HOMME....
HOMME...
HOMME est écrit en érection majuscule, pas en débandade minuscule, métaphore phallocratique avec ses barres tendues qui ne correspond pas vraiment à la douce mais exigeante petite chose qu'est le sexe masculin, qui va ici sous vos yeux gourmands et ébahis, vous démontrer de l'importance qu'à la circonférence du pénis dans la valse de l'univers....

L'homme ne pense qu'à "ça", tout le temps, et si le vôtre prétend le contraire, c'est que vous l'avez châtré mes dames, car à l'instar du chat, la domestication parfaite du mâle n'existe pas.

Le sexe est la malédiction et la bénédiction de l'homme.

Le geste auguste du semeur est inscrit dans ses gènes et l'invention de l'amour par les troubadours du Moyen Age, qui, entre deux vers lestes troussaient tout ce qui passait, n'y change pas grand chose, sauf que l'hypocrisie fleurit....

L'homme, amoureux de l'amour, habite son sexe et se fourre dans les pires vaudevilles pour le satisfaire.  Si le pénis défaille, l'homme prend une biture, une cuite, bref il se saoule ou s'exalte dans des fantasmes intellectuels...

Le sexe loge alors dans son cerveau, une forme de jouir moins médiocre que l'on croit.

Théorie de quelqu'un..; la femme, merveille de la création, parvient à devenir adulte..., l'homme jamais, il reste un vieux gamin avide de charger sa bourse de billes, et tant pis s'il se ridiculise, fiche sa vie en l'air, ou pire encore, celle des autres....

Cela le fait, souvent, devenir un monstre d'égoïsme, un casseur goinfre de peaux féminines...

Il est le premier à le regretter et tente de corriger son instinct par la mortification, l'angoisse, le remord, le vœu de chasteté....

Mais revoilà son petit chauve en col roulé retendu, battant du tambour pour appeler les seins du ciel à la rescousse....et il repart...

Ahanant, ahahahah dites vous mes dames..; "queue je t'aime", un titre de chanson de Johnny Hallyday, en l'honneur du pénis qui est si mignon, soyeux, mielleux et amusant dans ses réactions....

Braguette magique pour qui toutes les citrouilles sont des carrosses de choix dans lesquels pénétrer....

Rongés par le perpétuel appel du corps au fond du bois de la luxure, certains hommes se complexent de leurs désirs..... 

Ils ont torts...
Promenez vous dans un cimetière, quelle importance morale y a-t-il que Monsieur "Os" et Madame "O", enfouis sous la terre, aient faits "crac-crac" en secret ?

Ce qui les attirait tant en l'un et en l'autre est réduit en poussière !!!

Soyez donc libertins et libertines...sans hontes, on ne vit qu'une fois et ça va si vite.....

www.GatsbyOnline.com