Plan C.. gratuit pour toutes et tous !

Parmi les demandes d’inscription à mes pages Facebook, se cache un important nombre d’indéterminables (mâles, femelles et transsexuels) qui viennent racoler les membres (encore) érectiles, en leur envoyant des messages « d’amoures »…, ça commence par un « Hello » ou « Comment tu vas ? », voire un plus direct « Je t’ai tout de suite remarqué »…, en fonction des renseignements des profils…

Certains « appels à l’amour » dirigent vers des clubs de rencontres peuplés de voisines chaudasses en attente d’offrir d’intenses moments de plaisirs exceptionnels (sic!)…, d’autres « appels à l’amour » proviennent d’escrocs africains tentant de soutirer un max d’argent aux « cons de blancs »…, certains émanent de pervers et perverses qui s’amusent à envoyer des imbéciles-crédules au bout du monde.

J’ai passé un peu de temps à en réaliser une chronique… et, après deux nuits passées (perdues), en voici le pathétique bilan :
– Une cinquantaine d’africaines « noires » ont tout fait pour m’allumer avec des messages du style : « Slt twa, tu va bien ? Moi je vaise bien ausi. Tu a skype ? Contct mwoa je suis femme sérieuse ki cherche homme serieux. J’é vu ton bo profil ki me plai bcp. Ye veut’aimer d’amour oour toujours que tu me donne du bien plaisir »… (j’en ai fait un « papier » spécifique puis, écoeuré, j’ai tout jeté à la poubelle virtuelle)…
– Une quarantaine de messages « d’amoures » de dames diverses, y compris quelques hommes et deux transsexuelles…, toutes des personnes « sérieuses » et cherchant une relation « sérieuse », voire « une relation sérieuse d’amour »

Le plus sérieusement possible, j’ai répondu avec ma politesse habituelle, sans aucun sérieux en retour, ce qui n’aurait servi à rien…, j’en ai ensuite extrapolé cette chronique…, puis je suis allé dormir après avoir pris un Aspégic-1000, tant tout cela m’avait donné un mâle de tête…, euhhhh, un mal de tête épouvantable !

Les hommes sont généralement crétins dans les questions de sexe avec les femmes… et sont donc prèts à toutes les stupidités pour copuler ou se faire masturber…, il n’empèche que foncer vers on ne sait où dans un des pays de l’Est européen, voire en Afrique, en Thaïlande oµ en Amérique du sud, après avoir envoyé un mandat conséquent pour « nourrir ma famille » ou « pour que tu puisses débloquer les 48.654.398 euros qui t’attendent dans la Banque internationale universelle sur le compte WVXXCON214875XX456086-BAB »…, c’est trop basiquement idiot

En effet, il y a les annonces faites pour vous prendre un max de flouze par transfert « Western-Union »…, mais il y a aussi les annonces-gag de perver(e)s qui prétendent vous attendre (ils/elles demeurent très très très loin) dans le seul but que de rire de la stupidité des gens qui partent ainsi vers l’inconnu(e) alléchés de messages d’offres « d’amoures » combinant : voyage…, découverte…, gastro (c’est la résultante d’une intoxication alimentaire ou le raccourci de gastronomie ?)…, opéra (là il est nécessaire d’être aventureux et maso)… et flirt (bisous mouillés, pelotage des seins, tripatouillages des sexes et bruits de succions divers)…

En point d’orgue, devant mon ordinateur, j’ai ainsi vécu un trip glauque et débile, complètement tarte, pathétiquement crétin…, avec  une Hongroise, « transsexuellement intacte », en pamoison devant mon profil (sic !), réussissant après 5 messages à me proposer une relation « chez elle, 13 place plexydlzky, dernier étage, rendez-vous au restaurant d’à coté »… tout en combinant dix propositions sexuelles simultanées « rien que pour toi mon chéri »…, ce qui m’a inspiré pour réaliser l’article que vous lisez actuellement…

Faut vraiment croire au pépère Noël en période de Pâques…, c’est pas que ce soit vache ET cochon…, mais il faut reconnaître que ça doit être drôle pour « ceusses » qui parviennent à envoyer au bout du monde, des illuminés de l’éjaculation capables de croire à ces sornettes… et y foncent bitte en avant, après s’être rasés et pris un bain (leur budget est ainsi déjà sérieusement amputé)… et débarquent là-bas au loin, très loin, si loin, pour rien du tout d’autre que tourner en rond trois heures autour du point de rencontre en envoyant des dizaines d’appels au secours « où es-tu ? », pour autant qu’ils aient du réseau…

Là-bas il n’y a personne qui attend pour masturber et fellationer gratos les ploucs-beaufs ahuris, juste une personne indéfinie qui vit : ailleurs,  quelque part, souvent « chez nous » et qui se branle en pensant à ceux qui vont « en Hongrie, à Budapest, 13 place plexydlzky, dernier étage, rendez-vous au restaurant d’à coté »…, notez que c’est peut être un coup tordu du ministère du tourisme Hongrois pour faire venir du monde (gag !)…, ou alors l’idée d’un sadique ayant survécu aux perversions sexuelles de la STASI (sic !), je ne sais…, mais c’est suave !

Déjà que ces histoires de fesses en feu, lorsqu’elles sont locales (je ne vise pas l’anus, mais une généralité), sont du même style, faut pas demander ce qu’il doit en être avec 2.000 km pour l’aller (on ne sait même pas s’il y a un retour des fois ou les mâles en quéquète de branlââââges se feraient trépaner par des bandits spécialistes de la traite d’organes… euhhhh, d’orgasmes) !

La variante Thaïlandaise est plus rentable, elle consiste à attirer un ahuri en mal d’amour et de le fellationner direct qu’il arrive, comme un gland, partouze, grattouillis de coucougnettes et de l’anus en prime… pour qu’en finale (mais elle est brève) l’ahuri, devenu fou d’amour…, baise « à donf » sans préservatif 24 fois par 24 heures (plus si affinités) et se retrouve à payer une pension alimentaire en fonction de ses revenus car la belle est enceinte…, certaines garces arrivant à faire « le coup » à plusieurs crétins simultanément pour le même bébé…, du grand art…, parfois assorti de la création familiale d’une affaire commerciale, style une fausse perle dans une petite huitre en plastique dans une boîte « GIOR » où « CHANNELE » où « FUITON » voire « RALEX » pour cadeau de fin d’année dans les Grands-Magasins européens…

Ahhhh, le piège féminin…, dans le fond, ça m’amuserait bien d’envoyer des hordes de mâles particulièrement crétins, les faire voyager à l’autre bout de la terre dans l’espoir de se faire tripoter par une dame qui, croient-ils, n’attend qu’eux…, mais faut-il n’avoir rien à f… pour ainsi perdre son temps…, quoiqu’en fait c’est plus où moins pareil que d’aguicher les mâles avec la photo d’une Ferraillerie et d’une jeunette à la beauté sexuelle incontestable pour qu’ils achètent un magazine ou lisent un article plutôt qu’un autre !

Les trucs de sexes et les relations amoureuses ne sont qu’un tas de mensonges (qu’on se fait aussi à soi-même), les gogos espérant se caser avec la « femme de leur vie » devant se plier à des règles de politesse-types pour accéder à une possible jouissance : aimer TOUT ce que la belle aime…, le mâle-gogo doit alors faire semblant d’aimer « aussi » Jean Dujardin, prétendre adorer « aussi » les écrits de Marie-Robbe Grillet, acquiesser « aussi » aux thèses de Georges Clooney… et accepter « aussi » d’aller se peler les coucougnettes devant les émissions de Michel Drucker et autres cons-Tivi…, mais c’est le cas dans n’importe quelle société, y compris l’Internet…, en finale la belle lui interdit le chocolat, la viande, d’aller au foot, d’acheter une sportive (faut d’abord installer une salle de bain).

Le profil de n’importe quelle personne, que ce soit sur « JeContacte », « Match.com », « Meetic », « OKCupid », « Gayvox », « Adopteunmec », « Craigslist » (pour ceux qui cherchent des prostituées ou un nouveau futon pour leur appart), « Mektoube.fr » ou même le bulletin d’informations du centre catho où va votre grand-mère…, est rempli de mythos.

Les plus jeunes flippent tellement de divulguer ce fait, qu’ils se tapent des tartines de Nutella devant un film érotique à deux heures du mat’ parce qu’ils pensent ne pouvoir jamais rencontrer l’âme sœur… tout en parlant de sujets encore plus à chier…, type cursus universitaire ou l’âge du petit frère.…, car, malheureusement si elles et ils réussiraient à convaincre un autre humain de les rencontrer dans le monde réel, leurs erreurs seraient instantanément découvertes : tous leurs secrets masturbatoires seraient mis à jour et ils ne pourraient pas fourrer (ou elle être fourrées, c’est selon) !

Pour rendre votre existence plus simple, chers tousses qui lisez ma chronique, je vais donc démolir les plus énormes mensonges trouvés sur les profils des sites de rencontre.

LES PHOTOS DE PROFIL…
Dire que les « profile pics » sont des conneries, c’est enfoncer la porte ouverte la moins fermée de l’histoire d’Internet. Comme ces photos de familles à problèmes, elles mentent, chacune à leur façon. Formellement, avec leur tronche délavée, jaunie, elles sont tellement vagues qu’elles pourraient aussi bien être un gribouillage d’enfant de huit ans sur un écran magique (essayez donc de trouver un écran magique qui veuille dire quelque chose). Il y a aussi les photos de types avec des chapeaux ou des foulards sur la tête (une calvitie galopante), ceux qui portent des fringues sales, démodées, trouées (la vieillesse), la meuf qui se prend en photo d’en haut en se remontant les seins (le surpoids)… et enfin la photo qui donne la sale impression qu’elle provient de la base de données des sous-sols de Geocities (chauve/vieux/gros/serial killer potentiel/humoriste raté). Tout le monde essaie d’être beau et attirant, du coup tout le monde se photoshope la gueule pour ressembler à un idéal qui n’a jamais existé…, cette méthode double forcément le potentiel laideur auprès des curieux de passage !

LA MUSIQUE…
De plus en plus de gens pensent que leurs goûts musicaux sont définis par les références des autres, généralement, ils n’en écoutent pas et se contentent de répéter ce dont ils entendent parler de loin… c’est à dire : au bureau. Du coup remplir la section musique d’un site de rencontres revient plus ou moins à pondre une playlist pour une soirée entre sourds-muets. Les seules personnes qui écoutent encore du jazz (sérieusement, j’entends), sont noirs…, si d’aventures quelqu’un cite Duke Ellington dans ses artistes préférés, il ne sera rien de plus que la version plus nulle de ce mec qui baise Carrie dans Sex In The City et qui se fait larguer par la suite. Autre exemple, si un mec assure à sa future conquête qu’il aime tous les styles, il est probable qu’il est la personne la plus conne imaginable…, la plus grosse lavette que le monde ait jamais connu… et vraisemblablement, un éjaculateur précoce !  Sérieux, c’était quand la dernière fois où vous avez écouté du Mozart ? Réponse : A. dans un ascenseur  B. dans une salle d’attente… Aussi, gardez-en tête que personne n’écoute tous les groupes à la mode d’aujourd’hui parce que seulement 0,5% de la population active bosse dans une agence de pub !

LE POIDS…
Ce moment est un vrai piège : de fait, la plupart des sites n’exigent pas de leurs membres qu’ils indiquent leur poids en kilos. Au lieu de ça, ils les laissent s’amuser avec la vérité en choisissant des adjectifs tels que « mince », « rondouillard », « n’a pas bougé son cul depuis dix ans »… ou n’importe quelle autre proposition d’un triste menu déroulant. Tout est question de subjectivité, un mec ne mentira pas nécessairement s’il se décrit comme étant athlétique alors qu’il a un bide de la taille du PIB japonais… Il y a aussi des pépées qui se définissent comme slender (mince) alors qu’elle ne montrent aucune photo d’elles en dessous du cou : Danger ! Incapable de vérifier ces informations, le con-sommateur de débilités sexuelles pourrait très bien se retrouver avec une nanana dont la circonférence est tellement grande qu’elle en devient abstraite.…, d’ailleurs, c’est aussi pour ce genre de possibilités que vous vous inscrivez sur ces sites !

LA CULTURE…
Si les types prétextant qu’ils aiment les musées et qu’ils y vont tout le temps, influaient réellement sur l’ordre culturel mondial, tous les musées du monde ressembleraient à un Carrefour ou un Ikéa durant les soldes. Quand on dit qu’on « aime les musées », cela revient à peu près à dire qu’on aime Noël…, parce que ça n’arrive qu’une fois par an ! En réalité personne ne va au musée, à moins d’avoir une famille ou un rendez-vous avec une nanana rencontrée sur « Ici » ou sur « Meetic » ! Dire simplement qu’on aime mater la télé, là ça fait vrai et là au moins on a l’air badass.

LA TAILLE…
La plupart des photos uploadées étant des portraits, c’est toujours difficile de deviner la taille réelle de la personne que l’on lurke. Prenez par exemple le type « viril gaillard », master BDSM a ses heures perdues (gag !) et qui a bizarrement oublié de poster ne serait-ce qu’une seule photo en dessous de son buste… Il affirme faire 1m85…, seulement les dames doivent enfiler des pompes à semelles plates parce qu’il est probable qu’elles risquent de se taper un nain d’1m55.  Il est nécessaire de soustraire cinq à dix centimètres à chaque mensuration indiquée sur le profil de n’importe quel mec…, cela vaut également pour toutes les nananas de plus d’1m80 cherchant à masquer leur gigantisme…, même si, en effet, c’est sans doute beaucoup moins crétin pour elles.

RENCONTRER DES AMI(E)S…
Les sites de rencontres sont comme les émissions de télé-réalité : personne n’est là pour se faire des potes.
Si tous les célibataires du monde voulaient se faire un ami, ils s’inscriraient dans un club de sport ou ils achèteraient un chien ; ils n’iraient pas sur un site pour personnes à la recherche de plans cul ou Sida. Aussi, la célibataire passive/agressive souhaite toujours que le mec fasse le premier pas pour enfin lui sortir : « Moi, oh non ! Je ne recherche que des amis »…, avant de finir dans le lit lors du premier rendez-vous ! Quel mec veut sincèrement débuter une relation avec une hystérique mythomane désireuse d’attirer l’attention ? Mais si c’est pour chercher un plan cul en revanche, c’est une toute autre histoire ; il y aura toujours des milliers de gens virtuels prêts à se soumettre à toutes les exigences dans l’espoir de jouir…

LA TAILLE DU PÉNIS…
Dire que les mecs mentent à propos de leur bite est un lieu commun typique de notre temps, comme dire que les blacks sont meilleurs au lit…, quoique c’est toujours vrai, et que c’est toujours aussi triste de constater que c’est vrai.
Le gros inconvénient des photos c’est qu’elles ne spermettent pas de garder certaines informations secrètes bien longtemps. Par exemple, le mec qui affirme posséder un sexe de 17 centimètres, c’est clairement faux…, pour que ce mec ait une queue de 17 centimètres, il faudrait commencer à mesurer à partir son trou du c… en passant au-delà des coucougnettes puis le prépuce et enfin rajouter deux centimètres au bout du monstre. Tout mec qui veut vraiment convaincre qu’il a un nœud de 17 centimètres entre les jambes, doit toujours être créatif avec l’outil de mesure ou plus simplement, se bourrer la g….

Voilà, voilou, j’en ai fini pour aujourd’hui, vous pouvez maintenant mater quelques photos des abominables qui osent se mettre en valeur (sic !) et illustrent diverses petites annonces (les gens sont dingues)… que j’ai piqué sur le web !