Solweig Rediger-Lizlow n’est pas qu’une bimbo de la météo de Canal+...


Ce post sera polémique, court et intense.
La nouvelle Miss Météo du Grand Journal, Solweig Rediger-Lizlow, dont le nom évoque une haute dignitaire de l’ONU, cumule en fait zéro mandat, mais :
- une maigreur scandaleuse et disons-le: ringarde, à l’heure où la mode cherche sa silhouette du futur
- une diction de poissonnière wisigoth
- est née après 1990 et a donc forcément joué aux Pokémon.

Fracture générationnelle, on ne se comprend plus.
Où Charlotte Le Bon incarnait un visage moderne et un folklore linguistique second premier degré, quand Pauline Lefèvre ressuscitait le fantasme hitchcockien de la blonde accessoire, ou lorsque Louise Bourgouin brisait les chaînes de la poufitude, SRL ne semble promettre qu’une longue(iligne) année d’inspirations maigres (trop maigres).

Parents responsables, ne coupez plus l’Internet ou l’accès à MTV de vos enfants.
C’est désormais à l’heure du dîner que surgit l’horrible spectre des troubles du comportement alimentaire.

Solweig Rediger-Lizlow n’est pas qu’une bimbo de la météo, la jeune femme a déjà un passé bien chargé. Fraîchement arrivée sur Canal+ dans “Le Grand Journal” en tant que Miss Météo, Solweig Rediger-Lizlow a pour tâche de remplacer Charlotte Le Bon en tant que Miss Météo.
Sa nouvelle notoriété fait ressortir ses exploits du passé et notamment un clip vidéo de musique électronique.
Le morceau s’appelle “Corporate occult” et est l’oeuvre du producteur finlandais Huoratron.
Ce clip montre une Solweig Rediger-Lizlow nue, en pleine relation sexuelle qui se transforme en démon tueur.
Âme sensible, s’abstenir !
 
Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


 www.GatsbyOnline.com