilité d’obtenir la réelle condamnation de Zacarias Moussaoui, le seul individu emprisonné aux États-Unis dans le cadre de l’affaire, accusé pour avoir eu connaissance du piratage avant son exécution, ou s’en désintéresser.
La capture au Pakistan, en mars 2003, de Khalid Cheik Mohammed provoqua, à la Maison Blanche, la réaction suivante : Khalid Cheik Mohammed est un des plus jeunes et un des plus importants lieutenants d’Osama ben Laden, un stratège clé d’Al Quaida et le cerveau de l’attaque du 11 septembre […] Khaid Cheik Mohammed figure sur la liste des terroristes les plus recherchés tenue par le F.B.I. et est sous le coup d’une accusation fédérale depuis 1996, à la suite de la conspiration aérienne de Manille, ce complot dont l’objectif était de perpétrer des attaques à la bombe contre des compagnies aériennes civiles américaines ».
En dépit de cela, alors qu’il est emprisonné par les États-Unis depuis sa capture, aucune accusation n’a été retenue contre lui.
L’endroit de sa détention n’a pas été révélé et la presse n’a pas été autorisée à l’approcher ni, il va sans dire, à s’entretenir avec lui.On a ensuite annoncé régulièrement la détention d’Arabes ou de Musulmans suspectés d’être plus ou moins impliqués dans l’affaire du 11 septembre.
Ces suspects ont ensuite été relâchés sans tambour ni trompette après s’être assuré des titres de la presse afin que la version officielle de l’affaire ne soit pas remise en cause.
Lorsque des gens perdent la vie dans un accident d’avion, la première chose que l’on fait est d’avertir les proches des défunts.
Dans le cas d’un avion de ligne, le personnel au sol établit la liste des passagers avant leur départ et en garde une copie, de sorte qu’on est en droit de s’attendre à trouver sur ladite liste le nom de tous les passagers, équipage compris aussi bien que les pirates supposés, et ce, pour chacun des quatre appareils détournés.
Il se trouve cependant que le F.B.I. et les compagnies aériennes dont les avions ont été détruits lors de l’attaque du 11 septembre 2001 ont refusé catégoriquement de rendre publiques ces listes, il s’est dit que ces listes n’existaient pas parce qu’il n’y avait personne à bord…
Et comme la seule preuve comme quoi les individus concernés sont morts lors de la destruction des avions fut ainsi gardée secrète, même pour les familles des victimes, ces dernières ne pourront donc jamais être sûres que les leurs sont morts à bord de ces avions, plutôt qu’ailleurs !
La principale preuve démontrant que des Arabes ont effectivement été embarqués sur les quatre avions n’a en fait jamais été présentée au public.
Aucune explication n’a été fournie pour cette surprenante mise au secret.
On a émis l’hypothèse que la publication de ces listes pourrait porter atteinte à la vie privée des victimes et de leur famille.
Mais une telle explication ne tient pas, car le nom de toutes les victimes (à l’exception des supposés pirates) fut publié par la presse peu après le 11 septembre, c’est-à-dire après que les familles aient été informées de la perte des leurs.
Or aucune des listes publiées par les principaux journaux ne contient de noms arabes.
Si aucun nom de ce type n’apparaît dans les listes de passagers originales, l’intégralité de l’explication officielle doit être considérée comme une gigantesque fable.
Mais, même si les autorités américaines se décidaient un jour à publier ces listes, leur authenticité ne pourrait désormais plus être garantie.Il est loin d’être prouvé que les deux tours du World Trade Center se soient écroulées à cause de l’incendie engendré par l’impact des avions.
Des pompiers et d’autres personnes ont signalé avoir entendu des explosions ou ressenti leurs effets dans les bâtiments avant leur effondrement.
Vu de l’extérieur, ce dernier évoque une démolition contrôlée.
On sait moins que le World Trade Center n° 7, un bâtiment de quarante-sept étages situé près des tours jumelles, s’est écroulé également le même jour tard en fin d’après-midi, et ce, sans avoir été percuté par un avion.
Il semble qu’il avait été atteint par des débris en feu provenant des deux tours, débris qui auraient causé un incendie aboutissant à l’écroulement de la construction.
On n’a cependant jusqu’à présent jamais enregistré qu’un immeuble de cette taille se soit écroulé à la suite d’un incendie.
Aucune preuve n’a été apportée démontrant que le feu qui s’était déclaré dans le bâtiment en question était impossible à maîtriser.
L’immeuble avait été évacué tôt dans la journée.
Son effondrement rappelle de manière très frappante une démolition contrôlée avec des explosifs.
Larry Silberstein, le milliardaire juif qui s’était assuré pour lui-même, six semaines avant l’attaque, un bail de quatre-vingt-dix-neuf ans sur l’ensemble constitué par le World Trade Center, déclara lors d’un entretien : « Je me souviens avoir reçu un coup de fil du… euh… chef des pompiers me disant qu’ils n’étaient pas encore sûrs de pouvoir contenir le feu, et j’ai répondu : Nous avons déjà eu tellement de pertes humaines, que la meilleure chose que nous puissions faire est peut-être encore de le faire s’effondrer. Ils prirent alors la décision de le raser et nous avons assisté à l’effondrement du bâtiment ».
Il a manifestement été détruit à l’aide d’explosifs et dès-lors, les explosifs et leur mise en place avaient été placés AVANT l’impact des avion !
La version officielle prétend en particulier qu’un avion de ligne s’est écrasé sur le Pentagone, mais nous n’en avons aucune preuve photographique : l’intégralité de l’avion, ailes comprises, a disparu dans le bâtiment, donnant naissance à une étroite galerie.
De nombreuses personnes enquêtant de manière indépendante sur la question remettent depuis lors fortement en cause l’explication officielle tant pour des raisons techniques que du fait de l’existence de preuves contradictoires.
Il semblerait bien plutôt qu’il se soit agit d’un missile.
Si tel est le cas, la question est alors de savoir qui l’a tiré.Un quatrième avion, se dirigeant prétendument sur la Maison Blanche, s’est écrasé près de Shanksville, dans l’État de Pennsylvanie.
Selon le compte rendu officiel, il se serait écrasé après que les passagers eurent tenté de maîtriser les pirates, avec pour conséquence la perte de contrôle de l’appareil par le pilote et son écrasement consécutif à grande vitesse.
Les indices collectés sur les lieux de l’impact avec le sol suggèrent qu’un petit avion de tourisme se serait écrasé là.
Cette hypothèse est corroborée par des témoins oculaires locaux qui jurent avoir vu un petit avion non identifié, ressemblant à un drône qui s’est écrasé perdant quelques débris, trouvés à 10 kilomètres de distance, tombant de l’avion avant qu’il eut atteint le sol.
A l’endroit de l’impact principal, une simple tranchée de quelques mètres creusées par des hommes… et strictement aucun débris, pas de train d’arrérissage, pas de sièges, pas de réacteurs, aucun corps ou partie de corps, aucune chaussure, pas le moindre passeport (celui de Mohamed Atta avait été présenté intact dans une pochette plastique, extrait des décombres des WTC de New-York)…
Témoignages et éléments divers contredisent la thèse officielle qui reste inexplicable.D’autres questions concernent la connaissance anticipée de l’attaque du 11 septembre 2001 qu’aurait eu, à ce qu’on prétend, le gouvernement israélien et le Mossad.
Le jour de la tragédie, cinq individus identifiés par la police comme étant israéliens, ont été vus filmer les deux tours en feu, semblant se réjouir beaucoup du spectacle.
Une personne, du nom de Maria, fut à ce point scandalisée par leur comportement, qu’elle appela la police.
Ils furent arrêtés et gardés en prison pendant plus de deux mois, avant d’être expulsés vers Israël.
Alors que la presse a rapporté ces faits et d’autres détails encore sur ces personnes, aucune raison n’a été donnée pour justifier une détention aussi longue.
Leur chef apparemment s’était enfui vers Israël.
Peu de temps après, des journaux arabes publiaient que quelques quatre mille Israéliens travaillant au World Trade Center ne s’étaient pas présentés au travail le 11 septembre 2001, suggérant qu’ils auraient été prévenus par les autorités israéliennes.
Cette information s’est révélée exacte, quoiqu’en fait, le 12 septembre, le Jerusalem Post a signalé que le gouvernement israélien s’inquiétait du sort des quatre mille Israéliens qu’on savait résider ou travailler aux alentours du World Trade Center.
Quand ceux qui commettent un crime ne peuvent pas être identifiés, on doit se poser la question suivante : à qui profite le crime ?
Dans le cas de l’attaque du 11 septembre, il était d’emblée clair que le crime ne profitait aucunement au monde musulman, pour lequel Osama ben Laden prétendait combattre : en fait rien ne pouvait même être plus néfaste à la cause musulmane qu’un tel acte.
Par contre, pour les États-Unis, ce crime offrait une foule de perspectives.Il faut rappeler que le groupe dont Donald Rumsfeld est le centre (les néoconservateurs) fut signataire d’un rapport publié en 2000 sous le sigle de Projet pour un nouveau siècle américain, dans lequel était souligné que les États-Unis devaient établir et consolider leur hégémonie militaire dans les décennies à venir.
Les auteurs de ce rapport y déclaraient en substance : « Le processus de transformation de la défense américaine, même s’il amène des changements révolutionnaires, demandera vraisemblablement beaucoup de temps en l’absence de quelque événement catastrophique ou catalytique, tel un nouveau Pearl Harbor ».Le 11 septembre fut le Pearl Harbor qui devait accélérer les changements révolutionnaires au profit de l’hégémonie mondiale des États-Unis !
Il faut, pour ce, prendre en considération les événements qui ont permis ce crime, autorisant les États-Unis d’initier une guerre indéfinie contre le terrorisme à l’échelle planétaire, leur fournissant un prétexte pour bombarder et occuper l’Afghanistan, position stratégique en Asie centrale… et préparant la voie à l’agression contre l’Iraq… tout en autorisant une augmentation spectaculaire des attributions de fonds à l’armée et aux services secrets !
Cela à également permis l’adoption presqu’automatique de lois renforçant les pouvoirs policiers et réduisant les libertés des citoyens…, tout en augmentant la popularité du président américain.
Des hommes politiques israéliens, tel l’ancien premier ministre Netanyahu, ont parlé publiquement des conséquences fastes pour Israël, des événements du 11 septembre 2001.
Le fait que l’élite américaine en a bénéficié, n’implique pas nécessairement que le peuple américain soit responsable des méfaits en rapport, les perspectives ouvertes par ce crime, reconnues explicitement par les dirigeants américains et utilisées pour promouvoir les intérêts du pays, placent les États-Unis parmi les premiers suspects.La liste des anomalies et tentatives de tromperie officielles est bien trop longue pour être envisagée complètement ici, raison pour laquelle ont  été écrit « Dictatucratie » et « Les Protocoles de Sion »…
Les événements du 11 septembre 2001 servant à justifier deux guerres d’agression, l’occupation de Afghanistan et de l’Irak, des menaces de nouvelles guerres dont l’atomisation de l’Iran, la réduction des libertés individuelles et l’affaiblissement de l’O.N.U., l’élucidation de ce crime était alors urgente et concernait tous les peuples, d’autant plus que les attentats de Londres et Madrid semblaient également être des prétextes à promulguer des lois liberticides au nom de la lutte contre le terrorisme !…

Oui, vous avez bien lu…, pour la première fois en Europe, un livre a été retiré de la vente sous la pression d’un groupe de fanatiques…
Le livre « Les Protocoles de Sion », a été retiré de la vente sous la pression d’un groupe de fanatiques quelques temps après sa diffusion en librairie !
C’est gravissime, ça s’est passé en Belgique, pays abritant la Communauté Européenne, simultanément aux fêtes célébrant l’Europe… et cela s’est déroulé dans l’indifférence générale.
Aucun média n’en a fait part…
La liberté avait encore cédé le pas, un peu plus encore, aux pressions de toutes sortes, aux menaces, aux appels à la haine.

Le livre de base qui va servir de synopsis…
Publié en Août 2005, 244 pages, 200 exemplaires
Publié en Janvier 2006, 240 pages, 1.000 exemplaires

Résumé…
L’affaire est simple…
Lors des attentats terroristes de Londres, je me rends compte que nous sommes manipulés.
Après enquète, j’en rédige « Dictatucratie » qui est publié en France par « La Société des Ecrivains »
Ce livre sert ensuite de fil conducteur et de révélateur des faits à Patrick Henderickx qui ré-écrit ce livre avec moi.
Dans le cours de cette oeuvre qui durera plus d’une année, nous découvrons le dessous des cartes du monde, la réalité des attentats du 11 septembre 2001… et de ceux de Madrid et Londres…
Dans cette quète de vérité, nous découvrons les Skulls and Bones, l’opération Northwood, la réalité des attentats terroristes, l’inexistence d’une nébuleuse terroriste internationale et… CFR, la Trilatérale, Bilderberg, le Nouvel Ordre Mondial, les Protocoles des Sages de Sion… et mille autres choses…
Ce qui se révèle à nous est à la fois extraordinaire de cynisme pervers, mais aussi la preuve que nous sommes entrés dans l’ère de « Big-Brother« , dans une « Dictatucratie » mondiale (une démocratie dictaturiale, ou une dictature mondiale des démocraties)… et que le dernier acte pour y parvenir devrait être la troisième guerre mondiale, une guerre atomique totale destinée à prendre possession de quasi toutes les énergies fossiles, tout en supprimant les 3/4 de l’humanité, la population du monde devenant trop importante pour les ressources disponibles…

Evolution des projets de couverture…  Second livre

Le livre devait s’appeler « Les sens du mensonge » (un jeu de mot avec « essence »), mais « Les Protocoles des Sages de Sion« , malgré qu’ils soient déclarés faux, sont tellement omniprésents dans l’évolution du monde de ce siècle et du siècle passé, qu’il nous paraissait indispensable de les présenter avec plus que les réserves d’usage pour que les lecteurs puissent forger leur opinion…
Dans cet état d’esprit, quoi de plus naturel et de plus logique que nommer le livre « Les Protocoles de Sion » et d’en illustrer la couverture sous la caricature, voire le pastiche, du logo de la Zion Oil and Gaz co, puisque tout se résumait à avoir le prétexte de voler les ressources énergétiques de pays désignés comme « terroristes », membres d’un « axe du mal », auteurs ou co-auteurs, voire complices des attentats du 11 septembre 2001…, les drapeaux des deux pays qui pompent le gaz et le pétrole à Gaza et en Cizjordanie et désireux d’atomiser l’Iran…, ce qui risque de plonger le monde dans l’holocauste nucléaire de l’humanité toute entière…
Cette petite provocation en clin d’oeil et pastiche, était destinée à réveiller les consciences et susciter débats et réflexions… et surtout à ne pas permettre que deux nations précipitent le monde dans une guerre apocalyptique…, que nous annonçons en fin de livre ainsi qu’en dernière de couverture…
Dès le départ, en décembre 2006, le livre a été l’objet de problèmes…
Nous sommes surveillés, « on » parvient à subtiliser quelques exemplaires en brochage qui sont envoyés pour examen…

En cette suite, des « pressions » vont être exercées, et de ce fait :
– L’imprimeur a exigé qu’on efface son nom des exemplaires officiels.
– Le distributeur va mettre presque un mois pour le positionner dans les librairies.
– Le livre va être examiné plus qu’attentivement par la ligue anti-sémite belge qui définira que le contenu n’est pas anti-sémite, mais que la couverture est provoquante, et surtout que le livre contient l’intégrale des fameux « Protocoles des Sages de Sion » qui ne sont pourtant pas interdits en Belgique…
Le livre va donc « rater » complètement les ventes liées aux fêtes de fin d’année 2006.
Pire, nous découvrons que le rapport de la ligue anti-sémite date d’un jour avant la diffusion en librairies… et qu’elle signale que le livre sera retiré de la vente pour le 6 mars 2007 (alors que le contrat a été signé pour une mise en place de 6 mois minimum !!!).

Annexe 1 :

http://www.antisemitisme.be/site/event_detail.asp?language=FR&eventId=473&catId=26
Publication du livre intitulé « Les Protocoles de Sion ».
Date: 12/12/2006
Cet ouvrage de Patrick Hendericks et Patrice De Bruyne a été publié mais ne bénéficie pas d’une grande diffusion.
Il évoque entre autres les attentats du 11 septembre 2001 et les tueurs du Brabant.
Ce n’est pas son contenu principal qui relève de l’antisémitisme mais deux autres éléments.
Le premier réside dans sa couverture : son titre, déjà choquant, est accompagné des drapeaux des Etats-Unis et Israël avec, entre les deux, une liasse de dollars.
Une telle représentation fait clairement référence à un « complot américano-sioniste », et, par déduction, au pouvoir qu’ont les Juifs (américains) sur la politique américaine de part leur argent.
Quant au second élément, il se situe dans l’annexe qui reprend « Les Protocoles des Sages de Sion » eux-mêmes.
Les auteurs les publient au nom du principe du libre examen, du droit qu’a chacun de pouvoir se faire une opinion sur la véracité ou non de ce faux.
Le Centre pour l’Egalité des Chances a été alerté et s’est penché sur le volet juridique d’une action à mener.
En parallèle, une plainte a été introduite par le Centre auprès de Skynet qui rend le texte des « Protocoles des Sages de Sion » accessible via users.skynet.
A partir du mardi 6 mars, les AMP retireront tous les exemplaires du livre des points de vente.
Ce premier document (ci-dessus), publié le 12/12/2006 est daté de LA VEILLE de la distribution des livres en librairie !
Sans nul doute qu’il fait partie des exemplaires que les AMP ont envoyé à des associations Juives AVANT la distribution en librairies afin de savoir si son contenu était anti-Sémite.
Le rapport est éloquent, le livre n’est pas anti-Sémite.
Pour ce qui est des remarques sur l’annexe « Les Protocoles des Sages de Sion », sa publication n’est pas interdite en Belgique, ni même en France…
Le Jeudi 15 mars, je reçois un Email qui me semble étrange…

Annexe 2 :

Cherchant le livre de Patrice De Bruyne, je viens d’apprendre qu’il a été censuré et retiré de toutes les librairies.
Cela confirmerait sa théorie sur la disparition progressive de nos démocraties et la restriction drastique de certaines libertés dont la liberté d’expression.
Bravo Monsieur Patrice De Bruyne pour votre courage et sachez que certaines associations vous soutiennent et sont prêtes à vous donner un coup de main.
Commentaire par Samana — 3/3/2007 @ 17:39:19 PM Aussitot, je téléphone à la direction des AMP Belgique pour comprendre, car le livre est toujours aux devantures des librairies que j’ai consultées sur mon parcours (la traversée de Bruxelles)…
Il m’est répondu qu’une centaine d’appel téléphonique sont parvenus aux AMP, un grand nombre provennant d’Associations Juives ainsi que de journalistes qui n’ont pas décliné leur identité, tous demandant le retrait immédiat du livre « Les Protocoles de Sion« …
Certains prétendent que ce livre a été interdit en France et que toutes les associations Juives réclament la tête de Patrick Henderickx et la mienne…
On m’explique que de ces faits, le tout, dont quelques exemplaires du livre, sont remontés jusque chez Lagardère à Paris (le patron général) afin d’avoir un avis…
Cet avis fut de laisser le livre en vente parce qu’ils ne contenaitt strictement rien d’anti-Sémite et parce que les lois belges n’interdisaient absolument pas de publier « Les Protocoles des Sages de Sion » contenus dans le livre….
Une note, me dit-on, a alors été envoyée aux libraires (le réseau AMP complet) pour les informer que le livre « Les Protocoles de Sion » était interdit en France mais qu’il continuerait d’être en vente en Belgique jusque mars 2007…

Après avoir fait « un point de réflexion » avec Patrick Henderickx, nous avons décidé d’essayer d’en savoir encore plus…, nous nous sommes mis à chercher sur le web…
Et là, nous avons lu que des centaines d’organisations Juives, dont certaines extrémistes, hurlaient leur haine envers nous et demandaient le boycot de notre livre et notre arrestation…

Annexe 3 :

http://www.wiesenthal.com/site/apps/nl/content.asp?c=fwLYKnN8LzH&b=312458&content_id={99BB2E6C-CB72-4A7F-9BFD-39B069CA0EAD}&notoc=1
CENTRE SIMON WIESENTHAL – SIMON WIESENTHAL CENTRE – CENTRO SIMON WIESENTHAL
64, avenue Marceau – 75008 Paris – Tel. +33 (0) 1 47 23 76 37 – Fax: +33 (0) 1 47 20 84 01
E-mail: csweurope@compuserve.com    www.wiesenthal.com
FOR IMMEDIATE RELEASE
Paris, 28 February 2007
In a letter to Belgian Vice Prime Minister and Minister of Interior, Patrick Dewael, the Wiesenthal Centre’s Director for International Relations, Dr Shimon Samuels, protested the distribution in Belgium of a novelized version of the Tsarist forgery, The Protocols of Zion, considered the warrant for genocide that inspired the Nazi Holocaust.
Samuels noted that « the Protocols have been banned in most European Union member-states for incitement to hate and violence. This new edition by Patrick Henderickx and Patrice de Bruyne, in attributing responsibility for the New York, London and Madrid bombings to the Jews, is an act of group defamation in violation of Belgian anti-discrimination legislation. »
In a letter to the book and press sales network, Relay – Press Shop (Belgium), the Centre added that, « according to neo-Nazi Internet forums, Relay Belgium was apparently selected as a test to overcome the prohibition in neighbouring France and Germany. »
The letter urged the company, with a copy to its corporate headquarters, Relay – France (Hachette DS), « to immediately remove this antisemitic and racist manifesto from the shelves of your shops« , suggesting that « to do otherwise would make Relay co-responsible for any violence fomented by purveying hatred. »
Samuels stressed to the Interior Minister that his French counterpart had « prohibited the publishing and distribution of the Protocols« , calling on his Belgian Ministry « to do no less by taking this occasion for Belgium to lead an EU-wide ban on hate literature. »
Relay – Belgium Press Shops Respond Immediately to Wiesenthal Centre Protest : Protocols of Zion Novel Removed from Shelves
Paris, 1 March 2007
Alex Williams, Executive Director of Relay – Belgium Press Shops S.A., responded within 24 hours to the Wiesenthal Centre’s protest against the distribution, through its chain, of an antisemitic novel entitled « The Protocols of Zion« .
This Tsarist forgery that inspired the Nazi Holocaust is banned in most European Union member-states.
The novelized version alleges Jewish responsibility for 9/11 and the London and Madrid bombings.
Williams advised the Centre by email that « instructions have been given to remove this book from the shelves and I have asked the distributor to recall the title. »
The Centre’s Director for International Relations, Dr Shimon Samuels, commended this immediate action, stating that « your removal of ‘Les Protocoles de Sion’ from the sales outlets of Relay – Belgium sets an example for your industry. It sends a message of social responsibility to your clientele and, especially, to young people. »
Samuels added, « I will henceforth look to your Press Shops network as a model for the creation of « hate-free zones » in Europe. »
For further information, please contact Shimon Samuels at +33.609.77.01.58.
http://www.ejpress.org/article/14608
Belgium urged to prohibit new version of the « Protocols of Zion »
By Yossi Lempkowicz
Updated: 28/Feb/2007 18:27
PARIS (EJP)— An international Jewish human rights organisation has protested against the distribution in Belgium of a new version of the famous “Protocols of Zion” book which is considered as having inspired the Nazi Holocaust.
In a letter to Belgian Vice Prime Minister and Interior Minister Patrick Dewael, Dr Shimon Samuels, director for international relations of the Paris-based Simon Wiesenthal Centre, stressed that « the Protocols have been banned in most European Union member states for incitement to hate and violence.
The “Protocols of the Elders of Zion” is a 19th century anti-Semitic Russian literary  forgery that purports to describe a Jewish plot to achieve world domination.
Bombings
In a new novelized version in French entitled “Les Protocoles de Sion” by Patrick Henderick and Patrice de Bruyne the responsibility for the New York, London and Madrid bombings are attributed to the Jews who, the authors write, “want to create by violence a new order to dominate the world”.
Samuels wrote: « This new edition is an act of group defamation in violation of Belgian anti-discrimination legislation. »
According to him, the “Relay – Press Shop” distribution company in Belgium, a subsidiary of French Hachette, was selected as a test to overcome the prohibition in neighbouring France and Germany.
In his letter Samuels urged the company « to immediately remove this anti-Semitic and racist manifesto from the shelves of the shops. To do otherwise would make Relay co-responsible for any violence fomented by purveying hatred,” he said.
Samuels stressed that the French Interior Minister has prohibited the publishing and distribution of the book.
He called on Belgium « to do no less by taking this occasion to lead an EU-wide ban on hate literature. »
The Belgian Interior ministry was unavailable for comment.
Nous avons continué de chercher, nous avons alors découvert que notre livre avait créé dernièrement un incident¨au Parlement Européen…

Annexe 4 :

http://www.jewishcanada.org/content_display.html?ArticleID=165523
News at a Glance
March 02, 2007
Following protests by Jewish organizations, a major Belgian bookstore stopped sales of a novel containing the « Protocols of the Elders of Zion. »
CEJI-a Jewish Contribution to an Inclusive Europe and the Simon Wiesenthal Center had called on the Relay-Press Shop chain to stop carrying the book, a novelized version of the « Protocols. »
CEJI also called on the Belgian government to investigate the launch of the book, which partly blames the Holocaust on the United States and implicates Western states in the Sept. 11 terrorist attacks.
The authors, Belgians Patrick Henderickx and Patrice De Bruyne, claim in the book that they added the full text of the « Protocols, » « so that everyone can reach their own judgment. »
The « Protocols, » a 19th-century forgery, describes a supposed Jewish plot to take over the world. The basis for much subsequent anti-Semitism, its publication has been prohibited by many countries under incitement laws.
CEJI called on the Belgian Center for Equal Opportunities and Opposition to Racism to investigate and press charges against the authors on the grounds of incitement to hatred.
While the prohibition of books is seemingly impossible under Belgian law, the authors of hateful literature can be prosecuted.
« The Protocols have been linked to many anti-Semitic incidents, and as such have been the cause of much harm, » CEJI Director Robin Sclafani said. « The fact that they resurface disguised as a novel is frightening. We hope the Belgian state will make clear that this work, which is banned in neighboring countries, is not welcome here either. »
http://www.osservatorioantisemitismo.it/scheda_evento.asp?number=1067&idmacro=2&n_macro=3&idtipo=59
Una nuova versione dei « Protocolli dei Savi Anziani di Sion » (un falso letterario antisemita del 19esimo secolo inteso a descrivere un complotto ebraico per dominare il mondo) è distribuita in Belgio in forma romanzata.
Il libro, scritto in francese e intitolato « Les Protocoles de Sion« , di Patrick Henderick e Patrice de Bruyne, attribuisce la responsabilità degli attentati di New York, Londra e Madrid viene attribuita agli ebrei che, scrivono gli autori « vogliono creare con la violenza un nuovo ordine per dominare il mondo« .
Il direttore delle relazioni internazionali del Simon Wiesenthal Centre, Shimon Samuels, ha scritto al vice primo ministro e ministro dell’interno belga Dewael sottolineando che « i Protocolli sono stati banditi nella maggior parte dei paesi dell’Unione Europea per incitamento all’odio e alla violenza. Questa nuova edizione è un atto di diffamazione contro un gruppo in violazione della legislazione belga contro la discriminazione. »
Samuels ha chiesto alla casa editrice di « togliere immediatamente questo manifesto di antisemitismo e razzismo dagli scaffali dei negozi. Fare altrimenti renderebbe la casa editrice responsabile di qualsiasi violenza fomentata dall’alimentare l’odio. »
Il libro è stato pubblicato da una casa editrice dell’isola di Jersey.
(Resoconto tratto dall’articolo: Belgium urged to prohibit new version of the « Protocols of Zion« , www.ejpress.org , 28/02/2007)
http://ro.novopress.info/?p=2278
O organizatie evreiasca internationala a protestat impotriva aparitiei in Belgia a unei noi editii a faimoasei carti “Protocoalele inteleptilor Sionului”, carte considerata ca fiind una dintre susrsele de inspiratie ale regimului national-socialist din Germania.
Intr-o scrisoare adresata lui Patrick Dewael, vice-premier si ministru de interne, Shimon Samuels, directorul departamentului de relatii internationale a filialei din Paris a Centrului Simon Wiesenthal, spune ca “aceasta carte este interzisa in majoritatea statelor membre ale Uniunii Europene pentru incitare la ura si violenta”.
In noua editie in limba franceza, “Les Protocoles de Sion”, realizata de autorii Patrick Henderick si Patrice de Bruyne, se afirma ca responsabilitatea atentatelor din New York, Londra si Madrid cade in seama evreilor care, in opinia autorilor, “doresc sa creeze prin violenta o noua ordine mondiala”.
In scrisoarea de protest, preprezentantul Centrului Simon Wiesenthal sustine ca noua editie ar incalca legile belgiene impotriva discriminarii.
Acesta a mai cerut companiei de distributie “Relay – Press Shop”, filiala din Belgia a firmei franceze “Hachette”, “sa elimine imediat din rafturile magazinelor manifestul rasist si antisemit”.
Lucrarea “Protocoalele inteleptilor Sionului” a fost pusa in circulatie pentru prima oara in secolul al XIX-lea, in Rusia tarista.
In carte se vorbeste despre un “complot evreiesc pentru dominatia mondiala”.
A devenit una dintre cele mai de succes carti de la inceputul secolului al XX-lea, prima editie din Statele Unite ale Americii, sponsorizata de celebrul magnat Henry Ford, vanzadnu-se in 500.000 de exemplare.
Aceasta carte a fost publicata pentru prima oara in Romania in anul 1923, in traducerea lui Ion Mota dupa Roger Lambelin, la tipografia si editura “Libertatea” din Orastie.
Traducerea din limba franceza a fost insotita de numeroase comentarii si adaugiri din autori romani. (Novopress Romania)
El 11-M y Los protocolos de los sabios de Sión.
Un libro de viejo que continúa dando que hablar br /El director de una cadena de librerías en Bélgica ha retirado de la venta una nueva edición de Los protocolos de los sabios de Sión, accediendo a la protesta del Centro Simon Wiesenthal de Paris. br /Entre otras cosas, estos protocolos, escritos por Patrick Henderick y Patrice de Bruyne, atribuyen los atentados del 11-M de Madrid a los judíos, que ?quieren crear por medio de la violencia un nuevo orden para dominar el mundo?.nbsp;(…)

BRUSSELS (EJP)— Hans-Gert Poettering, president of the European Parliament, has ordered bookshops in the Parliament in Brussels to remove from sale copies of an anti-Semitic book.
http://ejpress.org/article/14696
Poettering asked the manager of the Parliament’s two shops to stop selling ’Les Protocoles de Sion. Le nouvel ordre mondial», a novel in French by two Belgian authors which is based on the ‘Protocols of the elders of Zion’, an anti-Semitic literary 19th century forgery that purports to describe a Jewish plot to achieve world domination.
The new version, written by Patrick Henderick and Patrice de Bruyne, includes a reprint of the entire text of the “Protocols” and has been given the form of a novel set in modern times in which responsibility for 9/11 and the London and Madrid bombings are attributed to the Jews.
A spokesman for Poettering said he had instructed the book to be removed and condemned any expression of anti-Semitism.
The removal came after Polish Socialist MEP and the Parliament vice-president Marek Siwiec asked Poettering to take action after one of his assistant saw and purchased the book at ground floor kiosk of the Parliament building.
In a letter to the Parliament’s president, Siwiec wrote: « The fact that such a publication can be acquired within the premises of the European Parliament is simply unbelievable. The contents of this «novel» stand opposite to all the principles that laid the foundations for the creation of the European Union,” Siwiec said.
He added:“This incident may be very harmful to the image of this House. My great concern is that it will send a very negative message to the EU citizens, especially at a time when anti-Semitism is again on the rise in Europe and other parts of the world. »
Freedom of expression can not be used to advertise anti-Semitism or any other form of racism.
The director of a bookshop chain in Belgium, where the book is on sale, has also given instructions to remove it from the shelves following Jewish protests. The book has been prohibited in France.
The incident came days a row about an anti-Semitic booklet published by a Polish MEP, Maciej Giertych, who is a member of the ultra Catholic League of Polish Families. The book entitled ’Civilisations at War in Europe’ claims that Jews are « biologically different » from Gentiles.
Giertych, who used the logo of the European Parliament, might be sanctioned by the EU body.
Continuant nos recherches nous avons appris que nous avions fait l’objet d’une séance à la Chambre des Représentants…
Je vous laisse lire les questions et la réponse de la Ministre Laurette Onkelinx…

Annexe 5 :

COMMISSION DE LA JUSTICE COMMISSIE VOOR DE JUSTITIE du MARDI 06 MARS 2007 Matin
Question de M. Claude Marinower à la vice première ministre et ministre de la Justice sur « un ouvrage antisémite » (n° 14398)
Claude Marinower (VLD) : Mevrouw de voorzitter, mevrouw de minister, ik heb u vorige week een vraag gesteld met betrekking tot een hernieuwde uitgave, trouwens via een van de grootste Belgische distributeurs, met name AMP Press Shop, van een boek onder de nietonbekende naam Protocollen van de Wijzen van Zion.
Dat is een boek dat sinds meer dan een eeuw bekend is als het meest ongelooflijke antisemitische boek dat verspreid is geworden.
Recent werd dat weer verspreid in een nieuwe uitgave van – de wereldbekende, neem ik aan Patrick Henderickx en Patrice De Bruyne.
Van dat boek werd bij de uitgave  althans indien mijn inlichtingen kloppen, maar ik denk het wel want ik ben het nog eens gaan nakijken door de Franse minister van Binnenlandse Zaken onmiddellijk een verdere verspreiding verboden.
Men is dat dan in België beginnen verspreiden via Press Shop.
Volgens heel recente informatie, maar u zult mij dat ongetwijfeld bevestigen als u dat kunt, zou gezien het bekend worden van deze verspreiding -dat moet vandaag of morgen gaan gebeuren- AMP-Press Shop zich ertoe hebben verbonden dit niet verder te verspreiden.
De vraag is hoe het mogelijk is dat het boek, waarvan geweten is waartoe het kan leiden, reeds een aantal maanden gewoon in de handel ligt.
Voor zover deze informatie niet zou zijn bevestigd, namelijk dat men op het punt staat om de verdere verspreiding te stoppen, vraag ik u welke maatregelen u overweegt te nemen om binnen de kortst mogelijke termijn de verspreiding te vermijden.
Claude Marinower (VLD)

Laurette Onkelinx (PS) : Il s’agit d’un livre rédigé par deux belges, Patrick Henderickx et Patrice De Bruyne.
Laurette Onkelinx, ministre : Madame la présidente, monsieur Marinower, j’ai sensibilisé la Sûreté de l’État, la police fédérale et l’OCAM sur le nouvel ouvrage, « Les protocoles de Sion« , publié le 13 décembre 2006.
Ces personnes ont déjà à leur actif des publications qui ont fait l’objet de plaintes adressées notamment au Centre pour l’égalité des chances.
« Le protocole des sages de Sion » est un ancien ouvrage qui remonte à la fin du 19ème siècle et qui avait été – semble-t-il – élaboré par la police secrète russe.
Ce document est donc bien connu pour être antisémite et extrémiste.
En l’espèce, l’ouvrage publié depuis le 13 décembre serait, quant à lui, plutôt l’interprétation des causes des différents attentats terroristes dont les attentats de New York, de Londres et de Madrid.
Des explications sur les tueurs du Brabant wallon y seraient également données.
La thèse défendue serait que les événements auraient été orchestrés par une secte dont les créateurs ne seraient pas moins que John Ford, Prescott Bush, le grand père de G.W. Bush. Comme vous le savez, dans le cadre du plan d’action Radicalisme, nous avons notamment visé un volet spécifique sur les centres de propagande et les centres de diffusion d’ouvrages extrémistes.
J’ai fait figurer ce point à l’ordre du jour de cet après-midi du Collège du Renseignement et de la Sécurité pour voir comment nous pouvons empêcher la diffusion de ce livre.
J’attends des explications claires, notamment des autorités judiciaires.
Je me réserve la possibilité d’utiliser mon droit d’injonction positive.

Claude Marinower (VLD): Mevrouw de minister, ik dank u voor uw antwoord.
Ten dienste van uw vergadering vanmiddag overhandig ik u onmiddellijk een aantal stukken die ik op internet gevonden heb en die een verwijzing zijn naar het Gatsby magazine.
Of dat boek nu de interpretatie is of niet, dit is ongeveer wat u op die site kunt vinden: « Hitler, Bush, same shit, different assholes« , Heil Belgica en dergelijke. Ik zal ze overhandigen, dan zijn ze bruikbaar voor de vergadering vanmiddag.
Ik zal met bijzonder veel aandacht de informatie naar aanleiding van uw vergadering van vanmiddag volgen, alsook de mogelijke stappen die u, gebruikmakend van de rechten die u voorbehouden zijn, zult nemen.
Het incident is gesloten.
L’incident est clos.
De openbare commissievergadering wordt gesloten om 12.07 uur.
La réunion publique de commission est levée à 12.07 heures.

Annexe 7 :

Claude Marinower est en effet connu en Belgique pour ses actions incessantes en faveur de la communauté Israélienne, ce qui explique son attaque envers le livre « Les Protocoles de Sion ».
Claude Marinower, aux cotés de Moshe Katsav, Président Israélien lors de la Conférence de l’international Council of Jéwish Parliamentarians, une sorte de conseil de « sages sionistes » regroupant les Parlementaires pro-juifs du monde entier qui s’entendent sur les directions à donner à la politique de leurs pays respectifs, dans le sens exclusif des intérèts Israéliens…
Il est a noter, selon un article paru ce 2 avril 2007 dans le Jérusalem Post, que le président Moshé katsav auprès de qui Claude Marinower pose avec fierté, avait été inculpé de viol…
Une autre inculpation a été ajoutée à l’acte d’accusation contre le président Moshé Katsav ce lundi matin 2 avril.
En effet le procureur d’Etat Menahem Mazouz a décidé d’inclure une inculpation de plus au brouillon de l’acte d’accusation suite à une enquête de la police menée à l’encontre de Moshe Katsav après qu’une nouvelle plainte pour escroqurie a été déposée contre lui.
Je trouve ces faits scandaleux pour notre démocratie, d’abord, ni le livre ni le site qui lui est couplé, ne sont anti-Sémite…
Ensuite, nous ne faisons que nous insurger des dérives de nos démocraties, des lois liberticides et des intoxications Américaines et Britanniques concernant les attentats terroristes…
Nous ne sommes pas d’accord avec les versions « officielles », nous ne croyons pas qu’un terrorisme international existe…
Par contre, nous croyons que nous sommes tous occupés à perdre peu à peu nos libertés et ce en nous faisant peur et en nous bourrant le crâne…
Que ce soient des organisations Juives qui sont à la base des rumeurs concernant notre livre est sûrement un signe…, je n’ose pourtant y croire…
Début mars 2007, alors que toutes les ligues et groupements religieux ainsi que divers groupes de fanatiques savent que le livre sera retiré de la vente le 6 mars selon conventions secrètes sous pressions diverses entre elles et le distributeur (nous ignorons absolument tout alors), ces mêmes…, lançent une campagne de diffamation contre le livre, en ce compris des appels à la haine, des demandes de retrait de vente et autres…
Un coup qui devait être médiatique mais qui n’aura aucune audience est orchestré simultanément au Parlement Européen, une sorte d’autodafé public, sans jugement autre que des affirmations dénuées de sens…, des diffamations gratuites…, indignes de Parlementaires Européens qui ont l’obligation de représenter les pays Européens et pas leurs sentiments religieux et encore moins fléchir aux pressions de fanatiques…
Cerise sur ce (mauvais gateau) un Parlementaire VLD poussé dans le dos par ces mêmes groupes de fanatiques, a apostrophé la Vice-Première ministre et ministre de la justice en séance Parlementaire en s’insurgeant qu’un tel livre soit diffusé…, la Vice-Première et ministre de la justice Belge répondant alors qu’elle va examiner avec la Sûreté de l’Etat, la Police Fédérale et le groupe anti-terroriste OCAM, comment faire interdire le livre, si besoin avec l’appoint de son droit d’injonction positif…
Tout cela pour un livre, absolument pas anti-sémite, qui ne fait que tirer une sonnette d’alarme !
Si on en est là, c’est que la démocratie est vraiment loin derrière nous…

Annexe 7 :

Citation officielle d’Ariel Sharon lorsqu’il était encore aux commandes de l’Etat d’Israél…
« Je vais vous dire quelque chose de très clair; ne vous inquiètez pas de la pression américaine sur Israël, nous, le peuple Juif, contrôlons l’Amérique, et les américains le savent »
(Ariel Sharon, premier ministre Israélien, dans un entretien avec Shimon Peres, le 3 octobre 2001)

Annexe 8 :

Les invocations religieuses de la Zion Oil & Gaz…
http://www.zionoil.com/company/vision.html
From its inception, the calling of Zion Oil & Gas has been to assist Israel in the restoration of the Land by finding and producing oil and gas, the rock oil and source of energy buried deep beneath the ancient hills and valleys of the Land of Israel, necessary to make the People of Israel politically and economically independent. For the State of Israel is not only a refuge for Jews, but is the answer to the prayers of many generations of the Jewish people: « And I will plant them upon their land, and they shall no more be pulled up out of their land which I have given them, saith the Lord thy God. » (Amos 9:15)
The earliest references to Zion in the Bible, II Samuel 5:7 and I Chronicles 11:5, refer to the Citadel of Zion on the flank of the lower eastern hill of Jerusalem, in what became known as the City of David. In I Maccabees 4:37, the Temple Mount – Mount Moriah – is referred to as Zion. Later the name became associated with the higher western hill of Jerusalem, overlooking the Temple Mount. David’s Tomb and the Coenaculum – the site of the Last Supper – are both located on Mount Zion. In the poetic writings, Zion becomes the equivalent of Jerusalem, the religious capital and spiritual heart of the People of Israel. At other points in the First Testament, Zion refers to the tribe or land of Judah or the whole of Israel. The name Zion also refers to the People of Israel themselves. After their exile from the Holy Land, Zion has meant to Jews their homeland, together with Jerusalem and the Temple, in all of Israel’s ancient glory. Among Christians, the name Zion is the church ruled by God, or the heavenly city or heavenly home.
The lands of the Ma’anit-Joseph License lie in the heart of the lands of the Tribes of Ephraim and Manasseh, the sons of Joseph. The Ma’anit #1 Well lies just south of I’ron Valley. The Valley is located at the mid-point of the ancient Way of the Kings – the Roman Via Maris – connecting the empires of Egypt and Syria. Some early maps show the I’ron Valley as the biblical border between the lands and hills of Ephraim and Manasseh; while others show the border as paralleling the east-west line forming the southern boundary of the Joseph Permit and the Joseph Reef. The lands of the Asher Permit lie in the northern portion of the lands of the Tribe of Manasseh and the southern portion of the Tribe of Asher, an area which some scholars also attribute to Manasseh during various periods of Israelite settlement of the Land of Israel. Click the map for a larger view.
And Jacob blessed Joseph (Genesis 49: 22-26): « Joseph is a fruitful bough, a fruitful bough by a well; whose branches run over the wall. The archers fiercely attacked him, and shot at him and hated him; but his bow abode in strength, and the arms of his hands were made supple by the hands of the mighty God of Jacob (by the name of shepherd, the Rock of Israel), by the God of thy father who shall help thee; and by the Almighty who shall bless thee, with blessings of heaven above, blessings of the deep that couches beneath, blessings of the breasts and of the womb. The blessings of thy father are mighty beyond the blessings of the eternal mountains, the bounties of the everlasting hills, they shall be on the head of Joseph, and on the crown of the head of him that was separated from his brothers. »
And Moses blessed the tribes of the sons of Joseph (Deuteronomy 33: 13-17): « And of Joseph he said, Blessed of the Lord be his land, for the precious things of heaven, for the dew and for the deep that couches beneath, and for the precious fruits brought forth by the sun, and for the precious things put forth by the moon, and for the chief things of the ancient mountains, and for the precious things of primordial hills, and for the precious things of the earth, and its fullness, and for the good will of him that dwelt in the bush. Let the blessings come upon the head of Joseph, and upon the top of the head of him who was separated from his brothers. »
« And of Asher he [Moses] said, blessed above sons; let him be acceptable to his brethren, and let him dip his foot in oil. » (Deuteronomy 33:24.) Of the Land of Israel, Moses sung (Deuteronomy 32:13): « He made him ride on the high places of the earth, and he ate of the produce of the fields; and he made him suck honey out of rock, and oil out of the flinty rock. »

Annexe 9 :

Un exemple d’é-mail anonyme reçu en provenance de fanatiques Juifs…
Vous rendez vous compte qu’en étant contre Israël vous vous rendez antisémites??? Que vous vous rendez comme ceux qui ont soutenu des thèses telles que le nazisme ??? êtes-vous révisionistes ??? Si vous êtes contre Israël vous êtes contre l’humanité, ne l’oubliez jamais !! Nous ne cesserons de vous le rappeler, jours après jours.
Quelle honte de voir des articles pareils et qu’un tel site existe !!!
Rappelez vous de la Shoah !!! Plus de 6 millions de Juifs assassinés !!! Quelle honte de voir des articles pareils sur ce site !!! Rappelez vous de la Shoah !!! Plus de 6 millions de Juifs assassinés !!! Quelle honte de voir des articles pareils sur ce site !!! Rappelez vous de la Shoah !!! Plus de 6 millions de Juifs assassinés !!! Quelle honte de voir des articles pareils sur ce site !!! Rappelez vous de la Shoah !!! Plus de 6 millions de Juifs assassinés !!! Quelle honte de voir des articles pareils sur ce site !!! Rappelez vous de la Shoah !!! Plus de 6 millions de Juifs assassinés !!! Quelle honte de voir des articles pareils sur ce site !!! Rappelez vous de la Shoah !!! Plus de 6 millions de Juifs assassinés !!! Quelle honte de voir des articles pareils sur ce site !!!
Rappelez vous de la Shoah !!! Plus de 6 millions de Juifs assassinés !!! Quelle honte de voir des articles pareils sur ce site !!!
Ça commence à me dégouter de plus en plus de vivre en France parmis cette racaille !!!
ISRAËL VIVRA !!! ISRAËL VAINCRA !!! ISRAËL VIVRA !!! ISRAËL VAINCRA !!! ISRAËL VIVRA !!! ISRAËL VAINCRA !!! ISRAËL VIVRA !!! ISRAËL VAINCRA !!! ISRAËL VIVRA !!! ISRAËL VAINCRA !!! ISRAËL VIVRA !!! ISRAËL VAINCRA !!! ISRAËL VIVRA !!! ISRAËL VAINCRA !!!
COUTE QUE COUTE !!! QUEL QUE SOIT LE PRIX, ET NOUS EXTERMINERONS CELUI QUI S’OPPOSERA A NOUS, DU PLUS JEUNE AU PLUS VIEUX, DE LA PREMIERE A LA DERNIERE, EN TERRE D’ISRAEL ET N’IMPORTE OU DANS LE MONDE !!!
AM ISRAEL AÏ !!! !!!

Annexe 10 :

http://www.lachambre.be/doc/CCRI/pdf/51/ic1267.pdf (voir 20 & 21)
CHAMBRE DES REPRESENTANTS DE BELGIQUE Mercredi 11-04-2007 Matin
CHAMBRE-5E SESSION DE LA 51E LEGISLATURE 2006/2007
CRIV 51 COM 1267 11/04/2007
Question de M. Claude Marinower à la vice première ministre et ministre de la Justice sur « la diffusion d’un livre sur les protocoles de Sion » (n° 14764)
Orateurs: Claude Marinower, Laurette Onkelinx, vice-première ministre et ministre de la Justice

Claude Marinower (VLD) : Il y a un peu plus d’un mois, j’ai déjà interrogé la ministre sur la diffusion d’un livre antisémite en vente dans de nombreuses librairies depuis le mois de décembre 2006.
La ministre a annoncé qu’elle aborderait ce dossier au sein du Collège du renseignement et de la sécurité.
Dans l’intervalle, le distributeur AMP a retiré l’ouvrage du commerce mais il semblerait que celui-ci soit encore diffusé par le biais d’autres canaux que les librairies.
Quel est le résultat des discussions au sein du Collège du renseignement et de la sécurité ?
Quelles actions concrètes ont été entreprises pour enrayer la diffusion du livre ?
Laurette Onkelinx, ministre :
Selon l’évaluation du Collège du renseignement et de la sécurité, il faut faire la distinction entre les Protocoles des Sages de Sion et le livre intitulé Les Protocoles de Sion, écrit par MM. P. Henderickx et P. De Bruyne.
Le premier ouvrage, qui date du début du vingtième siècle, est en effet franchement antisémite alors que le deuxième est plutôt un recueil d’affabulations qui amalgament des faits historiques.
Un particulier a déjà porté plainte contre la publication du livre et a reçu l’appui du Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme (CECLR).
Le Centre a envoyé une lettre au distributeur, qui a rapidement retiré le livre de la vente.
Par ailleurs, le CECLR a déjà porté plainte contre la diffusion d’un autre ouvrage antisémite intitulé «Les grands mystères de l’histoire».
Cette publication, qui se présente sous la forme d’une brochure diffusée en Belgique, en France, au Luxembourg et en Suisse par la société Export-Express, fait également allusion aux Protocoles de Sion.
Les différents services qui participent au plan d’action «radicalisme» continuent à réunir des informations sur les publications à caractère raciste, antisémite ou xénophobe, dans le but d’aider la Justice à poursuivre leurs auteurs. Nous avons donc enregistré des progrès dans ce dossier et restons vigilants.
Claude Marinower (VLD) : Je note que deux plaintes ont été déposées au pénal.
Je continuerai à suivre ce dossier.
L’incident est clos.

Article 19 de la « Déclaration universelle des droits de l’homme » :
Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.
J’avais dix ans, je ne sais plus bien, peut-être douze, ou alors quatorze, quoiqu’à la réflexion c’est dix-huit…
Dix-huit ans en 1967…, la guerre des six jours, c’était en juin, les forces de défense Israéliennes s’étaient emparées de la péninsule du Sinaï, de la bande de Gaza, de la Cisjordanie et des hauteurs du Golan, infligeant une cuisante défaite aux armées Arabes.
Trop sûres d’elles-mêmes, les autorités Israéliennes avaient par-là même suscité un sentiment de revanche exacerbé dans le monde Arabe, d’autant que la situation paraissait bloquée.
Les Arabes, de leur côté, refusaient toujours de reconnaître l’existence de l’Etat d’Israël et la résistance Palestinienne multipliait les actions terroristes à travers le monde.
Toutes les missions de bons offices et les ébauches de règlement diplomatique avaient en effet échoué les unes après les autres, se heurtant à l’intransigeance des belligérants.
J’avais applaudi, j’avais été envouté par Exodus, même si Paul Newman dans ce film y était pour beaucoup…
Dix-neuf ans en mai 1968, la révolution…, je croyais naïvement que le monde irait mieux !
De Gaule humilié allant chercher de l’aide auprès des troupes Françaises stationnées en Allemagne…, une gifle.
Le six octobre 1973, j’ai vingt-quatre ans…, le monde est frappé de stupeur : une nouvelle guerre israélo-arabe vient d’éclater au Proche-Orient.
En ce jour de Grand Pardon (Yom Kippour) des Israélites, en plein Ramadan Musulman, les armées Egyptiennes et Syriennes viennent de lancer par surprise une offensive concertée contre les forces Israéliennes stationnées le long du canal de Suez et sur les hauteurs du Golan.
L’occident pleure, on compare ce conflit à David attaqué lachement par Goliath…
Et moi, j’espère qu’Israél vaincra…
Le quinze octobre en fin d’après-midi, le commandement Israélien déclenche l’opération Coeur vaillant.
Par une manoeuvre hardie, la division du général Sharon parvient à se faufiler entre les différentes positions Egyptiennes et à atteindre le Canal au niveau du Déversoir au nord des Lacs Amers.
Peu après minuit, les premiers parachutistes Israéliens établissent une tête de pont de l’autre coté de la voie d’eau.
Les jours suivants, les Israéliens traversent le canal de Suez, encerclent l’armée Egyptienne…
Les Israéliens ont gagné, Ariel Sharon est devenu un héros national…
Le monde ne sera plus jamais pareil…
Pourtant, sans nous rendre compte des réalités, sans imaginer que la grande période euphorique des fifties et sixties se terminait là, au fond du sable du Golan, on rêvait d’Israél, on rêvait d’y aller, je rêvais d’y aller, participer à quelque chose de grandiose, une épopée…
J’en ai même acheté une Sabra, une voiture de sport israélienne, pour bien marquer une sorte d’attachement à des valeurs que je croyais authentiques.
Le temps a passé…
Crises : crise de pétrole, crise monétaire, crise d’identité, crise de foi, crise d’espoir…
Attentats, revendications, scènes d’horreurs…
Arafat n’était pas beau, pas net, il représentait ce qu’on croyait être le mauvais coté du monde.
On ne savait pas aimer Arafat, donc on ne l’aimait pas et il semblait nous le rendre…
Puis est arrivé le 11 septembre 2001 !
Le monde a pleuré, le monde a été horrifié.
J’ai passé ma journée les yeux écarquillés devant la TV…
Quand on a dit que c’était Ben Ladden, on a hurlé : « A mort Ben Ladden » !
Quand on a dit qu’il fallait venger le monde libre, on a crié : « Vive le monde libre » !
Quand on a attaqué l’Afghanistan, on a presque pleuré de bonheur…
Quand on a dit que finalement tout ça c’était la faute de Saddam Hussein, on a dit qu’il fallait l’empaler…
Mais quand ont eu lieu les attentats de Madrid, je me suis dit que ça n’allait pas…
J’ai pensé que j’étais manipulé par je ne sais quoi.
J’ai commencé à chercher, à lire, à comprendre…
Puis, lors des attentats de Londres, un déclick !
J’ai compris !
J’en ai fait un livre : « Dictatucratie », une réflexion, un parcours initiatique, un long voyage dans l’enfer des autres…
Mais que peut faire un homme seul face à l’immensité du monde, face à l’infini de la bétise humaine ?
Réécrire…
Au hasard de rencontres, j’ai retrouvé un ami, Patrick Henderickx, qui a relevé le défi, tout en y apportant une autre manière de voir, de penser et surtout, de tout remettre dans le bon ordre pour un fil conducteur simple et limpide…
Le résultat… : « Les Protocoles de Sion« …
Las, dès les premiers instants, ce livre était maudit…
Il est resté bloqué durant presque 3 semaines dans les hangars du diffuseur, le temps qu’un groupement d’obédience Juive en fasse l’analyse, n’y trouvant rien à redire, sauf d’y avoir inclus les fameux « Protocoles des Sages de Sion« …. même si c’était pour qu’on puisse mieux comprendre, sauf d’avoir associé le drapeau israélien et le drapeau américain avec des dollars en trait d’union…, image qualifiée d’anti-sémite !!!
Pourtant, quasi la même image est le symbole de la Zion Oil & gaz, compagnie qui se réfère aux textes religieux Juifs pour se glorifier de pomper le pétrole en Palestine !
Et que dire des milliards de dollars déversés chaque années par les USA pour aider militairement Israël…
Bref, pour rien, on nous a trainé dans la boue…
Avoir eu un père résistant, référencé victime et handicapé par les nazis, avoir été admiratif d’Israél dans les pires moments de mes débuts, avoir quantités d’amis Juifs, en ce compris un avocat Juif…, des clients Juifs… et se faire traiter d’anti-sémite par je ne sais qui de l’organisation Simon Wiesenthal qui diffuse sa haine, rendu fou par son aveuglement paranoïaque des réalités…, là, c’est trop…
C’est trop de voir, de constater, que ce même je ne sais qui, hystérique, écrivant presque, pour dénoncer un grafiti d’étoile jaune sur l’arrière d’une porte de wc dans une école, dans 50 sites-internet… en appelle à la haine et suscite l’intervention d’un politicien VLD au Parlement Belge auprès de la Vice-Première ministre Laurette Onkelinkx qui du coup, s’empresse de dire qu’elle va tout faire pour interdire le livre avec l’appui de la Justice, de la Police Fédérale et de l’Ocam, le groupe anti-terroriste…
On croit rêver, là…. mais ce ne sont plus les mêmes rêves qu’à mes dix-neuf ans !
Mais, revenant de ce rêve éclaté, la réalité c’est qu’en attaquant aussi bassement notre livre, ils démontrent, ministre en tête, que nous avons raison…, les temps sont à la dictatucratie…