Sérieux, faut être sérieux…

Chantons les louanges des sites de rencontres, de ses dégoulinants débordements d’affection entre nains connus et « belles » inconnues…, de ces rencontres virtuelles d’où jaillissent de puissantes amitiés qui bouleversent à jamais la vie.
Mais comme l’ont compris un certain nombre de mâles en érection et de femelles dégoulinantes d’envies…, au plus c’est Top, au plus c’est avant tout gratuit, un lieu où, sans aucun versement bancaire, tout un chacun/chacune a accès à la débauche auto-masturbatoire (des petites moues mutines au-dessus de décolletés plongeant laissant supposer l’existence de mamelles affolantes sous les wonderbraaaaaaaa pour les mâles, un peu comme les play-boy’s qui bourrent la poche de leur slip avec des chaussettes, pour les femelles)…

Ah que nenni, j’ai moi aussi eu droit à mon lot de flatteuses dithyrambes…, ces tentatives se faisant généralement en privé, je ne résiste pas à l’envie, mettant mes loisirs à profit, de vous faire un best-of du meilleur du pire des mails de choc et de charme que j’ai pu recevoir…
Vous eussiez pu penser que dans ce lupanar, j’allais passer à côté de la drague du genre ?

Evidemment, ces gentes dames étant très prolixes, il m’a fallu procéder à une sélection draconienne, mes plus plates excuses aux oubliées.
Le problème essentiel de la gente dame « sérieuse » qui ne peut s’afficher officiellement dragueuse sur un site de rencontre, ou tout simplement écrire qu’elle a envie de s’encanailler et d’avoir un orgasme à répétition avec plein de papillons dans le bas-ventre…, c’est de se démarquer des autres gentes dames dans le but d’attirer l’attention d’un chasseur.

Pour cela, chacune tente de faire preuve d’une insondable originalité…
Mais au final, après avoir longuement étudié le sujet, on peut dégager une typologie des stratégies récurrentes.

Par déontologie, j’ai tenu à conserver intacte l’orthographe capricieuse de mes contributrices

A une parfaite inconnue qui m’envoie le message suivant : « J ai une surprise. J ai pas bcp dormi. Je rêve d un homme de ton profil et voila que tu est la. Bj, je suis africaine noire, je cherche un homme sérieux pour rencontre serieux et avenir serieux »…, je réponds : « Moi pas comprendre. Toi expliquer à moi ? »
La tentative étant assez osée de sa part, la jeune africaine « noire » en question n’en revenait tellement pas d’avoir une réponse qu’elle a eu un orgasme avec éjaculation vaginale dans son pyjama en piloupilou et, fonçant tête baissée, n’a écouté que ses sens, sans doute sont-ce ses tétons érigés qui lui ont dicté la réponse suivante : « toi déjà tas l’air cool, tu fais koi ? je peu pas trop parler ici, snif snif. je suis triste on fait connaissance ? sérieux tu sais je suis folle de toi, tes trop minion »
J’ai pas répondu !

Puis j’ai reçu un autre message d’une autre pseudo nommée : « salut, comment vas-tu ? tas skype ? »…
En général, ce type de familiarité est suivi, d’après mon étude attentive des mœurs modernes, d’une proposition à forte teneur sexuelle.
J’ai répondu : « Cool, t’as skype twa !? »…, de façon moderne !
Le skype des dames semble être un objet secret et fragile parti-cul-ièrement con-voité par les individus mâles.
Son obtention impliquerait donc une possible relation sexuelle dans les 24 heures à venir !
Donc la meuf moderne est celle qui donne son skype mais refuse le coït qui s’ensuit logiquement.

Un peu plus tard, une autre nanana est venue, tentant de cacher la vacuité de ses propos sous trois tonnes d’exclamations : « salut toi sa va ! jabite paris 10ème avé des copines, et toi ? Koi de beau!! »
Mon profil faisant état de mon profil (gag ! j’ai fait ce que je pouvais pour être original), je répond évasivement : « Kwoiiii toi, oui »…
Et 10 minutes plus tard elle m’offre en réponse sur un plateau de fabuleux prétextes pour justifier une future rencontre : « Aimer toi faire caca ?! C’est merveilleux si oui !J’aime les hommes qui aiment faire caca avec moi!!!!!! »…
Il faut toujours marquer son enthousiasme à de telles propositions avec moultes exclamations, la retenue n’est pas de mise…, j’ai répondu : « Et pipi aussi !!!!!!!!!!!!!!!! »…
Elle a répondu : « !!!hmmmmm!!!j’aimerai bien savoir kel est ton metier si c po indiscret!!!!!, moi j’suis thermicienne et aussi d’où tu viens!!!!!! »
Si quelqu’un a une hypothèse sur le métier de thermicienne ?
J’ai appris que la place des points d’exclamations marquait l’admiration face à la puissance virile et l’espoir de pouvoir profiter de mes qualités (supposées) d’étalon en maltraitant la syntaxe française !!!
Là, quand même, je me suis fendu d’un « Are you a monkey ? » qui, malheureusement, a semblé déstabiliser ma future potentielle partenaire sexuelle.

Le lendemain j’ai reçu ce message : « ééé c’est chouette ton profil, tu aimes les mêmes trucs que moi, beaucoup de points communs, en plus je ta fais coucou, c’est poli et ça fait toujours plaisir hein j’ai bon talalala »
J’avoue que comme j’avais une vanne toute trouvée, j’ai pas résisté à l’envie de répondre : « Oui, alors coucou. C’est quoi les mêmes trucs qu’on aime ? »…
Mais, bien sûr, nos points communs n’incluaient pas le renouveau du roman social : « je crois que je t’aime heu wé wé »… qu’elle m’a répondu !
Vous avez lu des manuels de psychologie féminine, vous savez bien qu’elles fantasment toutes sur le viol…, donc, au milieu de toutes ces perles, je tiens à vous faire partager mon admiration sincère et sans borne pour la dame auteure du message le plus incroyable que j’ai reçu, une espèce de pouffe des temps modernes qui a su allier oralité et écriture, humour et finesse, j’ai une certaine affection pour elle.
Bref, ça se passe de commentaire, ça se savoure, c’est le bouquet final : « c grav sa!! tas un profil woubédé, j’aime, suis gothique jai pas sezy si ta la foi? lolll mais jete suplis de craquer po mwa, we jte jure tu mrappel le jador que jai eu bon pendant lamoure a deux avec ses potes dans la cave, voila mais jemrais bien te cmmaitre 1peu plus c sur ta beaucoup dautr choz comme la vodka non jrigol mais voila jte donne mon skype as u like ok et encor une foi c sur que c bon lolll burkkkk ta vu ??? ajoute moi en va bien rigolezz »…

Voilà…
Il y en a d’autres, mais comme leurs « autrices » sont convenables (du moins en majorité) et toutes sérieuses en quète de sérieux sérieusement fait pour un avenir sérieux…, j’ai parfois du mal à le garder…, mon sérieux !