Soudain, une étoile filante a traversé le ciel...

Soudain, une étoile filante a traversé le ciel...
"Je souhaite avoir un destin"..., j’ai murmuré.
"Je souhaite vivre une histoire qui fasse de ma vie un destin”... ai-je précisé. 
L’homme qui chuchote ainsi dans la nuit ne peut qu'être vagabond d'histoires à vivre plutôt que d'histoires vécues, bon à rien exemplaire, éternel ahuri, errant de rêves en cauchemars, jours après nuits et jours, d’un bout à l’autre du monde, le sien !



Nous sommes mi-2011..., des Avions Rafale Français pilonnent Tripoli..., il n'y a jamais eu d'astronautes sur la lune..., on a fermé les yeux sur Yer-Dassim..., oublié Gaza... et même bouffé le 11 septembre 2001 cette autre face de l’Amérique, dérisoire, crédule, assassine, menteuse..., mais également contemplative, mystique, indomptable de candeur et stupide..., dont l’ardeur conquérante, achoppant aux océans Atlantique et Pacifique, s’est réfugiée dans les cœurs, l’animant d’une attente sans objet et de rêveries sauvages.

Cette Amérique native et détraquée, c’est celle des êtres qui peuplent sa vie : les taciturnes qui songent depuis vingt ans à ouvrir un commerce et ne quittent jamais leur tabouret de bar..., les illuminés borgnes qui voient ce qui n'existe pas..., les rois et reines du vide qui ingurgitent des pan-cakes en se prétendant amoureux des montagnes..., les épiciers sans avenir et au passé obscur, ascètes et érudits, sages parmi les sages qui rêvent de filles farouches de bordel aux aspirations hollywoodiennes..., des révérends, prêtres vieillissants en mal d’inspiration divine qui révèlent aux abrutis une médiocre destinée....

Combien de pauvres cloches à la dérive se contentent de tuer le temps dans un présent perpétuel, passant d’une vie à l’autre, du lupanar à l’épicerie, de leur bicoque hypothéquée en sub-primes, à la décharge municipale, sans jamais s’interroger sur leur existence et les réalités du monde.

Après le discours mensonger d'Obama intronisé roi du monde, dans un éclair de lucidité, y en eu-t-il qui ont réalisé soudain ce qui les attendait ?
A l’image de Sitting-Bull, le chef des Sioux, dont seuls quelques rêveurs nostalgiques admirent les hauts faits depuis l’enfance..., s’inscrire dans le temps, posséder une histoire, devenir le héros de sa propre vie.

À l’instant où les crédules, dont moi au vu de l'étoile filante de ma vie en réverbération dans le ciel, avons formulé cette prière, nous ne savions pas qu’on vivait nos derniers instants de tranquillité.
Le jour même, les événements vont s’emballer, entraînant le monde, mutatis-mutandis, dans une odyssée tour à tour triomphale et catastrophique au terme de laquelle personne ne reviendra à lui-même et ne pourra écrire, dans le grand livre de la vie qui est son témoignage : "Je n’ai peut-être pas changé de vie, mais j’ai quand même appris quelque chose. J’étais quelqu'un, je ne suis plus rien. Ça peut paraître idiot, mais c’est la meilleure façon que j’ai trouvée de l'écrire”...

À travers chacun des épisodes entremêlés des diverses vies humaines, c’est une même question qui toujours se pose : Qu’est-ce que c’est, vivre une histoire ? 
Au terme de tout voyage, peu auront répondu à cette question !
Le destin est tout juste bon à raconter des histoires… et à poser une autre question : Que signifie donc le fait d’être quelqu’un ?
Le fait de prendre d'autres chemins qui mènent à d'autres ailleurs ! 

www.GatsbyOnline.com