Un apre’m de ouf ! Cadillac Allanté et Mazda RX8 réunies dans l’horreur de marchés de dupes !

J’ai (provisoirement) du quitter ma quiétude ouatée et ensoleillée du sud pour tenter d’aider un ami du grand-nord qui commençait à tourner (fou) avec une apparente insolubilité à (re) vendre sa Mazda RX8, ce qui me donnait simultanément le loisir (c’est un putain de double sens) de résoudre un vague problème avec ma Cadillac Allanté…, ces deux nouveaux faits (d’armes) me donnant (temporairement) le prétexte de souligner que le monde de l’automobile reste un immense panier de crabes, malgré que le monde change !

Mon ami avait un bon job, il s’est laissé emberlificoter par lui-même (et d’autres) pour acquérir ce qui lui semblait une affaire en or : une voiture de rêve pour un prix apparemment raisonnable… une Mazda RX8.
J’ai tenté de l’en dissuader en lui démontrant que les temps n’étaient plus à ce genre d’élucubrations roulantes (voire « roulables »), rien n’y a fait… et il en a acheté une : « la meilleure » selon lui et un de ses amis garagiste Mazda (mon coté Hercule Poirot m’avait alors poussé à lui expliquer que ce concours de circonstances « favorables » cachait « quelque-chose », rien n’y a fait)… et l’irréparable s’est commis (d’office), mon ami est « deviendou » le mâle heureux propriétaire d’une RX8 flambant neuve…

Moi qui m’était évertué à lui expliquer « preuve à l’appui » que la meilleure voiture du monde, qui de plus s’accordait parfaitement à sa situation, était une Smart City-Coupé (d’autant que j’en ai une depuis fin 1998 qui approche des 130.000 kms)…, il m’avait ri au nez…
Bref…, après avoir vécu quelques déboires résultant de la jalousie ambiante (des griffes et des bosses), s’être ruiné en essence (la belle consomme de l’essence comme une pute utilise les sens pour pomper un max)…, du payer les réparations (coûteuses), ainsi que les taxes (prohibitives), l’assurance (mortelle) et divers (la liste est longue comme un jour sans pain)…, énervé (on le serait à moins), il a perdu son job…, s’est payé un Nième accrochage…, s’est retrouvé « chomdu »… et du coup (un second putain de double sens), s’est rendu compte que son rêve automobile devenait un cauchemar…

Convaincu (mais un pneu tarte) que la meilleure voiture du monde n’était pas la Mazda RX8, mais était la Smart City-Coupé (peu de taxes et d’assurance, consommation ridicule, agréable à conduire, facile à parquer, pas coûteuse à l’entretien… et j’en passe)… le voilà (enfin) qu’il se décide à revendre son bijou technologique à son prix d’achat (8.500 + 5.000 de frais divers en un an) pour acquérir une « bonne » Smart et garder la différence pour assurer ses arrières en attendant un autre job… Taratata…

Une journée de prises de vue de son bijou pour publier des pubs fastueuses diffusées un pneu-partouze… et, en finale d’un mois d’attente…, quelques propositions (vagues) d’échanges-arnaques…, une offre (fumeuse) d’une « prise en charge » chez un marchand de vent…, deux contacts dont un avec rendez-vous ou personne n’est venu…, si vous connaissez les émissions de Stéphane Plazza sur M6 « Chasseurs d’appart’s » et particulièrement  « Maison à vendre », ou quasi personne n’achète sans une intervention divine et un coup de baguette magique…, c’est quasi la même chose : la Bérézina, drapeau en berne… et, en sus, un nouvel accrochage de deux coups sur le pare-chocs arrière !

Dans ce résumé, manque la brève narration succincte d’une panne de démarreur de sa Mazda RX8, avec immobilisation de deux semaines (gag !) durant laquelle, bonne âme, je lui ai prêté amicalement ma Cadillac Allanté pour qu’il puisse vaquer au job qu’il avait encore…
Ce geste va se solder et se résumera en une panne de l’Allanté liée à un mystère technologique du génie américain (ne riez pas, tout est vrai) : le dernier jour du prêt gratuit (et amical), l’Allanté n’a plus voulu redémarrer, ce qui a nécessité un remorquage/dépannage, une immobilisation de 3 semaines, pour un coût de 1.000 euros… et, en finale de cette réparation d’infortune, une re-panne identique inexplicable, suivie d’une autre…, me confirmant entre autres qu’avec de telles « choses » la démonstration par l’absurde que l’Amérique n’avait pu envoyer des hommes sur la Lune était une évidence !

Décidé à ne pas m’en laisser compter, je suisse donc reviendou du sud (c’est ce qui débute l’histoire au début de ce texticule qui n’est pas un testicule littéraire), pour que cesse mon hémorragie financière par le biais d’une assistance complémentaire à la re-vente de la Mazda RX8 de mon ami.
J’ai constaté que… outre que l’Allanté quoique réparée (sic !) avait du mal à démarrer…, la boîte automatique en rétrogradage, émettait un « CLONQ » assorti d’un choc violent, laissant supposer qu’elle allait bientôt rendre l’âme (réparation = 3 à 5.000 euros, soit autant que la valeur du bestiau)…

Mon ami Karim va opérer à vif l’Allanté et mon portefeuille…, en ce compris le dépannage-remorquage… et, à mes remarques (fondées, mais non recevables dixit sa compagne dans le rôle d’avocate de la défonce) a osé me dire, excédé, qu’il n’était en rien responsable de la (mauvaise) technologie américaine…, qu’il était fatigué de réparer ces « merdes d’américaines« …, que de toutes façons la boîte allait lâcher un jour ou l’autre (la nuit c’est pire)…, qu’il allait modifier l’avance « au pif » sans garantie…, que c’était la dernière fois…, qu’il en avait marre… etc.etc…, ce qui me faisait DEUX « problèmes » à résoudre : l’Allanté (par amour) ET la Mazda RX8 (par amitié)…

Nous voilà donc parti en quête de deux Graal avec la Mazda RX8 hissée sur la remorque tractée par mon brave et vieux Grand-Cherokee de plus de 399.000 kms…, après avoir parcouru une multitude de sites de petites annonces automobiles…, apparemment, rien de très risqué, nous avions pourtant bien repéré nos proies !
Mais, ébahis et nos yeux humides d’émotions diverses, nous avons vécu de sublimes moments d’horreur !

Premier arrêt, un garage possédant une Smart Brabus City-Coupé annoncée 5.900 euros, le tôlier ayant marqué tout en sobriété un fort intérêt (téléphoné plus que téléphonique) en un échange avec la Mazda RX8…
En fait de « garage classieux tel que le laisse supposer les annonces », c’est un bric-à-brac de bord de route ressemblant à une casse…, on y va quand même…, nous sommes reçu par un joyeux rigolo-gigolo-play-boy flamand, avec lunettes de soleil ad-hoc, qui nous explique que la Smart est à trois kilomètres mais qu’on ne peut la voir que de loin à cause de l’époxy…
J’ai crainte que cette merveille soit en cours de réparation…, mais il nous invite à aller la voir… et pour ce, on grimpe dans une BMW cabrio tunée et : Waouwwwwwwwwww, vavavoum…, plein pot à plus de 200km/h…, un fou !

En fait et en gros pour simplifier pour ne pas écrire un fait-divers sur 400 pages façon Stendhal…, les proprios de la casse se sont payé un bôôôôô garage en location sous réserves… et une équipe de pakistanais et polonais au noir sont occupés à la truelle de lisser un sol en époxy qu’on traverse quand même sur des planches pour aller mater la Smart Brabus parquée tout au fond…
Elle est sale, pas préparée, pour justifier le carrossage hyper négatif des roues arrières et l’impression qu’elles sont « directrices » comme à l’avant…, le bellâtre explique qu’elle a eu un accident… la roue arrière gauche (axe compris), ayant été déboitée/pliée…, mais qu’elle roule très bien quand même « en faisant attention »…

Retour à la casse…, à nouveau 200 km/h à donf…, un moment fiévreux à ressasser ce moment choc : « C’est du lourd, hein ? »…, du lourd, c’est le moins qu’on puisse dire…, on se quitte parce que le tôlier ne sait pas se décider pour un échange et qu’il téléphonera pluche tard…, mais il nous dit qu’à 5 kilomètres « un fou achète ce genre de bagnoles » (il cause de la Mazda RX8)…
Et on repart sur un air d’orgue Bontempi diffusé par la radio, qui me vrille les tympans… et ne me lâchera sans doute plus jusqu’au bout du générique final !

allante_00

Bref, revenons à nos moutons d’abattoir : les garagistes chez qui nous échouons (suite à une annonce parue en avril 2015 dans AutoScout24) sont un chouette tas de chics copains (sic !), de vrais ouf’s malades, qui n’hésitent sans doute pas une seconde à organiser des teufs de gredins…, autant vous l’annoncer directement, ils sont tous mauvais comme des cochons, affublés de comportements et de personnalités totalement stupides, ils discutent comme des enfants de dix ans, en racontant des histoires débilitantes…

Oh joie…, dans leur terrain trône une Cadillac Allanté blanche, intérieur gris, apparemment comme neuve…, exactement comme dans l’annonce !

allstylecars_04
Le vendeur se présente comme « le boss », il se prénomme Bart… et me présente l’Allanté comme une pièce unique digne d’un musée…, il me laisse l’examiner en détail… et entame une discussion monologue sur les Allanté’s…, un tombereau de platitudes à côté de la plaque !
Mais une fois ces « tarantinades du pauvre » terminées, il est enfin grand temps de passer aux choses sérieuses !

Ci-dessus, une vidéo qui vous apprendra ce qu’est une Cadillac Allanté…

Après avoir examiné « la bête »…, en grand maître de cérémonie, il accouche d’une idée de génie : « Venez discuter dans mon bureau »…, c’est un préfabriqué style « baraque de chantier » de récupération… et là on attend tranquillement le signal du début de jeu…, quand…, des pleurs dans la voix il commence à expliquer : « C’est ma voiture perso, je l’ai achetée pour moi, mais j’ai acheté aussi une maison, j’ai des enfants, je dois donc m’en séparer alors que je l’aime, ma Cadillac »…

Je lui dis que l’air-co ne fonctionne pas (par contre l’air-con lui va très bien)…, que la voiture m’intéresse à 5.000…, que l’affaire peut se faire direct…, il répond que c’est 8.000…, minimum 7.800 avec le plein d’essence…, je répond « OK » mais qu’il doit la passer au contrôle technique avec tous les docs pour l’immatriculation et que la loi oblige à un an de garantie…, c’est pareil que dans l’émission « Garage Monkeys »… ou que dans les souks de Marrakech ou d’Istamboul… et là PAF !

allante_05

Rien ne va plus…, re-litanie sur sa maison, ses enfants, son besoin d’argent pour payer ses besoins en flamand-francisé de Tel-Aviv, il dit avec un certain trémolo dans la voix : « Pas de Contrôle technique, pas possible d’avoir un certificat de conformité, trop long, et puis c’est ma voiture perso, je vend particulier et c’est sans garantie, voilà, dans deux jours il y a quelqu’un qui vient pour l’acheter plus cher »… 

Bon, vous avez compris que ce bonhomme est un marchand qui contourne ses obligations légales de garantie et autres en prétendant être le proprio « à titre privé » de cette Cadillac Allanté, alors qu’elle est présentée au milieu des autres voitures de son garage en société… et annoncée de même en publicité « petites annonces » en tant que professionnel…
S’il refuse d’assumer également ses obligations de fournir les documents pour une immatriculation avec certificat de conformité, c’est parce que c’est soit quasi-impossible, soit un parcours du combattant de plusieurs mois, voire d’années…
Qui plus est, la voiture annoncée depuis fin 2014 a changé plusieurs fois de prix… et celui de 7.950 euros est un ajustement « à la tête du client » réalisé en dernière minute, ce que démontrent les pages Google « en cache » !

Débilitant…, vous êtes certainement comme mon ami et moi au moment de cet instant dantesque : vous avez des envies de meurtre ?
Ce serait plus amusant de dénoncer ce loustic à la répression des fraudes et aux sévices ad-hoc gouvernementaux en matière de pratiques commerciales !
Bien, courage, fuyons…
Et bien, croyez-moi, vous ne serez pas déçus !

Ci-dessus, la vidéo du garage « Las vegas Autos » d’où vient la Cadillac Allanté vedette de cet article avant qu’elle n’échoue dans le garage flamand ou se situent les faits narrés…, je certifie « sur l’honneur » que c’est bien celle-là…

Je me dois de vous expliquer, pour ma défense, que j’ai là persisté, plutôt que fuir, non seulement pour savoir jusqu’ou la veulerie inhumaine pouvait aller en matière de vente de bagnoles d’occazz’s (l’idée d’en faire un article rentabilisant cette affaire était en avant-plan) mais surtout parce qu’une Allanté réellement immaculée pour 8.000 euros, c’était « une affaire », alors que les dernières sorties aux USA se vendaient plus de 120.000 US$…

Une mémé de carnaval faisant office de secrétaire s’est alors mise à brailler en flamand que ce n’était pas important si on ne l’achetait pas, que l’Allanté allait se vendre « toute seule »…, elle avait beau ne ressembler à rien (la secrétaire), tous les personnages présents persistaient pourtant à considérer sa remarque en hochant la tête !
A partir de là, tous les clichés habituels des marchands d’occazz’s vont faire surface dans une symphonie d’arguments stupides…, en réalité des cache-misère grossiers…, les éminents exégètes du genre « connassent » ce style de discussion qui ne mène nulle-part…, un exemple du symbole de la perte de repère du monde actuel, ou bien encore de la voracité d’une société inhumaine qui égare les nobles âmes (mon ami et moi) dans un dédale consumériste de désirs inassouvis.

Au milieu de tout ce bazar, des meurtres sauvages et sanglants pouvant se dérouler… ou même la police anti-émeutes serait impuissante à éviter un destin funeste général…., on s’est donc séparé les uns des autres (à reculons) pour ne pas être énuclés à coup d’aiguilles à tricoter et finir étouffés dans des sacs poubelle en plastique (je préfère ne pas tout vous dévoiler ici, excepté le fait que, décidant que cette mascarade avait déjà trop duré, c’était tout pourri et cousu de fil blanc, on a quitté la baraque, nos cerveaux chauffés au rouge)…

Et là, coup de théatre, le Boss-Bart, la secrétaire et d’autres que je n’avais pas vu, nous coursent comme des pirates à l’assaut d’un navire marchand au large du Soudan en criant que « c’est OK »…, que mon offre est Ok, mais à 7.150 €…, que tout sera « OK »…, mais qu’on garde la Mazda qui ne les intéresse pas…, je paye donc 7.150 €uros, on va quand même faire le tour du pâté de maison pour voir si tout va… et comme « tout va », on charge sur ma remorque accrochée au Grand-Chéro…
J’ai l’air d’en écrire trop ?

Bon d’accord, je l’avoue, le final ne va pas être pas grandiose, OK…, c’est tout pourri aussi, vous êtes contents là ?
Quelques jours plus tard, cliquètement dans le moteur qui dans l’annonce était annoncé comme « révisé »…, l’engin repart chez mon ami Karim qui évidement se f…. de ma pomme…, va falloir tout démonter, tout refaire, y en aura au moins pour 10.000, peut-être 15…

Je suisse démissionnaire, cette histoire n’est certes pas un diamant brut de l’horreur absurde, mais elle fait partie de ces sympathiques conneries qui vous sauvent d’une fin de soirée somnolente devant l’écran du web, la transformant en un moment que vous allez vous empresser de faire partager au plus grand nombre sur Facebook…

Un an plus tard le moteur est réparé…, les pièces étant introuvables, même chez GM, il a fallu refaire des pistons et des chemises sur mesure…, un cauchemar financier et du temps passé qui ne reviendra plus… et…, dans la joie du découvreur de trésors, tel un explorateur retrouvant le tombeau intact d’un pharaon-Alien avec la machinerie pour aller dans l’au-delà…, j’ai perdu l’envie d’aller snober au volant de mes deux  Allanté’s réparées à grand-frais (aucun rapport avec la chaine de magasins de surgelés)…, je les ai placées sous une bâche plastique transparente…, je leur ai fait un bisou et m’en suis reparti plein sud…

Ci-dessous, patchwork de photos de la réfection mécanique de l’Allanté blanche
allante_15

Ci-après une vidéo sur l’histoire des Allanté’s…

Voilà, voilou, c’est (temporairement) terminé, @pluche…