Mauvais vœux 2018… Pfffffffff !

20180105_213039voeux

Mes chers lecteurs (trices), tracteurs (trices), détracteurs (trices), mes chers frères, mes chères sœurs, meilleurs vœux (tardifs et sous couverture…, pour cause de la publication accidentelle de la photo d’une jeune dame aux seins dénudés, qui contrevenait à la censure Facebook)…, bonnes années à venir… et merde au système…

Heureusement, l’année 2017 s’est éteinte, de sa plus belle mort, le 31 décembre minuit, à l’âge de 365 jours plus ou moins exactement… et même une seconde de plus…
Nous sommes ici réunis pour rendre un dernier hommage (tardif pour la raison indiquée) à 2017 qui n’aura donc pas connu 2018, c’est crétin, mais c’est souvent comme ça.

Alors que se dissipe à peine la nauséabonde odeur de poudre, le bilan 2017 est aussi déprimé que le banquier de Bernard Tapie qui semble maintenant atteint au plus profond…, même trafiqué comme une Volkswagen diesel, l’année 2017 n’est pas facile à oublier, le cœur n’y est pas, les cyclones, les guerres, les attentats, le climat, les déséquilibré(e)s, maladie, chômage, souffrance, malheur, réchauffement, échauffement, refroidissement… et des discours politiques pour ne rien dire, c’est pas glorieux, c’est beaucoup et peu à la fois pour un procrastineur professionnel.

Je me suis moqué de tout, j’ai fait 12.489 jeux de mots, dont je suis particulièrement fier.
J’ai rencontré des gens, et bu plein de vins dont un Pétrus 1949 pour accompagner un royal saucisson de 2017…. et pour ce qui concerne www.GatsbyOnline.com, 4.000 visites/jour de gens inconnus qui sont venus lire mes conneries.
Je ne sais pas si je dois en être fier…, mon Psy m’a dit que ça contribuait à auto-soigner mes névroses, alors, je le suis, fier, pas le psy.

Bref, ça paraît beaucoup tout ça pour certain(e)s, mais pour moi, et d’autres, c’est juste du bonheur, ça me fait tout bizarre dans mon bidou brioché, à moins que ça ne soit les restes de ma gastro !
Je continue le combat, pour rire de ce qui n’est pas drôle, de ce qui est dur et qui fait mal : pourquoi faire pousser une blague à l’endroit où le rire ne pousse pas ?
Parce que si on ne rit pas de ce qui n’est pas drôle, de quoi va-t-on rire ?

Après les SMS de la nuit de la Saint-Sylvestre, et la gueule de bois qui a suivit, il est temps pour moi d’émerger (nous sommes le lundi 8 janvier 2018) et de reprendre contact avec la civilisation.
– Les bons vœux des Facebookien(nes) nostalgiques, viennent en tête du classement…, restés bloqués l’année d’avant…, ils (elles) écrivent à chaque nouvel an pourquoi c’était mieux avant. r forme.

– Les bons voeux des Facebookien(nes) nostalgiques, viennent en tête du classement…, restés bloqués l’année d’avant…, ils (elles) écrivent à chaque nouvel an pourquoi c’était mieux avant.
Leur message « type » : «Ça fait 8 ans que tu nous a quittés. On ne t’oubliera jamais Pompon, tu as été le plus fantastique des hamsters»

– Les radin(e)s, à défaut d’être généreux(ses), veulent au moins exister et faire le minimum syndical histoire qu’on les fasse pas c… plus tard comme quoi ce sont des un égoïstes intéressés.
Leur message : «Bonne année»

– Le bisounours-message est exclusivement féminin, plein de bons sentiments et accompagné d’une belle photo avec des chatons, des cœurs, des paillettes et un message écrit en comic sans rose fluo qui invite à partager cette image si on est vrai… et qu’on aime les chatons du plus profond de notre cœur.
Le message : «Je vous souhaite une année pleine d’amour et de bonheur et vous remercie d’être présents dans ma vie et de la rendre si merveilleuse. Je ne serais pas celle que je suis sans vous. Big up ma BFF Julia, sœurs du cœur pour la vie»

– L’associal est souvent un mâle lambda qui ne vous souhaite pas la bonne année, il s’en f…., il a passé le réveillon à jouer à Call of Duty en fumant des joints…, d’ailleurs il est possible qu’il ne se soit pas encore rendu compte qu’on est en 2018.

– L’éternel(le) engagé(e) est de toutes les luttes : la lutte pour l’environnement, la lutte contre l’environnement, la lutte pour les droits des femmes sans papier au chômage et la lutte contre la chasse au castor lapon etc…
Ses meilleurs vœux indiquent que vous ne le détournerez pas longtemps de sa mission, au risque de vous faire traiter de partisan des technocrates capitalistes conspirationistes sionistes…
Son message : «Je vous souhaite que 2018 soit bonne. Elle sera forcément meilleure que pour tous les bébés phoques qui seront assassinés pour leur fourrure et les migrants qui mourront noyés dans la méditerranée»

– Le couple (un peu trop) heureux est assez pathétique…
Ils sont beaux, ils sont amoureux et fiancés et réussissent tout dans la vie…, ils ont passé un super réveillon en organisant une petite sauterie dans leur duplex de 100m2 dans le 3e arrondissement Parisien qu’ils ne quitteraient pour rien au monde… et vont prendre un grand plaisir à immortaliser tout cela avec une belle photo (variante : le cliché est pris à Times Square ou sur une plage à Copa Cabana) et afficher tout cela sur les réseaux sociaux.
Cela permettra de confirmer aux beaufs de Facebook (mâles et femelles) cette curieuse impression comme quoi leur vie est définitivement et tragiquement pourrie en comparaison.

– La famille (un peu trop) heureuse qui habite « à coté », tellement qu’ils se sont même mis à se reproduire.
Ils envoient donc une belle photo de famille parfaite, devant la cheminée, en direct du salon à Thorigny-sur-Oise, avec Théophile, 4 ans et Capucine, 2 ans.
Rien ne manque, pas même le beau sapin encore debout et le labrador blanc, qui sourit lui aussi (ce cliché de toute beauté a nécessité 15 prises).

– L’écorchée de la vie…, avec qui on a l’impression que chaque année est de pire en pire pour elle, alors vous imaginez bien que 2017, soi-disant un grand cru, ne l’a pas épargnée.
« La vie c’est qu’une pute ».., c’est l’intro de ses vœux…, le corps du message étant pire : «J’espère que cette nouvelle année sera meilleure, car après m’être fait larguée 4 fois, que ma grande tante Jacqueline de 104 ans soit morte, et les attentats, je ne regretterai pas cette année…Tous mes vœux de bonheur, au fait»

– Le lourd a entendu cette blague au boulot, avec sa famille, ses potes, dans la rue… et pense que ses amis Facebook ne la connaissent pas.
Il souhaite être le farceur créatif des réseaux sociaux…, il passe surtout pour un beauf qui ne sait pas écrire.
Son message : «2018 année de la baise mdr»

– La dévote, c’est un peu la bisounourse ci-avant qui a vieillie et plutôt mal tournée, son message est généralement un roman qui vous apprend la vie… et il arrive que Jésus, Marie, le seigneur et tous leurs potes soient de la partie.
Son message :«JE VOUS SOUHAITE UNE MERVEILLEUSE ANNÉE PLEINE DE SANTÉ ET DE RÉUSSITE, MAIS AUSSI AVEC CE QU’IL Y A DE PLUS IMPORTANT : LA FAMILLE ET L’AMOUR. QUE LE SEIGNEUR VOUS COUVRE DE SA BIENVEILLANCE ET VOUS BÉNISSE»

– Moi (sous un autre pseudo pour paraître anonyme), je mélange le tout et vous envoie une jolie photo de mon Blacky en multi-poses…, pas plus et c’est déjà trop…

20180105_213039voeux