Dodge Charger Daytona 1969…

« Au fil des années j’ai possédé beaucoup (trop) de voitures…, achetées, vendues…, mais celle que je regrette vraiment de vendre, c’est ma Dodge Charger Daytona 1969″…
A la vue de cette annonce, parue en 1970, Willy, âgé de 18 ans, a demandé à sa mère de lui prêter les 4.500 dollars demandés par le vendeur et il a acquis la voiture qui allait devenir l’ultime Mopar la plus emblématique voiture de la période des « Muscle Cars »…
Mais Willy, ne pouvait deviner l’avenir… et cette voiture est devenue sa voiture quotidienne pour se rendre et revenir de son collège…

Après 5 ans, alors que la Dodge Charger n’avait parcouru que 20.500 miles, Willy s’est laissé aller dans un voyage autour du monde avec des ami(e)s…, il n’est jamais revenu « at Home »… et sa mère a alors fait entreposer la voiture chérie de son fils dans la grange familiale de la ferme en attente qu’il réapparaisse.
Il n’est jamais revenu et sa mère a ordonné que la grange soit cadenassée à tout jamais.
La Dodge Charger Daytona est ainsi restée cloitrée durant 43 ans, jusqu’au décès de la mère de Willy (87 ans).

https://www.facebook.com/DeBruynePatrice/videos/1977239668991127/?l=3912678385143769282

L’héritier, un cousin, a été stupéfait de découvrir cette rarissime voiture et placé la voiture en vente sur eBay, mise à prix 100.000 US$…, mais personne ne s’est manifesté, sauf le boss d’une société de ventes aux enchères qui lui a demandé de lui faire confiance en lui confiant la Dodge Charger Daytona, car il pensait présenter cette « œuvre-d’art-automobile » pour au moins 250.000 US$…, en tant que « Barn Find » (sortie de grange), sans y toucher, en ce compris la poussière…
Avec seulement 500 unités produites et un style radical jamais imité pour une voiture de production, elle a mis les larmes aux yeux d’un fanatique des « Mopar » qui l’a achetée telle quelle pour… 700.000 US$ !!!

La Dodge Charger Daytona 1969 est une icône de la course automobile américaine…, Dodge voulait rivaliser avec les nouvelles Ford en se basant sur la Dodge Charger 1969…, le constructeur va, pour se faire, modifier la calandre afin qu’elle fende mieux l’air (sic !)…
N’étant toujours pas assez rapide pour battre les Ford, Dodge mise le tout pour le tout et met en marche le projet Daytona…, pour ce faire il allonge le nez de la Charger (ce qui lui donne un bec d’oiseau lorsqu’on la regarde de profil)… et pour stabiliser le train arrière, l’équipe d’un gigantesque aileron (situé très haut pour pouvoir ouvrir le coffre), ce qui lui donne une meilleure assise pour ainsi profiter de l’efficacité aérodynamique générale de ce qui n’était à l’origine qu’un mastodonte….
Dodge a dès lors remporté les courses du dimanche.

L’année suivante, c’est sous les habits de la Superbird (avec un badge Plymouth) que la voiture ailée va faire la pluie et le beau temps sur les circuits.
Elle s’avèrera tellement efficace que les organisateurs de la Nascar l’interdiront pour la saison suivante afin de préserver le spectacle…
Elle fut produite à 503 exemplaires, soit une par concession, alors que sa sœur jumelle chez Plymouth sera produite à plus de 2.000 exemplaires.
Ces deux voitures font partie des muscle cars les plus recherchées (la Daytona pouvait atteindre 205 mph (330 km/h)… et même 238 mph (383 km/h) sur le lac salé de Bonneville)…

https://www.facebook.com/DeBruynePatrice/videos/1977239668991127/?l=3912678385143769282