1963 Chevrolet Corvette Split-window "V7" Twin-Turbo, 1070cv, moteur central...
1963 Chevrolet Corvette Split-window "V7" Twin-Turbo, 1070cv, moteur central...
Il faut toujours garder à l’esprit que l’automobile est "The Big Secteur " ou sont élaborées, planifiées, peaufinées, lustrées..., de nombreuses "escroqueries du siècle "...
Attention je n’invente rien !
Les poids lourds de l’économie sont sur le coup depuis le début...
Evidemment, tout le monde ne joue pas dans la même catégorie.
Beaucoup se contentent de pneus de peu....
Ce n’est pas qu'ils manquent d’ambition mais il leur faut rester raisonnable, quoiqu'ils se disent : Bill Gates a bien construit son fameux prototype d'ordinateur dans le garage de la maison familiale, pourquoi-pas moi ?



Un des créneaux visé, ce sont les automobiles de collection...
Ce terme m'a toujours amusé, il indique qu'une catégorie de véhicule ne servirait qu'à être collectionné.
Par qui ?
Par des collectionneurs d'automobiles de collection...
Ce Qu'il Fallait Démontrer !
Je vous le dit tout net..., c'est idiot, mais ça pneu peu rapporter..., du moins, ça eut rapporté, mais ça rapporte moins..., sauf divers ennuis mélés à quelques satisfactions, le tout dans un univers de béatitudes liquéfiées saupoudrées de crétineries diverses...
La bétise humaine est un puits sans fond, c'est le réservoir de l'inhumanité humaine qui fait carburer le monde...

 

Une voiture de collection est un placement insolite qui peut prendre de la valeur dans des circonstances aléatoires, car il s'agit d'un placement tantôt masochiste (à l'achat), tantôt sadique (à la vente) pour les passionnés-illuminés qui nagent dès-lors dans d'extatiques bonheurs fugaces... alors que, bien souvent, de longues réparations (très) coûteuses sont toujours à prévoir..., d'autant que les pièces sont particulièrement difficiles à trouver et qu'elles sont parfois (voire souvent) vendues plus cher que la voiture complète qui en est composée (faite).
Bref, les automobiles de collection sont un placement à recommander uniquement aux mordus d'automobiles de collection... qui ne s'en privent pas ! 



Il y a des automobiles de collection à collectionner..., d'autre qu'il faut fuir... et quelques-unes qu'on s'évertue à faire rouler dans un esprit dit "de collection", mais qui n'en ont rien (de l'esprit de collection)..., le pire du pire se situant avec les VW Coccinelle (Cox, Kever ou Beetle) qui ne servent qu'à se concentrer entre collectionneurs de ce type particulier d'engin..., dans des sortes de camps de concentration interdits aux populations autochtones soigneusement tenues à l’écart de leurs fêtes privées... tandis qu'à l'extérieur, les embouteillages qu'ils provoquent avec délectation en circulant avec leurs vieilles coccinelles, constituent une sorte de horde sauvage qui fait n’importe quoi, n'importe ou...,  tout en rendant les populations indigènes (qui ne rêvent que d'aller paisiblement faire leurs courses au Carrefour local)..., otages asservis.
Au delà du fait que réunir plusieurs dizaines, voire centaines de ces voitures anciennes au bilan carbone catastrophique (une Cox des années '50 '60 a un bilan carbone équivalent à 5 gros 4×4 actuels)..., n’a guère d’intêret..., ces vieilles voitures n'en présentent guère plus, si ce n'est de perpétuer le souvenir d'Adolf Hitler commandant "sa " voiture du peuple à "son " meilleur ami : Heer Doktor Porsche.
Sieg Heil...
Ca valait bien la peine de voir nos pères (c'est une généralité) aller se faire charcuter pour nos libertés durant la dernière guerre..., tout comme ça f... le bourdon (expression) de voir commémorer actuellement la chute du mur de Berlin... en oubliant que d'autres murs de la honte se consolident, l'un aux USA le long de la frontière Mexicaine..., l'autre en Israël pour délimiter les Ghettos Palestiniens...



Pour en terminer de mes préliminaires..., l'autre partie du monde des automobiles de collection, tout comme celle-ci..., ne cesse de discuter autour des voitures de collection (vous vous en seriez douté)..., concernant l'état d'origine, malgré une restauration voire une reconstruction..., si ce n'est pas une construction au départ d'un numéro de châssis..., chacune d'entre-elle étant connue, logée, analysée... (une telle est à Bordeaux chez un tel, une autre est à Nice et elle est à vendre tel prix, celle-là avait tel défaut, etc)..., bref un tour de France, d'Allemagne, d'Europe et du monde des collectionneurs qui se connaissent tous entre eux et se disputent pour avoir la plus belle et la meilleure...



Dans ce contexte très particulier, j'ai monté une sorte d'action caritative au sujet de la sauvegarde de l‘espèce humaine confrontée à ce monde totalement fou... et ce, via GatsbyOnline.com...
Sur divers articles succincts, j’explique depuis longtemps que le peu d'intelligence humaine des beaufs passionnés d'autos diverses, se voit amputé chaque année d’un fort pourcentage, par l’ingurgitation de bétises débitées par la presse automobile (qui tient compte de la publicité commandée par leurs généreux clients)... et particulièrement des journaleux, qui n'écrivent qu'en fonction des cadeaux et avantages qu'ils recoivent, sachant qu'un mauvais article leur fermera à tout jamais les portes de ce monde enchanté ou les dessous de table et pots de vins ainsi que les cadeaux en cash ou en nature forment la première rénumération... 

 

Pour sauver les survivants, j'ai pensé créer une association pouvant permettre leur protection et de meilleures conditions de vie.
Mon affaire devrait s'avérer juteuse.
En passant du statut d'idéaliste à plein temps à celui d’icône locale de la protection des espèces menacées, j’aspire ainsi à une reconnaissance et la bienveillance des populations en train d’agoniser d’ennui dans leurs existences fossiles.
Malheureusement ce bas monde ne l’est jamais autant que l’on croit.

 

Pour illustrer mes propos déviants, j'ai découvert ce qu'on appelle "un coup fumant "..., en l'occurence une voiture de collection qui n'a jamais existé et qui pourtant a été présentée telle quelle par un garage qui a ensuite disparu...
L'idée des personnages ingénieux constituant le dit garage..., était d'utiliser une épave de Corvette coupé Split-window de 1963 pour en faire un prototype "d'époque" équipée d'un moteur central bi-turbo...
Un coup fumant génial...
Ce n'est en effet pas fréquent de "tomber " sur un véhicule qui capte l'attention de tout le monde à la seule vue de son étrangeté.
Mais..., en finale..., cette Chevrolet Corvette V7 Twin Turbo 1963 a-t-elle été le "coup fumant" du siècle ?...

  
 

Alliant le véritable héritage d'une voiture de sport typiquement américaine, avec la technologie moderne..., cette Corvette Stingray a été réinventée pour devenir une attraction partout où elle va.
Et par "attraction " il faut comprendre "envie de la posséder "...
Créée par Phil Somers et Art Johnson, avec l'aide de Mark Harlan, cette Corvette a été équipée d'un nouveau bloc V8 LS alimenté par deux turbos, un moteur de monstre...
Non content de l'énorme puissance de ce moteur (plus de 1000 chevaux), les concepteurs ont bricolé le châssis et la carrosserie pour en faire une Corvette 1963 à moteur central !
En conséquence, cette "œuvre-d'art " qui combine le style classique de la Corvette avec une conception plus contemporaine... a reçu quantité de louanges, dont le plus notable est le GM Design Award...



Dans l'histoire des supercars, il arrive rarement qu'un véhicule des années '60, soit demeuré inconnu..., quoiqu'on voit débouler de plus en plus souvent des voitures bizarres prétendument construites dans ces années là... sans honte aucune, particulièrement parmi les supercars les plus rapides et les plus chères au monde.
"L'idée était de fabriquer une Corvette qui n'a jamais été fabriquée.. et ce, pour aller au-delà de tout... et que personne n'aurait le courage de contester", m'a déclaré Phil Somers, "cette Corvette Twin-Turbo V7 offre tout cela et traverse ainsi les frontières traditionnelles des rêves en incorporant des idées impossibles à imaginer pour le public"...



Depuis plusieurs mois, le cyber-espace américain a été envahi d'images légendées de commentaires élogieux à propos de ce "prototype " à moteur cental... : une voiture cassant le moule de la tradition ! 
Les gens d'American Super Car (ASC) ont trouvé "leur " split-window, sous forme d'une carcasse en os de baleine, sans châssis ni moteur, derrière un garage local de Los Angelès, où elle avait attendu patiemment pendant au moins une génération pour être restaurée. 
Un châssis a été construit à partir de tubes carrés 2x3x0125..., tandis que le moteur choisi était un Chevrolet Corvette LS 395ci équipé de deux turbos intercooled.
Le tout développe 1070cv...et cette puissance est transmise aux roues arrières par une boîte transaxle Mendeola à 4 rapports.
Les mécanismes d'ouverture des portes (suicides) et des capots avant et arrière ont été entièrement inventés et construits par ASC.

 

Normallement ce bitza aurait du enflammer les foules et décidé quelques collectionneurs d'automobiles de collection (sic) à se battre en enchères lors de la vente Russo and Steele qui avait lieu à Monterey les 14 et 15 août 2009...
Il n'en fut rien !
www.russoandsteele.com
Cet engin hybride n'a conquis aucun coeur de collectionneur... et est resté invendu à son prix de réserve de 165.000 US$ plus taxes et fee...
On ne sait si c'est à cause de la crise automobile... ou si c'est parce que la mayonnaise n'a pas pris...


www.GatsbyOnline.com